... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 18.11.2020

Easy To Love Blue : quand le mental est là, tout va

Lorsque ça n'allait plus, on a repris à zéro en courant attelé et en travaillant le mental.
Mathieu Mottier

En s'imposant dans l'excellent chrono de 1'13''7, Easy To Love Blue a mis fin à une période compliquée alors que la jument de la famille Mottier avait réalisé un excellent premier semestre. Mathieu Mottier en profite pour prendre une longueur supplémentaire dans la course à l'Etrier d'Or.

One répétera peut-être jamais assez l'importance dans la performance d'un compétiteur, et donc d'un cheval, du mental. La jument Easy To Love Blue (Rolling d'Héripré) en est un parfait exemple aux dires de Mathieu Mottier : "Avec elle, tout est une question de mental. Elle a en effet un mental fragile. Quand elle est dans une mauvaise passe, ce n'est plus la même". On peut dès lors mieux comprendre sa saison 2020 : un premier semestre de feu durant lequel elle demeure invaincue sous la selle en cinq courses, gagnant sur des profils de piste aussi différents que peuvent l'être ceux de Chartres et de Vichy, un second semestre jusqu'à ce mercredi où rien ne semblait aller dans le bon sens (trois disqualifications au monté en trois courses), si ce n'est quand même un léger mieux dernièrement à l'attelé. "Sa dernière performance m'avait emballé, confirme Mathieu Mottier. La jument était au top et elle l'a prouvé aujourd'hui (lire mercredi). Le chrono (1'13''7) est top à l'issue d'une course rêvée. Lorsque ça n allait plus, on a repris à zéro en courant attelé et en travaillant le mental." Une méthode qui a donc porté ses fruits. "Bien sûr, elle est meilleure au monté mais je ne serais pas surpris si, un jour, elle faisait une performance à l'attelé dans un lot de femelles", estime encore le vainqueur.
+ 5 dans la course à l'Etrier d'Or
Qui sera sacré Etrier d'Or 2020 ? En s'imposant encore une fois ce mercredi, Mathieu Mottier conforte sa place de leader avec 5 succès d'avance sur Alexandre Abrivard. "C'est loin d'être fait. Alexandre, je le connais, il a un mental de vainqueur et a à cœur de garder son titre, alors il ne va rien lâcher, ça tombe bien car moi non plus !"

D'où vient-elle ?

Fille de Rolling d'Héripré 1'10, Easy To Love Blue est le premier produit d'une sœur utérine d'Albertains (148 670 € - 2ème Prix Henri Ballière Gr. II). L'origine maternelle est celle de la famille Raulline. On trouve dans cette branche Quapri de Feugères (243 170 €), Emma de Feugères (174 737 €), mère entre autres de Celia de Feugères (118 310 €), ou encore Déesse de Feugères (180 888 €), qui a donné notamment Sirène de Feugères (508 748 € - 24 victoires).

6e | PRIX DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE SEINE-M
M - 2850 m - Course D - 28 000 €
EASY TO LOVE BLUE 1'13"7
Rolling d'Heripre x Up Me Dryme (Capriccio)
Jockey : M. Mottier - Entraîneur : M. Mottier
Propriétaire : E. D. Mottier - Eleveur : M. C. Mary
2e Deesse Saint Bar 1'13"9
3e Espoir d'Elphigny 1'13"9
4e : Bad Boy Nep - 5e : Excellent Day - 6e : Bosco du Goutier - 7e : Eclat de Verre
A voir aussi :
...
Gamisaka, les progrès
d'une fille fière de sa mère

Et de quatre. Gamisaka a remporté sa quatrième victoire consécutive ce jeudi dans le Prix de Tignes. Cette jument a été longue à se déclencher mais est actuellement irréprochable. Et commence à rappeler avec elle une certaine Hirosaka, ...

Lire la suite
...
Sobel Conway,
le réveil à grande vitesse

Les derniers titres et la théorie pure ne sont pas toujours suffisants en fin de meeting. La fatigue peut aussi jouer des tours. Ce jeudi, Fire Cracker a joué sa partition habituelle en grand animateur mais n'a pu contenir ...

Lire la suite
...
1'11''8 sur 2700m :
record pour Hokkaïdo Jiel

Aucun élément de sa promotion née en 2017 n'a été aussi vite sur le parcours le plus classique de Vincennes, celui des 2 700 mètres de la grande piste. En bouclant son exercice en 1'11''8, Hokkaïdo Jiel établit ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite