...
Actualité - 05.03.2023

Un étalon, une lignée et deux chefs de race

Seize courses de Groupe 1 ont rendu leur verdict au cours du meeting qui vient de s’achever, sacrant douze vainqueurs différents. Dans ce paysage, le décor est planté par Boccador de Simm et la lignée mâle qui va avec, c’est-à-dire celle de Goetmals Wood. Du côté des pères de mères, c’est First de Retz qui tire son épingle du jeu, sous les auspices, américains, de Star’s Pride, lequel continue de rivaliser, dans ce registre, avec son « alter ego », Speedy Crown.



Boccador de Simm, grand triomphateur
L’étalon grand triomphateur du meeting est, ainsi, Boccador de Simm (Rieussec), auteur de trois vainqueurs de Groupe 1 différents, tout au long de ces quatre derniers mois, à savoir les contemporains Jessy de Banville (Prix de Vincennes) et Just A Gigolo (Prix Ready Cash), escortés de leur cadet, Koctel du Dain (Critérium des Jeunes-Prix Comte Pierre de Montesson). Ce gagnant du Prix Albert Viel, qu’entraîna Philippe Allaire, représente la lignée mâle de Goetmals Wood, elle-même très en vue cet hiver, puisque c’est aussi celle à l’origine de Horsy Dream.

Une belle diversité, au service de cinq lignées mâles phares

Tous les autres vainqueurs de Groupe 1 de l’hiver sont par des étalons distincts, s’agissant, chronologiquement, de la lauréate du Prix Jag de Bellouet, Idéale du Chêne (Bird Parker), de celle des Prix Bilibili, de l’Ile-de-France et des Centaures, Hanna des Molles (Village Mystic), du gagnant des Prix Ténor de Baune et de Sélection, Horsy Dream (Scipion du Goutier), du vainqueur du Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino), de l’héroïne du Prix de Cornulier, Flamme du Goutier (Ready Cash), du lauréat du Prix d’Amérique Legend Race, Hooker Berry (Booster Winner), de celui du Prix Bold Eagle, Cocco B.F.C. (Varenne), de la gagnante du Prix Ourasi, Just Love You (Love You), et de celle des Prix de France Speed Race et de Paris Marathon Race, Ampia Mede SM (Ganymède). Il y a là une belle diversité, se partageant entre cinq lignées mâles phares, dont on détaille la hiérarchie dans notre encadré (voir page suivante).

First de Retz, père de mères le plus en verve

Si Boccador de Simm est le meilleur père de vainqueurs, First de Retz est le père de mères le plus en verve, revendiquant ce rôle tant dans le pedigree d’Idao de Tillard que dans celui de Koctel du Dain. Comme Boccador de Simm, il fut, étant compétiteur, sous la responsabilité de Philippe Allaire, qui lui fit gagner deux Prix de Cornulier, tandis que Jacky Béthouart, préalablement, le prépara victorieusement pour le Prix de Normandie. Ready Cash est le seul, quant à lui, à figurer aussi bien dans les rangs des pères de gagnants que dans ceux des pères de mères, où il brille grâce à Just A Gigolo. Les autres pères de poulinières répertoriés se nomment :
Cygnus d’Odyssée pour Jessy de Banville
Hello Jo pour Idéale du Chêne
Nuage de Lait pour Hanna des Molles
Prince Gédé pour Horsy Dream
Kaisy Dream pour Flamme du Goutier
Caballio in Blue pour Hooker Berry
Credit Winner pour Cocco B.F.C.
Ever Jet pour Just Love You
Yankee Slide pour Ampia Mede SM.

Le tandem américain par excellence

A deux exceptions près, la liste des pères de mères recensés se répartit entre les lignées des deux chefs de race standardbreds des temps modernes, Speedy Crown et Star’s Pride, le premier étant représenté par Cygnus d’Odyssée, Ever Jet, Hello Jo, Nuage de Lait et Yankee Slide, là où le second délègue Credit Winner, First de Retz, deux fois, Kaisy Dream et Ready Cash. L’égalité est parfaite, entre les deux : cinq à cinq. Les exceptions sont françaises, évidemment, incarnées par Caballio in Blue et Prince Gédé, l’un s’apparentant à la lignée, traditionnelle, d’Ogaden, l’autre à celle de Kerjacques.


Les étrangers, sous le signe de l’Italie et de Speedy Crown

Les deux vainqueurs étrangers de l’hiver sont, l’un et l’autre, italiens. Mais ce n’est pas leur seul point commun, étant entendu qu’ils ressortissent, en fin de compte, à la même ascendance mâle, celle du chef de race américain Speedy Crown. Ampia Mede SM est, en effet, une petite-fille de Buvetier d’Aunou, lui-même petit-fils de Speedy Crown, tandis que Cocco B.F.C. est par Varenne, dont le grand-père, Speedy Somolli, est un fils de Speedy Crown.

Le classement par points : avantage Goetmals Wood
Ci-dessous le classement, par points, des cinq lignées mâles ayant ponctué le meeting de leur réussite, avec l’avantage à celle de Goetmals Wood, grâce, en particulier, à l’appoint de l’étalon qui monte, Boccador de Simm.
Lignée Goetmals Wood : 4 points via
Horsy Dream (Scipion du Goutier-Goetmals Wood) - Prix Ténor de Baune et Prix de Sélection Face Time Bourbon
Jessy de Banville (Boccador de Simm-Rieussec-Goetmals Wood) - Prix de Vincennes
Just A Gigolo (Boccador de Simm-Rieussec-Goetmals Wood) - Prix Ready Cash
Koctel du Dain (Boccador de Simm-Rieussec-Goetmals Wood) - Critérium des Jeunes

Lignée Love You : 3 points, via
Hanna des Molles (Village Mystic-Love You) - Prix Bilibili Cornulier Races, de l'Île-de-France Cornulier Races et des Centaures
Hooker Berry (Booster Winner-Love You) - Prix d'Amérique Legend Race
Just Love You (Love You) - Sulky World Cup 4 ans

Lignée Buvetier d’Aunou : 2 points, via
Ampia Mede SM (Ganymède-Buvetier d’Aunou) - Prix de France Speed Race et de Paris Marathon Race
Idao de Tillard (Sévérino-Gobernador-Buvetier d’Aunou) - Critérium Continental Prix d'Amérique Races ZEturf Q3

Lignée Ready Cash : 2 points, via
Flamme du Goutier (Ready Cash) - Prix de Cornulier
Idéale du Chêne (Bird Parker-Ready Cash) - Prix Jag de Bellouet Cornulier Races

Lignée Speedy Somolli : 1 point, via
Cocco B.F.C. (Varenne-Waikiki Beach-Speedy Somolli) - Sulky World Cup 5 Ans

Goetmals Wood

A voir aussi :
...
Lluna des Bosc valide son potentiel parisien

Un match était attendu dans le premier rendez-vous du jour à Mauquenchy entre deux pouliches âgées de 3 ans : Lluna des Bosc (Falcao de Laurma) et Lily Margot (Royal Dream). Le match a bien eu et la victoire est revenue (aisé...

Lire la suite
...
L'occasion est belle dans le Trophée Vert pour Iron Jet

On peut parler du début d'une belle histoire entre Iron Jet (Charly du Noyer) et le Trophée Vert. Le représentant de l'Ecurie Hunter Valley s'est produit dans trois étapes du circuit sur herbe cette année pour ...

Lire la suite
...
Nicolas Ensch fait coup double mercredi à Cagnes

Lors de la réunion disputée en nocturne, ce mercredi sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, Nicolas Ensch s'est offert un doublé tant comme driver que comme entraîneur. Il a mené au succès Jazzissime (Brillantissime), pour son entraînement, ...

Lire la suite
...
Åby World Grand Prix :
Horsy Dream, seul Français ?

Le champion Horsy Dream (Scipion du Goutier) sera au départ le samedi 10 août prochain de l'Åby World Grand Prix en Suède. La nouvelle formule de cette course emblématique et surtout son allocation record ont de ...

Lire la suite