... © ScoopDyga
Actualité - 24.02.2023

L'esquisse du portrait-type du vainqueur du Prix de Paris

La dernière finale des Prix d'Amérique Races ZEturf, le Prix de Paris Marathon Race (Gr.1), se disputera dimanche. Ils seront 14 à s'aligner sous les ordres du starter pour se lancer à l'assaut des 4.150 mètres du parcours et des deux tours de la grande piste. Un exercice atypique qui ne connaît pas d'équivalent en amont dans le meeting. Le dernier épisode des Prix d'Amérique Races réunit cette année les vainqueurs des deux finales précédentes, Hooker Berry (Prix d'Amérique Legend Race), et Ampia Mede Sm (Prix de France Speed Race). Un scénario devenu inhabituel.

Est-ce la conséquence des profils des récents vainqueurs des Prix d'Amérique et de France ou celle d'une spécialisation accrue des compétiteurs ? L'ère récente de Face Time Bourbon (Ready Cash) et de Readly Express (Ready Cash), qui n'ont jamais participé au Prix de Paris, nous emmène à l'édition 2017 de la grande épreuve de tenue par excellence pour retrouver le vainqueur des deux premiers grands rounds hivernaux sur sa grille de départ. En l’occurrence, cela se résumait à un nom, celui du crack Bold Eagle (Ready Cash) auteur de la Triple Couronne d'alors.

© ScoopDyga
Un tel cas de figure ne se reproduira pas cette année avec des vainqueurs différents pour les premières finales des Prix d'Amérique Races ZEturf. Commençons déjà par regarder de près ce qui touche à la réalisation de l'enchaînement Prix d'Amérique / Prix de Paris lors du même meeting, pour évaluer la tâche qui se propose à Hooker Berry (Booster Winner). Puis celle de la suite Prix de France / Prix de Paris pour celle afférente à Ampia Mede Sm (Ganymède). Notre période d'étude débutera en 1994, année de la mise en service de la grande piste actuelle de Vincennes, suite à sa réfection, et au passage simultané du Prix de Paris sur 4.150 mètres.

Seulement trois séquences Amérique / Paris lors du même meeting...
En 29 éditions depuis 1994, et lors du même meeting, seuls trois vainqueurs du Prix d'Amérique Legend Race ont aussi ajouté le Prix de Paris Marathon. On en revient à Bold Eagle en 2017 dans le cadre de sa Triple Couronne (qui peut le plus peut le moins). Mais il y a eu depuis, en 2019, Bélina Josselyn (Love You), et avant, en 2015, Up And Quick (Buvetier d'Aunou). On mesure dès lors la difficulté du challenge dans laquelle se lance Hooker Berry.

... et quatre France / Paris
Toujours depuis 1994, le décompte de l'enchaînement Prix de France / Prix de Paris est plus généreux. On obtient quatre auteurs du doublé avec Bold Eagle (évidemment) en 2017, Ready Cash (Indy de Vive) en 2013, Gobernador (Buvetier d'Aunou) en 2001 et Vourasie (Fakir du Vivier) en 1994. De ce point de vue, avantage donc au palmarès à Ampia Mede Sm dans son match contre Hooker Berry.

ÂGE : 7 ANS

La moyenne d’âge du vainqueur des vainqueurs du Prix de France Speed Race depuis 1994 est de 7,2 ans. Il n’y a qu’un cheval âgé de 7 ans au départ de ce Prix de Paris Marathon Race : Ampia Mede Sm.
C’est aussi l’âge qui compte le plus de vainqueurs (10) avec Etonnant (2021), Bird Parker (2018), Up And Quick (2015), Roxane Griff (2012), Private Love (2010), Jag de Bellouet (2004), Insert Gédé (2003), Gobernador (2001), Dream With Me (1998) et Vourasie (1994).

QUEL PARCOURS EN AMONT DU PRIX DE PARIS

Si la quasi-intégralité des gagnant du Prix de France Speed Race (Gr.1) avait participé au Prix d’Amérique, la trajectoire vers le Prix de Paris est plus hétérogène. Avant leur sacre, Etonnant (Timoko) et Dream With Me (Tarass Boulba) restaient sur une sortie sous la selle (respectivement 2e du Prix de l'Île-de-France et gagnant du Prix du Calvados). Private Love (Goetmals Wood) et Prince Gédé (Sancho Pança) se présentaient pour leur part après une victoire dans une épreuve non labellisée Groupe.

Le Prix de France : la voie incontournable
Avec dix-huit vainqueurs du Prix de Paris ayant pris part depuis 1994 au Prix de France juste avant leur sacre, la Speed Race reste une voie de passage incontournable. Onze ont terminé à l’arrivée et quatre se sont imposés (Bold Eagle, Ready Cash, Gobernador et Vourasie).
Dans notre édition, six chevaux ont été vus en piste dans la Speed Race il y a deux semaines [dans l'ordre de leur numéro dans le Prix de Paris] : Hip Hop Haufor (8e), Honey Mearas (9e), Fado du Chêne (disqualifié), Ampia Mede Sm (1re), Hohneck (3e) et Hooker Berry (7e).

Une bonne performance dans le Prix d'Amérique : un plus dans le Prix de Paris
Sur les vingt-neuf éditions du Prix de Paris depuis 1994, vingt vainqueurs avaient au moins terminé dans les cinq premiers lors de leur sortie précédente, dont sept s'étaient imposés.
Mais c'est la performance dans le Prix d'Amérique des vainqueurs du Prix de Paris qui interpelle. Vingt des vingt-neuf vainqueurs avaient conclu dans les cinq premiers de la Legend Race. Cette année, cela concerne Hooker Berry (1er), Ampia Mede Sm (2e), Hip Hop Haufor (4e) et Hohneck (5e).


Hooker Berry et Ampia Mede Sm, 1er et 2e de la Legend Race 2023

© ScoopDyga
SEXE : LES MÂLES LAISSENT PEU D'ESPACE
Depuis 1994, les mâles dominent avec vingt-deux succès contre sept pour les femelles. Bélina Josselyn (Love You), à deux reprises, est la seule à avoir réussi à s’imposer sur les dix dernières années.
Peu de participantes cette année. Ampia Mede Sm sera de la partie avec Cléa Miquellerie (Nil du Rib), Flamme du Goutier (Ready Cash) et Honey Mearas (Readly Express).

NATIONALITÉ : UNE ÉPREUVE PEU ACCUEILLANTE POUR LES ÉTRANGERS
Seuls trois concurrents étrangers ont réussi à dominer les tricolores depuis 1994. Remington Crown (Lord of All) et Maharajah (Viking Kronos), deux suédois, et le norvégien Lionel (Look de Star). Le pensionnaire de Stefan Hultman, Maharajah, était le seul entraîné hors de nos frontières, puisque les deux autres étaient sous la responsabilité de Jan Kruithof et Fabrice Souloy.
Ampia Mede Sm, Zarenne Fas (Varenne), Honey Mearas et Jerry Mom (Ready Cash) vont tenter de déjouer cette statistique défavorable. En leur sein, Honey Mearas est la seule dépendant d'un entraînement étranger, celui de Daniel Redén.

FILS OU FILLE DE VAINQUEUR
Un seul vainqueur du Prix de Paris Marathon Race, depuis 1994, a vu un de ses produits l’imiter. Et c’est l’incontournable Ready Cash à l’honneur en tant que père de Bold Eagle et de Bird Parker.
Parmi les filles et fils de gagnants de Prix de Paris cette année, on recense Flamme du Goutier et Jerry Mom, ayant pour père commun Ready Cash. Bird Parker sera représenté grâce à Hussard du Landret. Double vainqueur de l'épreuve (en 2014 et 2015), Up And Quick est, lui, le père de Hip Hop Haufor.

BILAN
Âgé de 6 ans, génération tout de même neuf fois à l’honneur depuis 1994, Hip Hop Haufor coche beaucoup de cases. Huitième du Prix de France, il avait pris la quatrième place du Prix d’Amérique (rappelons que vingt des derniers vainqueurs ont conclu dans les cinq premiers de la Legend Race). Fils d’Up And Quick, un vainqueur de cette épreuve à deux reprises, il va tenter de marcher sur les traces de son père.
Il précède dans ce classement, Hooker Berry et Hohneck, plus réputés, eux, pour leur pointe de vitesse. Hussard du Landret les avait battus dans le Critérium des 5 Ans (Gr.1) en septembre de dernier, sur 3.000 mètres. Ce candidat n'a contre lui que ne n'avoir pas conclu dans les cinq premiers du Prix d'Amérique pour prétendre à une place au soleil dans le Prix de Paris. Le passé de la course n’est pas favorable à Ampia Mede Sm mais un succès lui permettrait de réaliser exactement la même séquence que Vourasie en 1994. Deuxième de l’Amérique, la pensionnaire de Léopold Verroken drivée par Bernard Oger avait ensuite remporté le Prix de France et le Prix de Paris, fraîchement passé sur 4.150 mètres.
PARTANTS VINCENNES - Dimanche 26 Février
4 PX D'AMERIQUE RACES ZETURF-PX DE PARIS - (15H15)
Premium - Att. - (1) - Internationale - 400 000 € - 4 150m
1. HARLEM DE BUCYA. Abrivard
2. CLEA MIQUELLERIEF. Heon
3. HIP HOP HAUFORCh. Bigeon
4. HOKKAIDO JIELD. Thomain
5. HUSSARD DU LANDRETB. Robin
6. JERRY MOMM. Abrivard
7. FAKIR DU LORAULTG. Gelormini
8. HONEY MEARASB. Goop
9. ZARENNE FASN. Bazire
10. FADO DU CHENEP. Ph. Ploquin
11. AMPIA MEDE SMF. Nivard
12. HOHNECKF. Lagadeuc
13. HOOKER BERRYJ-M Bazire
14. FLAMME DU GOUTIERT. Duvaldestin

A voir aussi :
...
Revivez la Journée des Champions

Succès populaire, avec ses 12.000 personnes sur l'hippodrome de Vincennes, et moment de grandes performances sportives, la Journée des Champions a aussi été celle des rencontres et défis dimanche. Parmi ces derniers, citons le duel entre Elixir De ...

Lire la suite
...
Le magazine 360 fort à propos

Le dernier numéro de 360° le magazine, disponible sur abonnement, vous proposait deux reportages-élevage dédiés : "Il était une fois Horsy Dream" et "Jeroboam d'Érable, un millésime appelé à bien vieillir". Une façon d'avoir un coup ...

Lire la suite
...
La nouvelle
vague de Champions

Au lendemain d’une Journée des Champions à Vincennes, dont on n’a pas fini de garder les images et les émotions en tête, les notions d’avènement, de partage, de communion et de jeunesse ont été les ...

Lire la suite
...
Killer de Cahot tue le suspense

Et de deux. Après une rentrée victorieuse à Bernay le 12 mai, Killer de Cahot (Village Mystic) répète avec une belle autorité ce lundi à Caen. Le pensionnaire d'Arnaud Desmottes est, dès lors, invaincu en deux sorties cette ...

Lire la suite