... © ScoopDyga
Actualité - 13.02.2023

Ampia Mede SM versus Vivid Wise As, triomphe et dilemme transalpins

Pour la seconde année consécutive, l’élevage italien enlève la Speed Race, Prix d’Amérique Races ZeTurf-Prix de France (Groupe 1). Il y prend même les deux premières places, Ampia Mede SM détrônant son compatriote, vainqueur l’an dernier, Vivid Wise As. Si Ampia Mede SM a beaucoup de sang français, Vivid Wise As affiche un pedigree cent pour cent américain. Faute d’avoir un stud-book propre, dédié à une race qui serait la sienne, l’élevage transalpin s’est toujours partagé entre sang trotteur français et sang standardbred, ensemble ou séparément.

L’hiver dernier, l’Italie n’avait pas été loin de revendiquer le jumelé gagnant du Prix de France, seule Délia du Pommereux (Niky) parvenant à s’insérer entre les deux visiteurs, venus de par-delà les Alpes, Vivid Wise As (Yankee Glide) et Zacon Gio (Ruty Grif). Cette fois, c’est chose faite : Ampia Mede Sm (Ganymède), entraînée en France, certes, mais bel et bien de nationalité italienne, emmène dans son sillage son compatriote, Vivid Wise As, pour un historique tir groupé. La présence italienne n'est pas commune que cela dans le Prix de France Speed Race avec seulement trois vainqueurs nés italiens au palmarès et deux sur la deuxième marche du podium.


Les trotteurs élevés en Italie dans le Prix de France Speed Race
■ 2023 : 1re Ampia Mede Sm | 2e Vivid Wise As
■ 2022 : 1er Vivid Wise As | 3e Zacon Gio
■ 2012 : 2e Main Wise As
■ 2008 : 1er Exploit Caf

© ScoopDyga
Le souvenir de Queen L
Deuxième du Prix d’Amérique, puis lauréate du Prix de France, Ampia Mede Sm évoque, immanquablement, celle qui est la figure de sa famille maternelle, Queen L, grande championne internationale, fille de l’américain Crowntron et d’une poulinière par le reproducteur de tête français, en Scandinavie, Tibur, continuateur de Fandango. Queen L est la sœur utérine d’Olympia L (Florida Pro), l’arrière-grand-mère d’Ampia Mede Sm. Compétitrice de premier plan en Suède, elle l’a été également en France, où elle ne compte pas beaucoup de fausses notes. Participant à quatre meetings d’hiver successifs, de 1992 à 1995, sous la houlette, conjointe, de Stig Johansson et de Stig Engberg, elle a remporté, au cours de ceux-ci, le Prix d’Amérique, en 1993, le Prix de France, en 1995, ainsi que deux Prix de Belgique, en 1993 et 1994. Elle a été aussi deux fois deuxième du Prix de Paris, en 1994 et 1995, et deux fois troisième du Prix d’Amérique, en 1992 et 1994.




En référence au grand ancêtre, Tornese

Pour autant, les profils d’Ampia Mede Sm et de Vivid Wise As sont bien différents, en ce que le mâle, fils de Yankee Glide, a un pedigree entièrement standardbred, tandis que la femelle, fille de notre Ganymède, se partage entre influences françaises et américaines. Nos lecteurs blanchis sous le harnois se souviennent sans doute de Tornese, le crack italien de la fin des années 1950 et du début de la décennie suivante, trois fois couronné dans le Grand Prix de la Loterie et à deux reprises dans le Grand Prix des Nations ; entre autres. Un Tornese qui batailla aussi bien avec Gélinotte qu’avec Jamin et Masina. Un Tornese qui demeure, à ce jour, l’un des deux trotteurs phares de l’histoire des courses italiennes, avec Varenne. Voilà vingt ans, lorsque fut émise une série de quatre timbres en hommage aux plus grands chevaux du pays, il y en eut un pour Ribot et un autre pour Molvedo –le père et le fils, tous deux vainqueurs du Prix de l’Arc de Triomphe–, tandis que, du côté des trotteurs, ils furent pour Tornese et Varenne.
Si Varenne a remporté deux Prix d’Amérique, Tornese, lui, n’a jamais gagné le prestigieux tournoi, tout en s’y plaçant trois fois, troisième de Jamin, en 1959, puis deuxième d’Hairos II, en 1960, et de Masina, en 1961. Dans un autre registre, là où Varenne n’a que peu de sang français –simplement via la mère de Sharif di Iesolo, son arrière-grand-père maternel–, Tornese est, pour sa part, à demi français, ayant pour auteur un étalon inscrit à notre stud-book en Tabac Blond, fils de Kozyr. Cela nous ramène à Ampia Mede Sm, fille, comme lui, d’un étalon trotteur français.


© DR/ScoopDyga
L’empreinte de Speedy Crown
Au-delà de Buvetier d’Aunou, son grand-père, Speedy Crown, est le chef de race à l’honneur de la journée, sachant qu’il est également à l’origine, en lignée mâle, de Karma Quick, le prometteur vainqueur de la course A Prix d’Oloron. Celui-ci est, en effet, par le double lauréat de Critérium, Unique Quick, lequel descend de Speedy Crown, successivement via Prince d’Espace, Himo Josselyn, Cézio Josselyn et Armbro Goal. Ajoutons que Fabiola Quick, la mère de Karma Quick, est une fille d’Up and Quick, dont le père n’est autre que… Buvetier d’Aunou. Du coup, à l’image d’Ampia Mede Sm et de Vivid Wise As, les duettistes du Prix de France, la compétition vedette de la réunion, Karma Quick est inbred sur Speedy Crown (6x5).

Le stud-book trotteur français : composite, avec ses limites et ses conditions
Ganymède, puisque c’est de lui qu’il s’agit en tant que père d’Ampia Mede Sm, a été un très bon géniteur, sur notre sol, tête de liste des pères de vainqueurs. Il est par Buvetier d’Aunou, un père issu d’américain, celui-ci ayant pour nom Royal Prestige (Speedy Crown). Mais, en vertu de la démarche française, à l’époque, et de la politique d’ouverture alors en vigueur, Ganymède est un parfait trotteur français. C’est là toute la différence entre la France et l’Italie, voire le reste de l’Europe. Le stud-book trotteur français demeure spécifique, composite, certes, mais dans les règles édictées, imposées, fruit d’une ouverture mesurée et limitée dans le temps, que ce soit au sang américain ou aux influences pur-sang, par exemple, dont a bénéficié, pour s’en remettre au plus célèbre d’entre tous, un certain Jamin.

Buvetier d’Aunou, roi de la fête
En prolongement, il faut souligner que Buvetier d’Aunou et ses continuateurs ont été les rois de Vincennes, dimanche, les contemporains Ganymède et Gobernador, l’un et l’autre fils de l’étalon champion de Jean-Pierre Dubois, étant à l’origine d’Ampia Mede SM et d’Idao de Tillard, le gagnant du semi-classique Prix Ovide Moulinet (Groupe 2) ; Ganymède en direct, avec Ampia Mede Sm, et Gobernador par le truchement de Sévérino, pour ce qui est d’Idao de Tillard. Deux autres "Buvetier d’Aunou" se sont également distingués : Up and Quick, d’où Jasper Piya, lauréat du Prix de Gaillac, course labellisée C, et Otello Pierji, auquel on doit Flash Gordon, vainqueur, en "D", du Prix des Vosges. On notera aussi que Hohneck et Délia du Pommereux, les dauphins d’Ampia Mede SM et Vivid Wise As dans le Prix de France, ont pour arrière-grand-père le même Buvetier d’Aunou.

Goetmals Wood, le fou du roi !
En appoint de Buvetier d’Aunou, Goetmals Wood, autre élève de Jean-Pierre Dubois, est l’animateur dominical, avec les victoires de J’Adore dans le semi-classique Prix Louis Le Bourg (Groupe 2) et d’Horchestro dans le Prix de Rouen (Groupe 3). Il est, en effet, à la fois le père de J’Adore et le grand-père d’Horchestro, avec, en l’espèce, Sam Bourbon pour relais. En ce jour de grande course, aucun ressortissant de la lignée de Ready Cash n’aura été pointé à la première place des neuf épreuves de la réunion. Par les temps qui courent, c’est suffisamment rare pour être souligné, sans que cela n’enlève rien aux mérites, maintes fois reconnus, de l’étalon phénomène.

CLASSEMENT UET ELITE CIRCUIT
Le Prix de France Speed Race était la deuxième étape du tout nouveau UET Elite Circuit. Voici le classement réactualisé.
1. AMPIA MEDE SM (IT) - 26 pts
2. HOOKER BERRY (FR) - 19 pts
3. HOHNECK (FR) - 14 pts
4. VIVID WISE AS (IT) - 12 pts
5. DON FANUCCI ZET (SE) - 10 pts

Prochaine étape : dimanche 12 mars à Cagnes-sur-Mer / Grand Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur

A voir aussi :
...
Tony Parker mobilise 2.800 investisseurs pour un haras

Passionné par les courses et animateur de l'écurie de galop Infinity Nine Horses, l'ex star de la NBA Tony Parker aime faire bouger les lignes. C'est ainsi qu'il a décidé de recourir au financement participatif, via la plateforme ...

Lire la suite
...
Amiens : 1ère Premium, GNT et emploi !

L'actualité de la société des courses d'Amiens sera chargée dans les prochains jours. L'hippodrome ouvrira ses portes ce samedi pour sa première réunion de l'année, sous label Premium. Et dans la foulée, mercredi 6 mars, ...

Lire la suite
...
Carton plein pour Marius Durville

Sacré meilleur apprenti de France en 2023 au trot monté, vainqueur du Prix Yvonnick Bodin (Gr.3) en selle sur Esperanza Idole (Quido du Goutier), trois semaines avant la victoire de cette dernière dans le Prix de Cornulier (Gr.1), Marius Durville ...

Lire la suite
...
4150m : anachronisme ou
tradition nécessaire ?

Le marathon est une épreuve historique par excellence des Jeux Olympiques, inscrite au programme des olympiades depuis leur création. Les épreuves de vitesse dans le stade ont beau avoir pris le pas d'un point de vue médiatique, la ...

Lire la suite