...
Actualité - 15.01.2023

Avec Horsy Dream, le rêve plus que jamais en action

Horsy Dream a gagné le dernier épisode des Prix d'Amérique Races ZEturf avant la Legend Race. En remportant la Q6 - Prix de Belgique (Gr.2), il a confirmé sa stature de candidat à intégrer dans les favoris du 29 janvier. Il a réalisé un numéro ce dimanche en patron de l'épreuve... avec ses fers. La course a aussi soufflé le chaud et le froid dans la team Baudouin. Si Décoloration a enfin décroché son pass américain avec sa deuxième place, Hirondelle Sibey a perdu le sien sur décision des commissaires pour ses allures dans le final. Le troisième ticket d'or est revenu à Hohneck.

Premier constat, les 6 ans ont encore frappé ce dimanche. La génération des "H" place trois de ses représentants aux quatre premières places : Horsy Dream (Scipion du Goutier), sur la plus haute marche du podium, Hohneck (Royal Dream) et Hooker Berry (Booster Winner), aux troisième et quatrième places. Décoloration (Prince d'Espace), deuxième, est l'intruse à l'état civil. Même si les commissaires sont intervenus par deux fois pour modifier l'arrivée, Hirondelle Sibey (Gazouillis), disqualifiée de la deuxième place, participait aussi initialement au constat de départ. Horsy Dream confirme avoir endossé le rôle de leader du moment de sa promotion après son triomphe au niveau Groupe 1 dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Q4 - Prix Ténor de Baune, le 24 décembre. Il y a la manière mais aussi le contexte qui entre en jeu au moment de l'analyse. Le vainqueur s'est imposé ferré ("avec de bons petits alus" nous confirmera son entraîneur Pierre Belloche). Il faut remonter à Bird Parker (Ready Cash), en 2018 et 2019, pour retrouver un tel cas de figure.

Se libérer de tous les doutes
Avec un candidat qui a franchi en quelques mois les derniers paliers qui conduisent au plus haut niveau, des doutes peuvent évidemment naître sur sa capacité à reproduire sa meilleure valeur sur la durée. Et dans le processus de préparation vers le Prix d'Amérique, d'autres doutes encore peuvent surgir sur le timing. Il s'agit d'être prêt au bon moment, ni trop tôt ni trop tard évidemment. C'est sans doute de tout cela dont parle l'entraîneur d'Horsy Dream (Scipion du Goutier) quand il évoque ses doutes d'avant-course : "Même s’il s’agissait d’une dernière course de préparation, j’étais tendu aujourd’hui. Quand je ne suis pas dans le sulky, j’ai encore du mal à maîtriser la pression. Je voulais qu’il fasse une bonne valeur même en étant ferré. Il y avait une part de doute de pouvoir gagner ferré sur la grande piste et longue distance. Peu de professionnels essaient aujourd’hui et évidemment réussissent. Je voulais m’enlever tous les doutes avant d’entrer dans les derniers jours. C’est bien sûr le cas avec cette victoire. Durant le parcours, j’ai toujours été confiant et, à l’entrée de la ligne d’arrivée, j’ai vu que la victoire allait lui revenir. Je suis fier de mon cheval et du travail de toute mon équipe. C’est une machine à trotter. Il possède une grande force de caractère et aime ce qu’il fait. On essaie maintenant de rester zen mais concentrés et rigoureux dans notre travail."

Une vraie performance
Après Pierre Belloche, la question des fers revient également dans la bouche d'Eric Raffin, désormais assis sur le sulky de l'un des favoris du Prix d'Amérique Legend Race : "J’appréhendais cette course car c’est la première fois que je le drivais avec beaucoup de partants lors d'un départ volté. En fait, il est bien parti et on a eu un super parcours. Quand je lui ai demandé d'y aller aux 400 mètres, il l’a fait avec la manière. Ce qui beau, c’est de gagner avec quatre fers. Cela rehausse sa performance. Il s’est bien allongé à la fin. Avant le Prix Ténor de Baune, je n’avais pas de partant dans le Prix d’Amérique et maintenant je me retrouve au départ avec un cheval qui fera partie des trois premiers favoris. Tout a changé en trois semaines."
Si le chrono final (1'13''3) n'a rien de mirifique, il faut noter que les conditions du jour (notamment un fort vent de face dans la montée) sont à ranger dans les circonstances atténuantes. Une autre donnée joue en faveur du lauréat : il a toujours évolué en épaisseur. D'après les données Tracking [lire tableau en bas de page], tous ses opposants ont couvert moins de terrain que lui, à l'exception d'Hooker Berry. Une clé d'analyse à ne pas négliger. Par ailleurs, il faut rappeler qu'Horsy Dream est le trotteur qui a réalisé la plus grosse performance chronométrique 2022 à Vincennes en 1'10''1 sur 2.100m. autostart {lire en page 3 de notre édition du 28 décembre}. Que dire de plus sur le vainqueur du jour ? Qu'il devient le seul trotteur à avoir remporté deux épreuves des Prix d'Amérique Races ZEturf lors de l'hiver (la Q4 et la Q6).

Un capital confiance énorme
Copropriétaires d'Horsy Dream, les frères Sylvain et Thomas François et leur ami Yann Pottier enchaînent les bonheurs {lire l'histoire du cheval dans notre édition du 27 décembre}. Après leur victoire, Sylvain François nous confie : "On a tellement confiance en lui (N.D.L.R. : Horsy Dream) qu’on n’a pas une pression trop forte et prégnante. Aujourd’hui, il n’y avait pas besoin de faire feu alors, qu’il gagne, c’est génialissime. Dans le Prix d’Amérique, on aura pour le coup une pression supplémentaire parce que c’est tellement incroyable. On est sereins mais on aborde la course avec toute l’humilité qui doit aller avec."


LES QUALIFIÉS DES PRIX D'AMÉRIQUE RACES ZETURF
■ Q1 - Prix de Bretagne : Hip Hop Haufor - Italiano Véro - Ampia Mede Sm
■ Q2 - Prix du Bourbonnais : Hooker Berry - Hussard du Landret - Etonnant
■ Q3 - Critérium Continental : Idao de Tillard
■ Q4 - Prix Ténor de Baune : Horsy Dream
■ Q5 - Prix de Bourgogne : Délia du Pommereux - Flamme du Goutier - Ampia Mede Sm
■ Q6 - Prix de Belgique : Horsy Dream - Décoloration - Hohneck
◊ 14 tickets pour 12 chevaux différents (Ampia Mede Sm et Horsy Dream ont accumulé deux invitations)
◊ 5 chevaux avec moins de 700.000 € qui n'auraient pas eu leur place au départ du Prix d'Amérique Legend Race sans leur pass : Hip Hop Haufor (350.370 €), Horsy Dream (433.470 €), Hussard du Landret (612.800 €), Ampia Mede Sm (683.096 €) et Décoloration (705.460 € avec ses gains du jour).
7.700 personnes à Vincennes pour la Q6
Le grand hall de Vincennes avait des couleurs dans le cadre des Dimanches Plaisirs, avec 7.700 personnes comptabilisées par LeTROT.

Le chaud et le froid pour Jean-Michel Baudouin
Les deux représentantes de Jean-Michel Baudouin, Hirondelle Sibey et Décoloration, ont conclu très vite pour se classer deuxième et troisième. Le professionnel est aux anges. "C’est magnifique. C’est incroyable. J’en rêve depuis le début de l’hiver", nous confie-t-il à chaud et avant l'éviction d'Hirondelle Sibey pour ses allures dans le final après une brève faute à l'entrée de la ligne d'arrivée. Le professionnel espère pour sa 6 ans une place dans la Legend Race par ses gains (624.200 € augmentés d'une majoration de 10 % pour une 6 ans). Quant à Décoloration (Prince d'Espace), elle symbolise l'épilogue le plus heureux du feuilleton d'ensemble des Prix d'Amérique Races ZEturf. La 10 ans a participé à toutes les épreuves intergénérationnelles concluant deux fois quatrième... Son ticket d'invitation est bien en poche cette fois et son pilote Gabriele Gelormini est soulagé : "Enfin, on a réussi. Ses hésitations dans le dernier tournant nous coûtent la victoire. Dans une course disputée en accordéon, on a été très très vite dans le dernier tournant où je ne pouvais plus bouger (sa partenaire était sur des "oeufs"). Si on avait pu garder notre place à ce moment-là dans le dos de Gu d’Héripré, elle aurait gagné aujourd’hui. Pour le reste, on a eu un super parcours. On peut dire qu’elle décroche une place méritée dans le Prix d’Amérique."

Incertitudes autour de Gu d'Héripré
Après avoir voyagé à côté de l'animateur Beads (Archangel), Gu d'Héripré (Coktail Jet), déferré pour la première fois (mais avec de la résine sous les pieds), a fait une foulée galop à la fin alors qu'il était quatrième. Franck Nivard a expliqué sur Equidia : "Le cheval a bien couru, même s'il manquait encore d'un vrai parcours, mais une seime s'est rouverte et je ne sais pas s'il pourra courir dans deux semaines."

Des fans déjà dans les starting-blocks pour le 29 janvier
Copropriétaire d'Horsy Dream, Yann Pottier pourra compter sur de nombreux supporters à ses côtés dans les tribunes de Vincennes lors du Prix d'Amérique. Il nous a appris : "On attend une centaine de personnes du Nord-Cotentin. Un car s’est rempli en un rien de temps. On a fait des casquettes. On veut emmener plein de gens dans cette aventure. On a envie de la vivre mais pas tout seuls. C’est très, très important. Aujourd’hui, ce que je trouve incroyable, ce sont tous ces gens qui connaissent notre cheval et qui disent : 'Je vais le jouer dans le Prix d’Amérique'. C’est chouette. Je vis un rêve éveillé."

Horsy Dream et Idao de Tillard : une même "recette" ?
Entre les deux grands vainqueurs du week-end, Idao de Tillard, samedi dans le Prix de Croix (Gr.2), et Horsy Dream ce dimanche dans la Q6, qui pourraient former le duo favori du Prix d'Amérique Legend Race, que constate-t-on à l'analyse des pedigrees ?
■ Que les deux sont issus d'étalon né en 2006 (Scipion du Goutier et Sévérino), chacun vainqueur classique, et eux mêmes fils d'un étalon né en 1994 (Goetmals Wood pour Scipion et Gobernador pour Sévérino).
■ Que leur mère est une fille d'un champion monté également titré à l'attelé (respectivement Prince Gédé et First de Retz) alors que leur grand-mère est fille d'un pur américain (Sugarcane Hanover et Workaholic).

Ils nous ont déclaré
■ Discret en début d'épreuve, Hohneck (Royal Dream) a réalisé une belle fin de course (1'06''8 ses 200 derniers mètres, dans le top-5 de l'épreuve). Son partenaire François Lagadeuc est satisfait : "On ne voulait pas de course dure aujourd’hui. Il a eu un bon déroulement caché et a bien fini. Il a fait une super ligne d’arrivée. Il va être encore mieux dans quinze jours. On reste sur une bonne note. C’est bien pour le moral du cheval et du driver."
■ Quatrième (au bénéfice de deux disqualifications devant lui), Hooker Berry (Booster Winner) s'est dévoilé en haut de la montée avant de sembler en bout de course dans le dernier tournant puis de se relancer à la fin. Jean-Michel Bazire est dans l'expectative : "Il court ni bien ni mal. Il court "bof". Dans le dernier tournant, il s’est un peu mis au pas avant de se relancer à la fin. Sur ce qu’il a fait, on ne peut imaginer mieux que quatrième ou cinquième dans le Prix d’Amérique."
■ Cinquième après avoir animé l'épreuve, Beads (Archangel) a faibli à la fin. Il devrait quitter son effectif nous a déclaré Jean-Michel Bazire.
■ Dixième mais auteure de la fin de course la plus rapide en retrait (1'05''6 ses 200 derniers mètres), Délia du Pommereux (Niky) fait réagir Sylvain Roger en ces termes : "Elle fait vraiment une très belle ligne d’arrivée. Le petit hic, c’est qu’elle n’a pas très bien démarré et s’est vite retrouvée dernière. Il va falloir qu’on la mette plus en éveil dans les deux semaines à venir pour qu’elle s’élance plus vite."
4e | PRIX D'AMERIQUE RACES ZETURF Q6
Att - 2850 m - Groupe 2 - 120 000 €
HORSY DREAM 1'13"3
Scipion du Goutier x Bonanza du Closet (Prince Gede)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : P. Belloche
Propriétaire : Ec. du Closet - Eleveur : J. M. Deschamps
2e Decoloration 1'13"4 Prince d'Espace x Maradadi Buissonay
3e Hohneck 1'13"5 Royal Dream x Caranca
4e : Hooker Berry - 5e : Beads - 6e : Bleff Dipa - 7e : Vernissage Grif

La grande souche des Atout en base

Bonanza du Closet, la mère de Horsy Dream, n’a pas de performances. Le lauréat du Prix Ténor de Baune est son deuxième produit, en même temps que son deuxième vainqueur, après Gunner 1’13’’ (Boccador de Simm), gagnant de six courses et d’un peu plus de 100.000 euros. Elite d’Atout 1’15’’, la deuxième mère, est une fille de Sugarcane Hanover 1’11’’, historique « tombeur », aux Etats-Unis, d’Ourasi et Mack Lobell. Elite d’Atout montra une valeur semi-classique. Sa descendance est riche des Rambo Jet 1’12’’, Turbo Jet 1’11’’, Travel Jet 1’12’’ m., Alésia d’Atout 1’11’’, Désir Castelets 1’08’’, Daytona Jet 1’12’’ m. et autres Express Jet 1’10’’.

Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Scipion du Goutier 1'11''9 Tahitienne
Gissi James 1'14''5 Jet du Vivier 1'18''5
HORSY DREAM Sissi des Monts
Prince Gede 1'11''6 Sancho Panca 1'15''2
Bonanza du Closet Favorite Gede 1'16''7
Elite d'Atout 1'15''1 Sugarcane Hanover (US)
Kaline Atout 1'17''3
© Aprh

A voir aussi :
...
Entre bon et mauvais Karma

Sous une pluie battante, Karma (Prodigious), pour la première fois allégé dans sa ferrure, et Thomas Levesque ont su dominer leurs adversaires dans la phase finale du Prix de l'Authie avec une certaine autorité. Fils de la bonne ...

Lire la suite
...
Epsom d'Herfraie, souverain cagnois

Il y a des longs voyages qu'on ne regrette pas. C'est bien le cas de Louis Baudouin ce vendredi. Le pilote d'Epsom d'Herfraie (Rieussec) a connu avec son partenaire un nouveau facile succès après leur précédente ...

Lire la suite
...
Tony Parker mobilise 2.800 investisseurs pour un haras

Passionné par les courses et animateur de l'écurie de galop Infinity Nine Horses, l'ex star de la NBA Tony Parker aime faire bouger les lignes. C'est ainsi qu'il a décidé de recourir au financement participatif, via la plateforme ...

Lire la suite
...
Amiens : 1ère Premium, GNT et emploi !

L'actualité de la société des courses d'Amiens sera chargée dans les prochains jours. L'hippodrome ouvrira ses portes ce samedi pour sa première réunion de l'année, sous label Premium. Et dans la foulée, mercredi 6 mars, ...

Lire la suite