... © ScoopDyga
Présentation de course - 15.02.2023

Un match avec trois invaincus sous la selle

Le premier Groupe 3 sous la selle pour la génération des mâles et hongres née en 2020 (les "K") a lieu ce jeudi à l'occasion du Prix Edouard Marcillac. Très convaincants, chacun dans son style, Kimbo Berry et Kifil de Bussy s'affrontent pour la première fois. Ces deux invaincus sous la selle devront aussi compter sur la participation de Kipling Iron, vainqueur de son unique sortie montée. Une belle bataille devrait avoir lieu entre ces trois poulains de classe.

Sur les neuf protagnistes à l'édition 2023 du Prix Edouard Marcillac (Gr.2), trois poulains n'ont pas encore connu la défaite sous la selle. Il s'agit de Kimbo Berry (Un Amour d'Haufor) et Kifil de Bussy (Boccador de Simm), chacun avec deux victoires en deux sorties, mais aussi de Kipling Iron (Orlando Vici), très facile vainqueur de son unique sortie montée le 4 février dernier avec Yoann Lebourgeois sur son dos. Sur les impressions visuelles, les deux premiers cités paraissent avoir un potentiel actuel supérieur à Kipling Iron, poulain auquel il est néanmoins impossible de reprocher quoi que ce soit puisqu'il n'a pas encore connu la défaite lors de ses trois sorties publiques.
Kimbo Berry et Kifil de Bussy ont une expérience importante à l'attelé et se présentent déjà en éléments très endurcis. Portant la même casaque qu'Indigo du Poret (Dollar Macker), celle de José Davet, Kifil de Bussy propose une facilité dans son geste et un abattage impressionnant qui n'est pas sans rappeler son aîné. Il offrirait un premier titre dans le programme de sélection des jeunes chevaux à Loris Garcia, dont le palmarès s'orne de plusieurs Groupes (2 et 3) grâce à Eclat de Gloire (Tiégo d'Etang).
L'écurie Hunter Valley sera représentée par King Stallion (Ready Cash), plaisant vainqueur le 19 janvier dernier en 1'16'' sur le parcours des 2.200 mètres de la petite piste. Guillaume Gillot pourra compter pour sa part sur deux éléments de son écurie, à savoir Killer Victory (Vanishing Point) et Kado Shining (First de Retz), toujours à la recherche de sa première victoire.
Le record du Prix Edouard Marcillac est détenu par Ici C'est Paris (Dollar Macker) en 1'13''4 depuis 2021.

D'authentiques champions au palmarès

Antérieurement Groupe 2 et étiqueté semi-classique, le Prix Edouard Marcillac lance le programme de sélection des jeunes chevaux sous la selle. Sa position première dans le calendrier en fait souvent la proie d'éléments précoces et mécanisés dont la carrière ne prendra jamais beaucoup d'épaisseur. Il reste que d'authentiques champions figurent au palmarès. C'est bien sûr le cas de Jag de Bellouet, lauréat emblématique de 2000, puis d'Offshore Dream, gagnant en 2005. Depuis, plusieurs vainqueurs se sont par la suite imposés dans les Groupes 1 dont Scipion du Goutier (2009), Thorens Védaquais (2010) et Fado du Chêne (2018).

PARTANTS VINCENNES - Jeudi 16 Février
2 PX EDOUARD MARCILLAC - (14H25)
Premium - Monté - (3) - Mâles - 60 000 € - 2 175m
1. KILLER VICTORYJ. L. Cl. Dersoir
2. KLEMPERERV. Saussaye
3. KLAIRON DE TILLARDM. Mottier
4. KING STALLIONA. Lamy
5. KILLER FOR LOVAD. Bonne
6. KIMBO BERRYP. Ph. Ploquin
7. KIPLING IRONY. Lebourgeois
8. KADO SHININGA. Collette
9. KIFIL DE BUSSYA. Abrivard
A voir aussi :
...
Lambada du Goutier avec de la marge

Doublement étoilée par Province Courses l'hebdo lors de sa qualification au trot monté à Grosbois le 3 novembre en 1'17''5 (voir son passage ICI), Lambada du Goutier (Carat Williams) s'est jouée de ses adversaires dans le Prix Chaldaea. Trè...

Lire la suite
...
Rentré à domicile, Serge Peltier pense à son retour

Tombé lourdement dans l'ultime épreuve de la réunion de Vichy ce lundi soir au sulky de Lorenzo d'Eva (Ni Ho Ped d'Ombrée), Serge Peltier a perdu un instant connaissance avant de reprendre ses esprits. Rapidement pris en charge ...

Lire la suite
...
Les Banville prêts
pour une incroyable journée

La Journée des Champions sera exceptionnelle. Sept Groupes sont à l’affiche dont cinq Groupes 1. Les champions du moment, génération par génération, répondront à l’appel. Pour tout éleveur, se voir représenter dans ces temps ...

Lire la suite
...
Kill Bill Piya réalise une sacrée performance

Au galop derrière l'autostart, Kill Bill Piya (Fabulous Wood) perd plusieurs dizaines de mètres avant même le départ. "Il est vraiment très désagréable dans la bouche avant le départ et je crois ...

Lire la suite