... ©ScoopDyga
Actualité - 20.11.2020

Moni Viking et Drôle de Jet : La paire d’as de Pierre Vercruysse

Le cheval a tellement de classe qu’il peut quand même s'illustrer.
Pierre Vercruysse, à propos de Drôle de Jet

La Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif #1 -Prix de Bretagne (Gr.2) a réuni 18 partants [lire notre précédente édition]. Quatre entraîneurs disposeront de plusieurs partants : Jean-Michel Bazire et Sébastien Guarato en auront trois chacun, Laurent Abrivard et Pierre Vercruysse deux. Pour ce dernier, ses deux partants, Drôle de Jet et Moni Viking, ont besoin de décrocher un ticket de place réservée pour être au départ de la Legend Race (Prix d’Amérique). Le Prix de Bretagne en délivre aux trois premiers ce dimanche. Logiquement, Drôle de Jet et Moni Viking seront donc déjà en configuration « grandes ambitions ».

L’information vaut ce qu’elle vaut mais trois chevaux ont reçu un émoji vert de confiance quant à leur capacité de s’imposer dans le Prix de Bretagne par leur entraîneur : Diable de Vauvert (Prince d’Espace) par Bertrand Le Beller [lire notre édition de mercredi], Drôle de Jet (Coktail Jet) et Moni Viking (Maharajah), tous les deux entraînés par Pierre Vercruysse. Les dés sont jetés. Le professionnel affiche d’emblée ses ambitions avec deux chevaux qui ont comme autre dénominateur commun, outre Pierre Vercruysse comme entraîneur, la même volonté de leur entourage respectif de participer au Prix d’Amérique. Si on ne peut parler d’objectif impérieux, on peut au moins rendre compte d’un souhait officiel.

Des candidats aux profils bien différents
Moni Viking et Drôle de Jet, voilà incontestablement les deux chevaux de cœur du moment de Pierre Vercruysse. Deux trotteurs aux aptitudes bien différentes. Le premier, de nationalité norvégienne, est gorgé de tenue. « Plus c’est long, meilleur il est », nous précise son mentor à son sujet. Quant à Drôle de Jet, capable de produire trois chronos successifs sous les 1’10’’ durant l'été, il est à son meilleur dans l’exercice de la pure vitesse, comme nous l’a rappelé Pierre Vercruysse : « Il ne sera pas sur sa distance de prédilection dimanche », dans une épreuve qui se disputera sur les 2 700 mètres de la grande piste parisienne. Mais les deux joueront leur va-tout dans le "Bretagne", sachant leur condition physique déjà avancée. Pour Moni Viking, il s’agit d’un retour devenu rituel en cette saison, répétant son programme 2019 quand il avait rejoint l’effectif de l’entraîneur français en novembre pour le meeting d’hiver avec ce commentaire de Pierre Vercruysse : « Je suis très content de retrouver le cheval comme il était convenu lorsqu’il avait quitté mes boxes au printemps. »
Une grande confiance pour Moni Viking
Deuxième du Critérium norvégien des 3 Ans (Gr.1) en 2016, Moni Viking s'était fait connaître sur notre sol lors du meeting d'hiver 2018/2019, avec deux succès à la clé. Mais c'est lors du dernier meeting qu'il a véritablement pris une autre dimension, cumulant quatre succès en cinq tentatives à Vincennes et ajoutant en mars une victoire supplémentaire à Enghien. Son été n'a fait que confirmer cette montée en puissance. Passé dans les effectifs suédois de Björn Goop, il a décroché le Harper Hanovers (Gr.2) en mai à Solvalla et le Stora Pris (Gr.1) à Åby en août. Et voilà Moni Viking qui change de statut en devenant vainqueur de Groupe 1. S'agissant de sa forme actuelle, Pierre Vercruysse nous apprend : « Il a fait des superbes performances tout l’été établissant même le record sur longue distance. Plus c’est long et meilleur il est. Il a beaucoup couru cet été et, du coup, on a fait pas mal de récupération avec lui. Il a fait un très bon travail lundi [dernier] aux côtés de Drôle de Jet. Il a super bien bossé finissant devant Drôle. Il va être très compétitif dans le Bretagne. La suite ? Tout dépendra de dimanche. Rien n’est arrêté mais, si on a une place dans la belle [le Prix d’Amérique], on la prendra. Personnellement, je pense que c est le vrai cheval pour un prix de Paris. » Après avoir pensé à Bryan Coppens qui le connaît parfaitement pour l'avoir notamment drivé plusieurs fois en course, ce sera finalement Björn Goop qui aux commandes ce dimanche. Pierre Vercuysse continue à ce sujet : « Etant retenu sur Drôle de Jet [dont il est copropriétaire], c’est Bjorn Goop qui le mènera. Il le connait évidemment par cœur l’ayant entraîné et ayant gagné avec lui. C’est un driver qui se rate rarement dans les grands événements. C’est naturellement un atout en notre faveur. »
Drôle de Jet revient bien mais peut être à court de condition
C’est donc au sulky de Drôle de Jet que se trouvera Pierre Vercuysse dimanche. Vainqueur du Grand Prix de l’U.E.T. (Gr.1) en 2017 à Solvalla, le fils de Coktail Jet a connu des ennuis de santé par la suite. Brillant durant l’été 2019 à Enghien, il vraiment retrouvé tout son potentiel cette année. Sa deuxième place derrière Face Time Bourbon dans le Prix René Ballière (Gr.1) dans un chrono stratosphérique (1’09’’5 contre 1’09’’4 au vainqueur) se lit dorénavant comme le début d’une séquence de haut vol, complétée par deux victoires sur le mile dans l’hexagone en moins de 1’10’’ (1’09’’6 et 1’09’’8). Son retour sur le parcours classique de Vincennes dans le Prix d’Eté (Gr.2) peut être qualifié de convaincant (troisième en 1’11’’5). Le 7 ans a eu droit ensuite à un break et vient d’effectuer une rentrée dans l’étape du GNT de Nantes, en rendant 25 mètres. Pierre Vercruysse fait le point sur la manière dont il aborde le Prix de Bretagne et plus encore l’ensemble du meeting d’hiver : « Le cheval revient bien le matin. Après ses prestations de l’été, il est allé se reposer et se ressourcer à la mer chez Reynald Coppens. Il a repris le travail là-bas avant de revenir à la maison. On lui a soigné le dos dernièrement. Je l’avais déjà senti déjà un peu moins bien à Cagnes-sur-Mer [en août] car auparavant il avait eu des vrais combats avec des super chronos. Il a semblé un peu défraîchi à Cagnes-sur-Mer et dans le Prix d’Eté tout en courant de première à chaque fois. Sa rentrée à Nantes à été intéressante. Rendre 50 mètres n’est jamais évident. Ce sont des courses un peu spéciales où il ne faut pas faire trop fort surtout lorsque c’est une rentrée. Le cheval va courir la première préparatoire au Prix d’Amérique mais je pense qu’il va encore être un peu juste en condition surtout qu'il n'est pas sur sa distance de prédilection. Néanmoins, le cheval a tellement de classe qu’il peut quand même s'illustrer. »

Le Prix d'Amérique et, surtout, la deuxième partie du meeting
Quant à la suite, le propriétaire et entraîneur continue : « On va essayer une préparatoire ou deux et, ensuite, on avisera. Son vrai beau programme est plutôt dans la deuxième partie du meeting. Son propriétaire [l’Ecurie Hunter Valley] souhaiterait courir le Prix d’Amérique. Après on verra selon sa forme du moment et si il y est qualifié. »

BON A SAVOIR : dans l'Ante Post de ZEturf sur le Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif#1, Drôle de Jet affiche un rapport de 21,5 et Moni Viking de 43,7.

Quouky Williams 1'14''2 Fakir du Vivier
Coktail Jet 1'11''2 Dolly Williams
Armbro Glamour (US) Super Bowl (US)
DROLE DE JET 1'09''3 -
Defi d'Aunou (US) 1'11''3 Armbro Goal (US)
Likely Jet 1'13''3 Nesmile 1'17''4
Glamour Jet 1'14''4 And Arifant 1'16''5
Urven 1'19''7
Viking Kronos American Winner
Maharajah 1'10''3 Conch
Chili Khan Giant Chill
MONI VIKING 1'11''0 Stevie Nicks
Cygnus d'Odyssee 1'13''9 Workaholic (US)
Jeunesse Doree 1'20''4 Nymphe d'Odyssee 1'17''5
Dragee d'Or 1'15''8 Passionnant 1'15''1
Nera
A voir aussi :
...
Gamisaka, les progrès
d'une fille fière de sa mère

Et de quatre. Gamisaka a remporté sa quatrième victoire consécutive ce jeudi dans le Prix de Tignes. Cette jument a été longue à se déclencher mais est actuellement irréprochable. Et commence à rappeler avec elle une certaine Hirosaka, ...

Lire la suite
...
Sobel Conway,
le réveil à grande vitesse

Les derniers titres et la théorie pure ne sont pas toujours suffisants en fin de meeting. La fatigue peut aussi jouer des tours. Ce jeudi, Fire Cracker a joué sa partition habituelle en grand animateur mais n'a pu contenir ...

Lire la suite
...
1'11''8 sur 2700m :
record pour Hokkaïdo Jiel

Aucun élément de sa promotion née en 2017 n'a été aussi vite sur le parcours le plus classique de Vincennes, celui des 2 700 mètres de la grande piste. En bouclant son exercice en 1'11''8, Hokkaïdo Jiel établit ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite