... © Aprh
Résultat de course - 19.02.2023

Et Jaguar Marancourt sortit de la boîte

Quand il sort d'un dos, il est assez tranchant.
Gabriele Gelormini

Il n'était pas forcément facile dans le tournant final de voir en Jaguar Marancourt, bloqué sur une troisième ligne, le vainqueur du Prix d'Orthez (Groupe 3). C'est pourtant bien lui qui franchit le poteau en tête.

Quelques poulains italiens défient nos tricolores au départ du Prix d'Orthez. Si ce n'est pas l'un d'entre eux qui s'impose, il y a quand même comme un air d'Italie à l'arrivée. D'abord parce que Gabriele Gelormini devance son compatriote Santo Mollo au passage du poteau. Ensuite parce que si Jaguar Marancourt (Cristal Money) est né, a été élevé et est entraîné en Normandie, il bat pavillon transalpin après son achat yearling à Deauville. Dans une épreuve dont les 14 chevaux sont en file indienne jusqu'en plaine, Jaguar Marancourt ne semble pas forcément occuper la meilleure position dans le tournant final, enfermé sur une troisième ligne à la corde. "Dès le départ, il s'est mis à tirer, je ne sais pas pourquoi, revient Gabriele Gelormini. C'est vrai qu'il n'avait pas mal de fraîcheur puisqu'il n'a pas recouru depuis la fin de l'année. Comme j'ai vu que personne ne se rapprochait, ce qui voulait dire que je serais resté le nez au vent pendant longtemps, je l'ai laissé "dégazé" aux tribunes pour reprendre le dos de Josh Power. Il a tiré pendant mille cinq cents mètres, puis a bien respiré. Il a mis un bon coup de jarrets à la fin car il fallait aller chercher les bons chevaux qui étaient devant. Quand il sort d'un dos, il est assez tranchant." L'italien Dubhe Prav (Robert Bi) l'est aussi pour finir tout près son rival. "Il a été gêné par un cheval au galop qui ne s'est pas dégagé tout de suite, sinon il aurait probablement gagné", regrette son entraîneur Filippo Rocca.

D'où vient-il ?

Fils de Cristal Money, Jaguar Marancourt est le cinquième produit, le meilleur d’une triple gagnante en province, qui a donné trois autres vainqueurs dont In To Marancourt (Royal Dream), invaincu l’an dernier en 4 courses. Il descend d’une souche développée notamment par la famille Besnard à partir de Queifingusse, la mère entre autres d’Iris de Vandel (609 395 € - 2ème du Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur Gr. I). Appartient notamment à cette famille Kiara de Vandel (Charly du Noyer) 7ème du Prix Comte P. de Montesson (Gr. 1) ce dimanche.

8e | PRIX D'ORTHEZ
Att - 2850 m - Groupe 3 - 90 000 €
JAGUAR MARANCOURT 1'14"2
Acheté aux ventes Arqana Trot 20 000 € par Gaetano PEZONE pour CHELSEA SRLS
Cristal Money x Reine de Vandel (Defi d'Aunou)
Driver : G. Gelormini - Entraîneur : F. Souloy
Propriétaire : Tramontom Srl - Eleveur : S.C.E.A. de Marancourt
2e Dubhe Prav 1'14"3 Robert Bi x Fancy Prav
3e Jaguar du Goutier 1'14"3 Ready Cash x Ariane du Goutier
4e : Josh Power - 5e : Jingle Delo - 6e : Diva Ek - 7e : Joyful Diva
A voir aussi :
...
Kanem, le parfum de la belle histoire signée Devouassoux

Au chapitre des effets visuels du jour, et toutes choses égales par ailleurs, il y aura eu Ibiki de Houelle, Locki du Fer et KANEM (Express Jet) lors de cette réunion nordiste. Très grosse impression laissée par ...

Lire la suite
...
Devs Definitif lance sa saison 2024

Une course de rentrée à l'attelé aura suffi à DEVS DEFINITIF (Infinitif) pour retrouver son bon niveau. Celui qui lui avait permis de réaliser une belle année 2023 marquée par six podiums et une victoire. Dès sa deuxiè...

Lire la suite
...
Locki du Fer en (très) bon poulain

S'il avait dû partager la victoire avec L'Arc la dernière fois à Amiens, faisant dire au driver de celui-ci, Thierry Duvaldestin, qu'il s'agissait là d'une pointure, LOCKI DU FER (Uriel Speed) confirme ses capacités en remportant un second succè...

Lire la suite
...
La totale pour
Ibiki de Houelle

La victoire d'étape devant le vainqueur en série Ino du Lupin. La tête du classement général. Et le record absolu départ volté au Croisé-Laroche. Auteur d'un grand numéro, IBIKI DE HOUELLE (Love ...

Lire la suite