...
Actualité - 25.01.2023

Les influenceurs américains

Ready Cash a gagné, lui-même, deux fois le Prix d’Amérique, en 2011 et en 2012, et il a déjà donné trois vainqueurs de la course, Bold Eagle, en 2016 et en 2017, Readly Express, en 2018, et Face Time Bourbon, en 2020 et en 2021. 2023 sera-t-elle, à nouveau, son année ? S’il est, a priori, majoritaire au départ, en lignée mâle, il n’est cependant pas en situation monopolistique, car un certain Buvetier d’Aunou conteste sérieusement sa suprématie, tandis que Love You se tient en embuscade… Gros plan sur un Prix d’Amérique sous triple influence.

Carré contre brelan…
La partie s’annonce serrée entre Ready Cash et Buvetier d’Aunou. L’étalon phénomène aura, certes, un représentant de plus au départ –quatre, contre trois– dont la très en verve et en vue Flamme du Goutier, mais le fils de Royal Prestige pourra compter sur un jeune prodige en Idao de Tillard. Un duel de « Duvaldestin », de surcroît. Si Flamme du Goutier descend de Ready Cash en direct, Idao de Tillard passe par Sévérino et le père de celui-ci, Gobernador, pour arriver à Buvetier d’Aunou.


A l’instar de Flamme du Goutier, Italiano Vero est un produit de Ready Cash, alors que Hussard du Landret et Honey Mearas s’en réclament par l’entremise, respectivement, de Bird Parker et de Readly Express.

De la même façon, Hip Hop Haufor et Ampia Mede SM remontent à Buvetier d’Aunou via les fils de ce dernier, Up and Quick et Ganymède. La question se pose : est-il préférable d’avoir dans son jeu Flamme du Goutier, Italiano Vero, Hussard du Landret et Honey Mearas ou bien Idao de Tillard, Hip Hop Haufor et Ampia Mede SM ? A voir, comme aux cartes. Carré contre brelan… Le nombre est légèrement à l’avantage de Ready Cash, certes, mais Buvetier d’Aunou n’a-t-il pas, en fin de compte, plus d’atouts ? Pour chacun, un meneur de jeu, Flamme du Goutier, d’un côté, Idao de Tillard, de l’autre, pouvant compter sur l’appoint, pour la première, d’un trio, et, pour le second, d’un duo. Les forces en présence sont, décidément, assez similaires. Il ne reste plus qu’à jouer carte sur table.

Les possibles arbitres

En regard, la lignée mâle de Love You et de Coktail Jet est plus timidement représentée, moins prégnante qu’à l’accoutumée. Il n’empêche qu’elle peut, sait-on jamais, arbitrer les débats, par l’entremise de Hooker Berry et d’Hohneck, deux petits-fils de Love You, l’un le devant à Booster Winner, l’autre à Royal Dream. Avant le coup, elle vise davantage les places que la victoire, mais, dans cette course, finalement ouverte, tout demeure envisageable.
La lignée de Ready Cash se prolonge, on le sait, jusqu’à Viking’s Way, son grand-père, qui délègue, dimanche, par d’autres canaux, deux des expérimentés du peloton, à savoir Délia du Pommereux et Etonnant, possibles arbitres également. La jument est une petite-fille de Viking’s Way, via Niky, là où le mâle en est un arrière-petit-fils, par le relais de Timoko et Imoko. Décoloration s’apparente, quant à elle, aux trois représentants de Buvetier d’Aunou, dans la mesure où elle ressortit à une branche parallèle de la lignée de Speedy Crown. Enfin, Goetmals Wood et son père, And Arifant, n’ont qu’un seul ambassadeur, mais non des moindres, s’agissant d’Horsy Dream. De la sorte, la vérité peut aussi bien venir d’eux et, en l’occurrence, du fils de Scipion du Goutier.




Le seul à deux
Là où Ready Cash surpasse tout de même encore tous ses congénères, c’est qu’il est le seul à avoir deux produits en lice. Il est, en effet, l’auteur, en direct, tant d’Italiano Vero que de Flamme du Goutier.


Le nombre est légèrement à l’avantage de Ready Cash, certes, mais Buvetier d’Aunou n’a-t-il pas, en fin de compte, plus d’atouts ?

©JLL-LeTROT
L’hégémonie d’outre-Atlantique

Demeure le cas des concurrents étrangers. Deux d’entre eux, Ampia Mede SM et Honey Mearas, proviennent, on l’a vu, de lignées qui se sont développées chez nous. Pour ce qui est des cinq autres, ils se partagent entre diverses influences, sous l’égide des deux chefs de race, Star’s Pride (Moni Viking, Don Fanucci Zet) et Speedy Crown (Vernissage Grif, Vivid Wise As) ou bien de Noble Victory (Cokstile).

La liste des 18 probables
1-Hip Hop Haufor (Up and Quick), lignée Buvetier d’Aunou-Speedy Crown.
2-Horsy Dream (Scipion du Goutier), lignée Goetmals Wood-And Arifant.
3-Hussard du Landret (Bird Parker), lignée Ready Cash-Viking’s Way.
4-Ampia Mede SM (Ganymède), lignée Buvetier d’Aunou-Speedy Crown.
5-Décoloration (Prince d’Espace), lignée Cézio Josselyn-Speedy Crown.
6-Idao de Tillard (Sévérino), lignée Buvetier d’Aunou-Speedy Crown.
7-Honey Mearas (Readly Express), lignée Ready Cash-Viking’s Way.
8-Italiano Vero (Ready Cash), lignée Ready Cash-Viking’s Way.
9-Hooker Berry (Booster Winner), lignée Love You-Coktail Jet.
10-Moni Viking (Maharajah), lignée Super Bowl-Star’s Pride.
11-Hohneck (Royal Dream), lignée Love You-Coktail Jet.
12-Vernissage Grif (Varenne), lignée Speedy Somolli-Speedy Crown.
13-Don Fanucci Zet (Hard Livin), lignée S.J.’s Caviar-Star’s Pride.
14-Flamme du Goutier (Ready Cash), lignée Ready Cash-Viking’s Way.
15-Cokstile (Quite Easy), lignée Andover Hall-Noble Victory.
16-Délia du Pommereux (Niky), lignée Niky-Viking’s Way.
17-Etonnant (Timoko), lignée Timoko-Viking’s Way.
18-Vivid Wise As (Yankee Glide), lignée Speedy Somolli-Speedy Crow


Plus généralement, le « jeune » sang américain est archi-dominant, au départ de cette 102ème édition du Prix d’Amérique, avec un avantage pour Star’s Pride, dont la lignée mâle aligne huit concurrents, aux dépens de celle de Speedy Crown, qui en présente six. Il est vrai que Viking’s Way et ses descendants se rattachent à Star’s Pride, au même titre que Buvetier d’Aunou et les siens à Speedy Crown. Deux des ascendances des quatre autres prétendants au titre sont pareillement étiquetées standardbred, y compris celle d’Horsy Dream, qui remonte à Sharif di Iesolo. La seule concession aux lignées françaises traditionnelles est incarnée, en vérité, par Love You et Coktail Jet (ascendance Fakir du Vivier-Sabi Pas). C’est peu et cela témoigne, s’il en était encore besoin, d’une totale hégémonie américaine en la matière.

L’exemple vient d’en haut

Ils sont sept, pressentis sur la ligne de départ, à se recommander d’un père vainqueur du Prix d’Amérique. Il y a là Hip Hop Haufor, par Up and Quick (Prix d’Amérique 2015), Honey Mearas, par Readly Express (Prix d’Amérique 2018), Italiano Vero et Flamme du Goutier, par Ready Cash (Prix d’Amérique 2011 et 2012), Moni Viking, par Maharajah (Prix d’Amérique 2014), Hohneck, par Royal Dream (Prix d’Amérique 2013) et Vernissage Grif, par Varenne (Prix d’Amérique 2001 et 2002).


Des mères sous le signe de Coktail Jet
Dans les rangs des pères de mères des participants à ce Prix d’Amérique ZeTurf Legend Race, Coktail Jet, relativement discret, on l’a dit, en lignée mâle, est largement gagnant aux points, ses filles étant les génitrices de Moni Viking et Cokstile, pendant que ses petites-filles le sont d’Hussard du Landret et Flamme du Goutier. En vis-à-vis, Ready Cash ne peut que se réclamer de la paternité de la mère d’Hohneck et Buvetier d’Aunou de celle d’Halimède, grand-père maternel de Délia du Pommereux.

Le retour d'Expo Étalons
Le rendez-vous fait partie intégrante du décorum du week-end du Prix d'Amérique : après plusieurs années d'arrêt pour cause de crise sanitaire, l'Expo Étalons est de retour ce vendredi à Vincennes. À partir de 10h, professionnels, touristes hippiques et amateurs de courses de trot se retrouvent pour un événement d’envergure où 8 000 personnes sont attendues. Au programme, les haras français présentant leurs éalons, tous les conseils utiles et les informations sur les nouveautés et les services dans le domaine du Trot mais aussi une convivialité qui a fait la marque de ce salon. Parmi les 120 stands dans le Grand Hall de Paris-Vincennes, celui de Province Courses/24h au trot, stand 103 où nous vous attendons pour échanger sur l'actu, rencontrer notre équipe et découvrir les coulisses de la création quotidienne de nos contenus. Et pour ceux qui ne pourraient pas se rendre sur la région parisienne, rendez-vous sur notre site pour un live exceptionnel rythmé par trois rendez-vous principaux :
◊ à 10h : la parole aux exposants
◊ à 16h : signature d'une convention "France Alzheimer - étalon Canari Match
◊ à 17h : Débat - les maréchaux-ferrants, faiseurs de rois ?

A voir aussi :
...
Futur du Chêne brise un écart de plus de deux ans !

Arrivé dans le Sud-Ouest, chez Simon Laloum, lors de l'été 2023, Futur du Chêne (Milord du Chêne) n’avait, depuis lors, pas encore vraiment réussi à s’illustrer. Tout au mieux, lui trouvait-on deux quatrièmes et une ...

Lire la suite
...
À l'ombre d'Idao de Tillard
ils ont réussi leur meeting

Le meeting d'hiver tire ses dernières cartouches. Il ne reste que six réunions, sur les 91 qui composent la plus grande offre mondiale au trot sur un même hippodrome pendant quatre mois. Il ne faut pas être grand ...

Lire la suite
...
Contrôle des médications - bilan de janvier 2024

Comme chaque mois, la SETF a publié son communiqué sur le suivi du contrôle des médications. Au cours du mois de janvier 2024, un total de 1.118 prélèvements ont été effectués et les contrôles suivants ont é...

Lire la suite
...
Look de Valailles ouvre son palmarès avec brio

Poulain noir élégant, Look de Valailles (Earl Simon) a largement dominé le Prix du Pays de Bray ce mercredi à Mauquenchy. Le 3 ans entraîné par Amaury Tessandier a pris le meilleur à l'entrée de la ligne d'arrivée sur ...

Lire la suite