... © Aprh
Résultat de course - 15.01.2023

Avec Jeegha Pride, l'écurie Duvaldestin garde la main

Texte Verbatim ;/; On ne sait pas où cela peut s’arrêter. C’est elle qui détient les clés. (Yvonnick Garandeau) ;/;

Il y a un an, Clément Duvaldestin remportait ce Prix de Ribérac (Groupe 3) au sulky d'Idao de Tillard (Sévérino), lequel se classait deuxième de la Sulky World Cup 4 Ans-Prix Ourasi quinze jours plus tard derrière Izoard Védaquais (Bird Parker). Il s'agissait alors du premier essai dans une épreuve labellisée Groupe de celui qui, un an plus tard, est l'un des deux principaux favoris du Prix d'Amérique Legend Race. Yvonnick Garandeau et Catherine Richard n'attendent peut-être pas un destin aussi exceptionnelle pour leur jument Jeegha Pride après sa victoire dans ce même Prix de Ribérac, ce dimanche, mais il faut bien reconnaître quelques similitudes dans la trajectoire de ces deux trotteurs. Ils sont d'abord tous les deux entraînés par Thierry Duvaldestin et, si ce n'est pas Clément qui s'est illustré cette année, c'est son frère Théo, qui a mené à la victoire la fille de Charly du Noyer avec une maîtrise de vieux briscard serait-on même tenté d'ajouter. Tout autant en tout cas que lors de sa première victoire dans la réunion au sulky de Karma Quick (Unique Quick). Un sang-froid souligné à juste titre par Yvonnick Garandeau comme il l'avait déjà fait lors de la victoire de la jument le 5 janvier (lire ici) : "Théo a encore mené une grande course et fait vraiment partie des meilleurs à mon sens car il ne fait pas d'erreur ou alors très peu".

Avec cette proche parente de la toute bonne Elitloppa (Kimberland), une origine dont elle a hérité incontestablement la vitesse, Théo Duvaldestin sait très bien qu'il doit la préserver dans le parcours. "Il faut la courir cachée, donc j’ai évité d’être trop dans les coups au début, débriefe-t-il. Après, je me suis bien fait ramener mais il a quand fallu qu’elle fasse les trois cent cinquante derniers mètres. Mais elle le fait bien. Elle progresse, c’est très intéressant, surtout aujourd’hui face aux mâles dont certains, comme le deuxième, vont taper plus haut. Je n’étais pas sûr de mon coup à mi-ligne droite car Justin Bold nous résistait mais ça a été quand même."
Autre similitude avec Idao de Tillard, il s'agissait de la première tentative dans un Groupe de Jeegha Pride. "C’est la trotteuse parfaite. Petit à petit, elle est devenue jument de course, juge Yvonnick Garandeau. On ne sait pas où cela peut s’arrêter. C’est elle qui détient les clés. Avant les courses, on se dit qu’elle a toujours la troisième ou quatrième chance. Aujourd’hui (lire dimanche) encore, il y avait un bon lot, avec des mâles. On voit ainsi ses progrès. Elle a trois ou quatre cents mètres très vite. On continue à rêver. Il faut en profiter car, avec les chevaux, on est vite rattrapé par la réalité. Alors, c’est ce que l’on fait. Et puis, c’est important aussi de partager ces moments avec des amis. On a tellement pu de petite bières pression qu’on peut bien boire un peu de champagne maintenant, toujours avec modération." Pour continuer à imiter son compagnon d'entraînement, Jeegha Pride sera-t-elle au départ du Sulky World Cup 4 Ans le 29 janvier ?

8e | PRIX DE RIBERAC
Att - 2700 m - Groupe 3 - 70 000 €
JEEGHA PRIDE 1'14"1
Charly du Noyer x Bagheera Pride (Love You)
Driver : T. Duvaldestin - Entraîneur : Th. Duvaldestin
Propriétaire : C. Richard - Eleveur : Y. Garandeau
2e Justin Bold 1'14"1 Bold Eagle x Udine
3e Jingle Delo 1'14"3 Brillantissime x Celebrity Delo
4e : Java du Pommeau - 5e : Jenny de Joudes - 6e : Joker des Molles - 7e : Jeep du Pont
Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Charly du Noyer 1'10''3 Kidea 1'18''2
Ornella Jet 1'18''4 Halimede 1'16''2
JEEGHA PRIDE Delmonica Jet 1'16''0
Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Bagheera Pride 1'13''7 Guilty Of Love 1'17''1
Genoa's Pride 1'15''1 Kimberland (US)
Taorestane Captain 1'19''7
A voir aussi :
...
Imperator d'Ela avec de la marge

Récent lauréat sur l'hippodrome de Toulouse, Imperator d'Ela (Carat Williams) double la mise en s'imposant avec aisance dans la deuxième épreuve du programme. Arrivé dans les boxes de Matthieu Varin au cours du deuxième semestre 2023, le ...

Lire la suite
...
L'agenda de la semaine

La fin du meeting d’hiver de Vincennes est le début d’un nouveau cycle, celui de la reprise de l’activité en région. La semaine à venir va ainsi être marquée par le lancement du Grand National ...

Lire la suite
...
Ready Cash garde la main de peu, Bird Parker arrive

D'un hiver à l'autre, rien ne semble changer au sommet du classement des étalons. Ready Cash termine le meeting à la première place avec exactement le même nombre de gagnants (32). Rien ne change, ce n'est pourtant pas tout à fait vrai. ...

Lire la suite
...
Raffin-Bazire : inséparables

Le minime avantage que Jean-Michel Bazire avait pris lors de la veille de la clôture du meeting avec Destiny Di Poggio (Bold Eagle) n'a pas suffit pour lui permettre de terminer seul à la première place du classement des ...

Lire la suite