... ©Scoopdyga
Actualité - 06.02.2023

Hanna des Molles de nouveau au sommet

Hanna des Molles, signé Abrivard mais aussi Béraud

D'un naturel discret ce qui ne l'empêche pas d'être passionné, Jean-Louis Béraud est le premier propriétaire-éleveur double vainqueur de Groupe 1 au cours de ce meeting d'hiver 2022-2023. Un exploit tout sauf mince pour ce septuagénaire qui n'a aujourd'hui qu'une jument dans son effectif "à courir", la championne Hanna des Molles (Village Mystic).
La protégée de Laurent Abrivard a signé une prestation parfaite aidée dans son entreprise par un Alexandre Abrivard dont la monte du jour n'est pas sans nous rappeler la drive de Jean-Michel Bazire la semaine dernière dans le Prix d'Amérique. Pleine de patience et d'assurance à la fois, faisant dire à son père, entraîneur de la lauréate : "Elle a été montée au millimètre par Alexandre, ayant de bons dos avec Granvillaise et Vaprio." Une tactique gagnante et rendue d'autant plus possible que la préparation avait été cette fois parfaite. À telle point qu'elle a su balayer les interrogations qui demeuraient autour de sa découverte du parcours avec une selle sur le dos : "Plus que des interrogations, il s'agissait d'inconnues en fait. À mi-tournant je bois du petit lait mais je n'aurais pas pensé que Granvillaise allait craquer comme ça. Pour finir ce fut donc vraiment facile. Il lui reste encore un objectif avant la fin du meeting et on espère pouvoir finir le meeting en beauté." Au père donc de jouer, lui qui a déjà trouvé la bonne partition pour préparer ce Prix de l'Île-de-France Cornulier Races : "Vendredi elle m'avait totalement rassuré au travail, étant bien mieux qu'avant le Cornulier. Et puis Et côté réglages, je la trouve aussi bien plaquée que déferrée en fait avec du confort. On ne l'aura montée que cet hiver : on a attendu et elle nous le rend bien. Avant le Cornulier, elle n'avait pas un poil extraordinaire, mettant du temps à trouver la meilleure forme. Tout de suite elle est sur de bons rails et il lui restera les Centaures en fin de meeting."
C'est le troisième Prix de l'Île-de-France pour les Abrivard père et fils après les deux succès de Bilibili et le quatrième à titre personnel pour Alexandre Abrivard qui avait aussi monté à la victoire Scarlet Turgot en 2016.

20 chacun, 15 ensemble
Le duo des Abrivard père et fils remporte ainsi son troisième Groupe 1 de l'hiver en commun, après le Prix Bilibili en décembre et la Sulky World Cup 4 ans la semaine passée. Comme on le disait dans notre notre édition de lundi dernier, ces deux-là forment une équipe redoutable. C'est aujourd'hui leur 15ème Groupe 1 en commun et le 20ème de chacun avec la casquette de driver-jockey pour Alexandre et celle de metteur au point pour Laurent.

7267 personnes recensées
Jolie affluence sur Vincennes en ce dimanche d'Île-de-France. Avec 7267 personnes sur l'hippodrome, LeTROT a de quoi être satisfait : tout d'abord, les bons chiffres des dimanches se confirment (avec une certaine constance) et cette date souffre souvent d'être placée à une semaine du grand rendez-vous du Prix d'Amérique. L'opération "Dimanche plaisirs" fait donc recette.


Si le Cornulier s'était couru aujourd'hui, ça n'aurait pas été la même chose
Laurent Abrivard

©Scoopdyga

Hanna des Molles (Village Mystic) fait donc briller les couleurs et l'élevage de Jean-Louis Beraud, éleveur-vendeur de sa production, mais susceptible de garder ses chevaux quand ils ne font pas le prix escompté aux ventes comme ce fut le cas pour Hanna des Molles quand elle avait fait afficher, yearling, 35.000€ sur le ring de Deauville. L'ancien industriel dans le domaine de l'industrie à haute valeur ajoutée (nucléaire et aéronautique) nous avait expliqué dans nos colonnes : "Parce que j’en voulais plus, disons 45 000 €. Et parce qu’elle était parfaite. Hanna des Molles avait un modèle magnifique et était parfaitement droite dans ses aplombs. J’ai trouvé Laurent Abrivard aux ventes ce jour-là [qui était déjà l’entraîneur de Jean-Louis Béraud] et lui ai demandé de jeter un coup d’œil à la pouliche. Il m’a juste répondu : « Je ne lui vois pas de défaut. »" L'histoire donnera donc raison aux deux hommes : Hanna des Molles est depuis devenue classique à l'attelé (Critérium des 3 ans) et aujourd'hui double gagnante de Groupe 1 au monté. Enfin, pour ne rien gâcher, elle n'a que six ans et il ne s'agissait aujourd'hui que de sa quatrième course au monté.

Les performances d'Hanna des Molles au monté
4 courses
3 victoires dont 2 Groupes 1
332.000 € de gains


Après le Berry, le Puy-de-Dôme : terres d'élevage...aussi de chevaux
Une semaine après le triomphe de l'élevage berrichon de Michel Aladenise, c'est au tour d'un élevage situé dans le Puy-de-Dôme de briller encore au niveau Groupe 1 à Vincennes. Dans le même article évoqué plus haut, il nous précisait la localisation : "dans la région des Combrailles, à 800 mètres d’altitude. C’est une zone de pâturages naturels avec pas mal de bovins de races Limousine, Aubrac ou Charollaise. C’est un territoire d’élevage et je précise que c’est là que j’élève. Il n’y a pas que la Normandie…"




4e | PRIX DE L'ILE-DE-FRANCE
M - 2175 m - Groupe 1 - 200 000 €
HANNA DES MOLLES 1'10"4
Village Mystic x Ultimate Jet (Nuage de Lait)
Jockey : A. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : J. L. Beraud - Eleveur : SAS J. Management
2e Vaprio 1'10"6 Adrian Chip x Namibia
3e Granvillaise Bleue 1'10"8 Jag de Bellouet x Lady de Brevol
4e : Zarenne Fas - 5e : Hirondelle du Rib - 6e : Etoile de Bruyere - 7e : Happy And Lucky

D'où vient-elle ?

Splendide pedigree que celui d’Hanna des Molles 1’11’’, chef-d’œuvre de la production de Village Mystic 1’11’’ et dont la grand-mère, la semi-classique Delmonica Jet 1’16’’ (Tarass Boulba), n’est autre que la sœur cadette d’un certain Coktail Jet 1’10’’. Or, Village Mystic est un petit-fils de ce dernier, en lignée mâle, ce qui confère à Hanna des Molles un bel inbreeding sur Armbro Glamour (4x3), génitrice tant de "Coktail" que de "Delmonica". Son hiver 2022-2023 permet d'ajouter aux lauriers familiaux trois victoires de Groupe 1 au monté.

Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Village Mystic 1'11''1 Guilty Of Love 1'17''1
Netchka d'Orgeres 1'14''9 Full Account 1'13''2
HANNA DES MOLLES Falamine
Nuage de Lait 1'11''5 Defi d'Aunou (US) 1'11''3
Ultimate Jet 1'13''5 Harlotta 1'16''3
Delmonica Jet 1'16''0 Tarass Boulba (US) 1'18''8
Armbro Glamour (US)
©Scoopdyga
1'10''4 : le 3ème meilleur temps de la course

En faisant afficher 1'10''4 en réduction kilométrique, Hanna des Molles enregistre son nouveau record absolu personnel, attelé et monté, améliorant sa précédente marque de référence établie à l'attelé (1'11''1) de trois quarts de seconde. Voir le détail Tracking ci-dessous.
Il s'agit du troisième meilleur temps de la course après les 1'10'' de Bilibili (Niky) et les 1'10''3 de Freeman de Houelle (Vigove) l'an passé.

Les parieurs répondent présents, le monté a la vent en poupe
Le choix volontariste de la société mère de mettre le trot monté (ou Étrier) en lumière se solde par une arrivée de chevaux très en vue. Le Quinté+ du Pmu dans l'ordre affiche 3439€ pour 266 mises gagnantes, le tout boosté par une tirelire de 500.000€ largement partagée. Le désordre offre 15,8 pour 2€, pratiquement 7/1 donc. Côté enjeux, la tendance constatée lors du Prix de Cornulier se confirme avec un chiffre d'affaire quasi équivalent à celui du bloc événementiel d'il y a quinze jours et bien supérieur sur deux tableaux : celui des prévisions et au jeu de la comparaison avec 2022. Bref, le pari du monté est semble-t-il gagné avec ce niveau de compétition. Reste à voir sir le développement plus général dans le calendrier pourra aussi s'avérer positif. Nous, à 24hautrot/Province Courses, on y croit dès lors qu'un circuit de courses identifiable par les parieurs peut se mettre en place. Mais on le redit, on y croit !


Du côté des placés
La déception était palpable, à chaud, dans le clan de Granvillaise Bleue qui a tout de même su sauvegarder la 3ème place sur le podium. Finalement, l'arrivée répond à une certaine logique bien que certains ont émis quelques regrets ici ou là, à la marge.

Nathalie Henry, jockey de Vaprio (2ème) : "Une fois qu'il prend l'avantage c'est un cheval qui se relâche. Une fois passé Freeman de Houelle qui était sur ses fins, j'ai eu le nez à la fenêtre un peu tôt. Mais comme Alexandre m'a pistée, je pense qu'on aurait fini qu'au mieux 2ème. C'est vraiment un chic cheval."

Pierre Levesque, entraîneur de Granvillaise Bleue (3ème) : "Impossible de gagner avec ce parcours en deuxième épaisseur nez au vent."

Jean-Michel Bazire, entraîneur de Zarenne Fas (4ème) : "Il court bien mais Mathieu a un regret, disant qu'il aurait pu prétendre à la 3ème place. C'est bien il aura fait un beau meeting. Et si ça va, on pourrait le voir au départ du Prix de Paris - Marathon Race."

Jean-Loïc Dersoir, jockey d'Hirondelle du Rib (5ème) : "Elle fait sa course sans avoir démarrer très vite ce qui nous a mis en fin de peloton mais elle fait un bon dernier kilomètre."

Charles Dreux, entraîneur d'Etoile de Bruyère (6ème) : "Dommage, on a pris un mur dans le dernier tournant en devant passer Héliade du Goutier mais ce sont les courses surtout quand on décide de courir le long du rail. Elle aurait pu prendre une place."

Éric Raffin, jockey de Gladys des Plaines (8ème) : "Elle n'est pas si mal partie mais on courait hors distance. Et en finissant 8ème, elle bat son record, c'est de bon augure pour la prochaine fois."

A voir aussi :
...
Kezura Lorraine en bonne pouliche

Lauréate pour ses débuts l'an dernier à 3 ans puis lors de sa rentrée à nouveau Chatelaillon - La Rochelle, KEZURA LORRAINE(Royal Dream) reste invaincue en 2024 et valide l'espoir de la team Chavatte de briller à Vichy cet été. Grâ...

Lire la suite
...
Pascal Boey annonce sa démission de la Présidence SNPT

C'est par voie de communiqué, en fin de journée, que Pascal Boey a fait savoir sa décision de démissionner de la Présidence du Syndicat National des Propriétaires de Trotteurs. Nous vous proposons le communiqué dans ...

Lire la suite
...
Stéphane Bourlier,
la valeur du travail

Depuis bientôt trente ans qu’il s’est installé à son compte dans un haut lieu de l’élevage sarthois, celui des « Ludois », Stéphane Bourlier s’est tracé un parcours professionnel qu’il ne doit qu’à lui-même, avec ...

Lire la suite
...
Loubiana du Bourg avec autorité

Étoilée lors de son passage aux qualifications à Laval le 26 septembre 2023 en 1'18''6, LOUBIANA DU BOURG (Real de Lou) a confirmé la bonne impression visuelle dès ses premiers pas en compétition le 10 mars, sur l'hippodrome du Mont-Saint-Michel. ...

Lire la suite