... © Aprh
Résultat de course - 17.01.2023

Kelle Beauté, une belle promesse de l'élevage Abrivard

La pouliche est bien dans sa tête.
Alexandre Abrivard

Ses premiers pas à Vincennes ont été couronnées d'un succès. Après des débuts victorieux le 7 janvier à Argentan, Kelle Beauté s'est montrée séduisante pour rester invaincue en deux sorties publiques. Difficile de lui reprocher quoi que ce soit à l'heure actuelle.

Laurent Abrivard détient plusieurs bonnes pouliches de 3 ans au sein de son effectif. Si Kiara de Vandel (Charly du Noyer) est la meilleure pensionnaire de cet âge pour le moment de l'entraîneur sarthois (elle est engagée dans le Prix Roquepine (Gr.2) le 28 janvier prochain), Kelle Beauté (Uniclove) a de quoi séduire elle aussi. Sans puiser dans ses réserves, elle a facilement dicté sa loi face à plusieurs pouliches plus expérimentées. Aux commandes de cette sœur d'Inshore (Réal de Lou), Alexandre Abrivard apprécie à juste titre sa partenaire : "L'avant-course a été contrariée à cause d'un soucis de ferrure. La pouliche est bien dans sa tête et cela ne l'a pas dérangée. Nous avons eu un bon parcours. Kanaka de Busset a attaqué de bonne heure avant le tournant final. J'avais du gaz à ce moment là. Quand je l'ai déboitée à l'entrée de la ligne d'arrivée, elle est venue s'imposer facilement. Elle est très droitière pour le moment. Corde à gauche, elle tourne aussi en étant d'avantage aidée. Comme elle est très brave et très trotteuse, elle va s'adapter à toutes les situations. Elle suit tous les trains. Je pense qu'elle va faire une belle "petite" carrière. Sa mère est en train de devenir une bonne poulinière car, pour l'instant, elle a produit deux éléments de qualité." Qualifiée l'été dernier à Grosbois, Kelle Beauté a eu le droit à un break avant sa première course cet l'hiver. Cette belle pouliche alezane détient une certaine marge de progression et elle devrait être vite revue sur la cendrée parisienne.

D'où vient-elle ?

Elevée par ses propriétaires, Valérie et Laurent Abrivard, cette fille d'Uniclove est le troisième rejeton de Beauté Winner (2 victoires). Parmi eux, il y a le semi-classique Inshore (Réal de Lou). Beauté Winner a été saillie l'an dernier par Niky. Dans cette lignée maternelle, on retrouve deux chevaux de qualité : Royal Quito (357.250 € - 12 vict.) et Quel Hermes (540.640 € - 14 vict.).

3e | PRIX D'ABLEIGES
Att - 2850 m - Course C - 36 000 €
KELLE BEAUTE 1'16"6
Uniclove x Beaute Winner (Kesaco Phedo)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : Ec. L. Abrivard - Eleveur : L. Cl. Abrivard
2e Kaguya Jiel 1'16"7 Rancho Gede x Varovska Jiel
3e Kelina Josselyn 1'16"7 Face Time Bourbon x Felina Josselyn
4e : Keen Action - 5e : Kanaka de Busset - 6e : Kavale du Choquel - 7e : Keen Winner
A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite