... ©APRH
En bref - 15.11.2020

Enzo Lelièvre, en quête du titre de meilleur apprenti 2020

Au service d’André Le Courtois, Enzo Lelièvre est actuellement leader du classement des apprentis à l’attelé et au combiné. Le résultat d’un déclic post-confinement.

Pour Enzo Lelièvre, déconfinement a rimé avec décollage. En tête du classement des apprentis à l’attelé et au combiné (19 succès au sulky, un au monté), le jeune homme originaire du Calvados a signé toutes ses victoires à partir du 11 mai. « J’ai gagné le jour du déconfinement avec Forza Digeo (Let’s Go Along) au Croisé-Laroche et tout s’est enchaîné, précise celui qui travaille depuis février dernier chez André Le Courtois. Ensuite, j’ai eu de bons chevaux cet été, j’ai donc pris un peu d’avance. » En témoigne son magnifique mois d’août ponctué de huit victoires et d’un premier doublé dans une réunion. « Mon patron m’a tout de suite fait confiance et me laisse aussi un peu piloter pour l’extérieur. » Le 11 novembre, il s’est d’ailleurs imposé pour Franck Terry, signant par là même son vingtième gagnant de l’année. Il reste que les dix-neuf premiers succès de l'année ont tous été signés pour le compte d'André Le Courtois, un professionnel qui a déjà participé à l'envol de nombreux jeunes par le passé, comme celui de Ludovic Daniélo en 2003 et 2004.
Sur sa lancée, ce fan de Yoann Lebourgeois et d’Éric Raffin poursuit donc ses efforts pour remporter le titre de meilleur apprenti. Son tableau de marque indique 100 points au combiné actuellement. « Au combiné, sans prétention, je ne devrais pas être remonté, d’autant que le deuxième, Florent Guérineau (75 points, ndlr), est maintenant passé professionnel. En revanche, à l’attelé, ça va être plus difficile... » Dans le tableau attelé, au 13 novembre, il possède 30 points d’avance sur Luca Gelormini (154 points contre 124) et 47 sur Guillermo Horrach Vidal. « C’est ce dernier que je crains le plus. »

Formé à l’Afasec de Graignes, Enzo Lelièvre a effectué son apprentissage chez Bruno Marie. « Ensuite, j’ai aussi travaillé chez Sébastien Hardy, ajoute celui qui court également sous la selle. C’est d’ailleurs lui qui m’a vraiment mis à cheval. Un jour, il m’a dit : « tu es léger, pourquoi tu ne montes pas ? » Ça s’est bien passé, puis j’ai gagné pour lui dans la spécialité. Là, chez André Le Courtois, il y a moins de chevaux à monter. Mais j’en ai quand même gagné une pour lui sous la selle cette année. » C’était avec Déesse des Îles (Sereno), le 23 août à Moulins-la-Marche. Une date gravée dans sa mémoire. « C’était mon premier doublé et ça reste pour l’instant mon meilleur souvenir. » Si Enzo Lelièvre continue sur sa lancée, il pourrait très bientôt s’en fabriquer un nouveau.

A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite