... © J.-M. Tempier
Résultat de course - 21.11.2020

Un sprinter nommé Désir... Castelets

Les 3 000 mètres d’aujourd’hui étaient un peu le bout du monde pour lui.
David Bekaert

Il y a eu une lutte intense dans les cent derniers mètres du Grand Prix de Salon-de-Provence (Gr.3) ce samedi. Et c'est l'utra attentiste Désir Castelets qui en est sorti vainqueur.

Il est question de millimètres dans la bouche de David Bekaert, catch driver du jour à Salon-de-Provence, avec deux succès. Il est en effet parvenu à ajuster Eclat de Gloire (Tiégo d'Etang) au sulky de Désir Castelets (Quaker Jet). Et pour ceci, il lui a fallu filer le plus longtemps possible son principal opposant, patientant même encore dans la ligne d'arrivée avant de montrer le jour à son partenaire. Evidemment, s'imposer dans de telles conditions appelle aussi un peu de chance et un parfait timing, ce qu'a expliqué David Bekaert au micro d'Equidia Racing : « On a une course de rêve. Pourtant le cheval de Loris [Garcia, sur Eclat de Gloire] n’a pas été facile à dépasser quand même ! Je pense que c’est un pur cheval de vitesse. Les 3 000 mètres d’aujourd’hui étaient un peu le bout du monde pour lui. Il faut que tout se passe au millimètre comme aujourd’hui pour pouvoir s’imposer. Il reste que c’est un cheval de classe. À mon avis sur une piste plate et plus sur plus court, il est encore meilleur je pense. C’est bien parce que son entourage a fait de la route et c’est quand même mieux de ne pas se louper. »

Un premier Groupe pour David Bekaert
À la tête d'un palmarès désormais riche de 604 victoires comme driver (et jockey), David Bekaert n'avait encore jamais gagné au niveau Groupe. C'est chose faite grâce à Désir Castelets. Le professionnel réalise par ailleurs sa meilleure saison avec déjà un nouveau record personnel annuel porté à 86 victoires. Sa précédente marque de référence était de 77 titres l'an dernier. C'est aussi cette année que David Bekaert a le plus couru, se présentant plus de 600 fois en piste, là encore son record personnel dans le domaine.

D'où vient-il ?

Fils de Quaker Jet 1'10 qu'il a côtoyé de nouveau lors de sa deuxième saison de monte au Haras de la Perrière au printemps 2020, Désir Castelets est le cinquième produit - le quatrième vainqueur - d'Ophélie Jet (61 940 €), gagnante à Enghien. Celle-ci est une sœur utérine de l'étalon Turbo Jet 1'11 et de Rambo Jet (547 900 €). C'est une proche parente d'Express Jet 1'10 (527 660 €) et de Daytona Jet (305 210 €).

8e | GRAND PRIX DE SALON DE PROVENCE
Att - 3000 m - Groupe 3 - 48 000 €
DESIR CASTELETS 1'13"7
Quaker Jet x Ophelie Jet (Install)
Driver : D. Bekaert - Entraîneur : Y. Desmet
Propriétaire : Y. Desmet - Eleveur : F. Henry
2e Eclat de Gloire 1'13"7 Tiego d'Etang x Vive Fee
3e Espoir du Marny 1'14"6 Village Mystic x Queens du Marny
4e : Drop des Duriez - 5e : Ego Turgot - 6e : Colonel Bond - 7e : Diamant du Rabutin
A voir aussi :
...
Ventes des Critériums Arqana Trot : quel est le concept ?

Nouvelle arrivée sur le calendrier des ventes 2022 et venant clore la toute nouvelle journée des Critériums le 18 septembre, la vente du même nom organisée par Arqana Trot se veut d'un nouveau genre. Explications avec Hugues ...

Lire la suite
...
Heliade du Goutier en lice dans le Championnat Européen des juments

Save The Quick (Jasmin de Flore), Anna Mix (Ludo de Castelle), sans oublier Uza Josselyn (Love You). Tels sont les noms français figurant au palmarès du Championnat Européens des Juments - Prix Maharajah, qui aura lieu mercredi ...

Lire la suite
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite