... ©ScoopDyga
Résultat de course - 16.11.2020

Gai Printemps, de plus en plus légèrement chaussé

Je vais peut-être arriver à le déferrer des quatre pieds cet hiver.
Christophe Clin

En indélicatesse avec les départs voltés à la sortie du confinement, Gai Printemps montre un tout autre visage depuis plusieurs semaines. Ce lundi, le pensionnaire de Christophe Clin s'est montré très tenace pour remporter la sixième course de sa carrière. A l'âge de 4 ans, il franchit la barre des 100 000 € sans jamais avoir été déferré.

Pour le contexte, on peut déjà dire que Dorgos de Guez avait remporté en 2017 cette belle course réservée aux 5 ans. L'édition 2020 proposait un lot très homogène, sans tête d'affiche du même genre, et c'est Gai Printemps (Boccador de Simm) qui a récupéré tous les honneurs. Le partenaire d'Alexandre Abrivard a su résister à la vive attaque de Galon de Vire (Laetenter Diem) dans la phase finale. L'entraîneur Christophe Clin obtient ici son cinquième titre à Vincennes de l'année et revient en ces termes sur cette victoire : « Aujourd'hui, on avait allégé sa ferrure. D'habitude, il a des fers en plastique sous les pieds. Aujourd'hui, c'était des plaques en plastique. Je vais peut-être arriver à le déferrer des quatre pieds cet hiver. C'est un bon cheval qui a beaucoup d'abattage. Il est aussi performant sur les 2 700 mètres grande piste que sur les parcours de vitesse. La dernière fois, il a joué de malchance à Nantes. C'était une course à ne pas manquer aujourd'hui. Je suis content de lui car il démarre beaucoup mieux que cet été où il embêté beaucoup Alexandre. Il faut qu'il garde le même état de forme. » Avec désormais 110 140 € sur son compte en banque, Gai Printemps est d'ores et déjà engagé le jeudi 3 décembre dans une course fermée à 120 000 €. La belle note de cette épreuve est à mettre à l'actif de Galet de Rivière (Bold Eagle), sixième au passage du poteau d'arrivée. Il est l'auteur des meilleurs partiels au tracking (1'11''7 pour son dernier kilomètre et 1'09''6 pour ses derniers 500 mètres).

D'où vient-il ?

Gai Printemps est issu de l'élevage Folleville. Il est le deuxième vainqueur engendré par Praline Brune 1'16'' (Hermès de Péricard), après l'assez modeste Compagnon Festif 1'16'' (une victoire et 14.820 €). Praline Brune a elle-même gagné cinq courses et un peu plus de 60.000 €. Elle descend de Kalisz II 1'25'' (1954-Chambon), sa quatrième mère, à laquelle on doit un grand champion en Upsalin 1'17'' (Ecusson), rival attitré de la phénoménale Une de Mai, qu'il défit dans le Critérium des 4 Ans, le Prix du Président de la République et le Prix d'Amérique, à 5 ans, s'imposant, aussi, dans le Critérium Continental et le Critérium des 5 Ans. Upsalin était entraîné par Henri Levesque, le beau-père de Maurice de Folleville, mais avait été élevé par Jean-Yves Lécuyer, le futur homme des "Vivier".

5e | PRIX DE DUNKERQUE
Att - 2700 m - Course C - 33 000 €
GAI PRINTEMPS 1'14"3
Boccador de Simm x Praline Brune (Hermes de Pericard)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : C. Clin
Propriétaire : B. Lesoimier - Eleveur : S. E. d. Folleville
2e Galon de Vire 1'14"3
3e Gribouille 1'14"4
4e : Good Friday - 5e : Give Me Cash - 6e : Galet de Riviere - 7e : Gef de Play
A voir aussi :
...
Des débutantes montées
qui inspirent la méfiance

Premier rendez-vous monté labellisé Groupe pour les pouliches de 3 ans, le Prix Holly du Locton pourrait revenir à des novices sous la selle. Trois candidates titrées à l'attelé se lancent en effet ici dans le grand bain du monté.

Lire la suite
...
I Love You Nobless vs Ici C'est Paris
déjà le match 4

Le départ du Prix Édouard Marcillac s'annonce crucial. Tour à tour, I Love You Nobless (Singalo) et Ici C'est Paris (Dollar Macker) ont en effet hypothéqué leurs chances de victoire au signal. Pour gagner, il leur faudra être irré...

Lire la suite
...
Objectif transformé
pour Harvest de Bulière

Absent durant la première partie du meeting, Harvest de Bulière n'avait qu'un objectif sur la période : le Prix de Monpazier ce mercredi. Objectif transformé avec assurance.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite