... ©ScoopDyga
Résultat de course - 17.11.2020

Deedjar du Vivier fait aussi travailler les autres

Le point positif est qu’il nous montre que, maintenant, on peut le courir dans les autres.
Charles Dreux

Il en est dorénavant à autant de succès que l'an dernier dans la seule discipline du monté. Deedjar du Vivier a remporté ce mardi son quatrième titre de 2020, égalant son score de 2019.

En signant 1'12''9 en réduction kilométrique sur les 2 8250 mètres de la petite piste, Deedjar du Vivier (Ready Cash) améliore sa marque record sur ce type de distance. Il faut dire que le Prix Philagoria n'a pas musardé sous l'impulsion de Digitale (Quif de Villeneuve) qui réalise des fractionnés initiaux au-dessus de la moyenne. Qu'on en juge : 1'10''3 à 2000m du but, 1'11''5 à 1500m et 1'12''1 à 1000m. On comprend mieux pourquoi la partenaire de Laura Phanchenault a évolué pendant un tour détachée des autres, emmenés par Deedjar du Vivier. Au bout de la dernière ligne opposée, les choses semblaient limpides pour la victoire quand Deedjar du Vivier a pris le relais de Digitale, qui trouvait le temps très long. De fait, le pensionnaire de Charles Dreux s'est détaché en force pour s'imposer quasiment arrêté par Eric Raffin. Ce scénario est inhabituel pour le lauréat, habitué à des chevauchées solitaires. Mais c'est une bonne nouvelle pour l'entraîneur Charles Dreux qui nous a déclaré : « Le point positif est qu’il nous montre que, maintenant, on peut le courir dans les autres. C’est top. Il paraît même mieux à suivre comme ce soir. Disons que c’est dur d’aller tout le temps devant à fond. Donc si, comme aujourd’hui, ce sont les autres qui peuvent faire le boulot pendant une bonne partie du parcours, c’est bien. »
Il s'agit de la huitième victoire du fils de Ready Cash sous la selle, dont cinq à Vincennes, en seize tentatives. Difficile d'envisager les limites actuelles de cette machine à trotter pour lequel son entraîneur ajoute encore : « Il devrait aller sur la Finale du Grand National des Jockeys, le jour du GNT. Il aura ensuite des engagements favorables. Etant donné qu’on n’est pas barré pas son potentiel pour le moment, on peut se permettre de courir un peu plus relevé et, donc, on a l’embarras du choix. »

D'où vient-il ?

Ce ressortissant de l'élevage "Lecuyer" est un descendant de la fameuse Ua Uka (sa 6e mère). Il est le seul qualifié de Sarga du Vivier (Jeanbat du Vivier - 1 victoire). Dans cette branche familiale, l'élément le plus argenté est Pluto du Vivier (Extreme Dream), riche de 838 420 €.

3e | PRIX PHILAGORIA
M - 2850 m - Course D - 38 000 €
DEEDJAR DU VIVIER 1'12"9
Ready Cash x Sarga du Vivier (Jeanbat du Vivier)
Jockey : E. Raffin - Entraîneur : C. Dreux
Propriétaire : E. Fast - Eleveur : E. J. Y. Lecuyer
2e Digitale 1'13"5
3e Cyr de Courtison 1'13"6
4e : Clevner - 5e : Dede Au Chalet - 6e : Cadet - 7e : Deep Impact
A voir aussi :
...
Un "Grand Critérium" qui ne mérite pas cet anonymat

Placé en toute fin de journée (20h35) dans une réunion CSI (pas PREMIUM donc), le Grand Critérium de Vitesse de Toulouse sera pourtant le temps fort sportif de la journée de demain sur la scène ...

Lire la suite
...
Here I Go Again passe le test Vincennes avec brio

Vainqueur de ses trois courses précédentes, Here I Go Again (Ludo de Castelle) quadruple la mise en signant un nouveau succès très autoritaire bien que débutant sur la Grande Piste de Vincennes. Animateur de la ...

Lire la suite
...
Ibra du Loisir en forte tête

Avec un nom pareil (faisant référence au footballeur suédois Zlatan Ibrahimovic), il fallait se méfier de ne pas obtenir un trotteur de caractère. Mais c'est tant mieux aussi pour pouvoir aborder les grandes compétitions à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite