... ©Aprh
Résultat de course - 23.11.2020

Hells Bells, l'achat judicieux de Thierry Duvaldestin

La pouliche va courir tout l'hiver et ira au haras en février.
Thierry Duvaldestin

Acquise le 8 octobre à Enghien dans une course à réclamer pour la somme de 19 600€ par Thierry Duvaldestin, Hells Bells a réalisé une magnifique ligne droite pour briller dans un bon lot de femelles de 3 ans. En deux courses, la fille de Charly du Noyer est déjà rentabilisée puisqu'elle a déjà engrangé 23 900€.

Thierry Duvaldestin a eu l'oeil. Le mentor de Falcao de Laurma a bien fait de mettre un bulletin dans l'urne début octobre à Enghien pour se rendre acquéreur de Hells Bells. Pouliche épaisse, cette fille de Charly du Noyer a tout simplement confirmé sa très belle fin de course du 16 novembre à Vincennes. Pour la troisième fois de sa carrière, elle a franchi le poteau en tête pour le plus grand plaisir de son entraîneur/driver et propriétaire. "C'est une pouliche qui sait aller vite sur un sprint lorsqu'on peut la préserver. En bas de la descente, je me suis fait du souci car je suis passé en dernière position du peloton. Dans le tournant final, j'ai dû virer au large car la pouliche de Yoann Lebourgeois n'avançait plus. La pouliche a été bonne car c'était compliqué de revenir sur les chevaux de tête après un tel effort. Elle est déjà remboursée en deux courses donc c'est bien. On ne va pas changer les plans avec elle. La pouliche va courir tout l'hiver et ira au haras en février. Il faut que je trouve son étalon. Je ne sais pas encore." Les temps partiels de Hells Bells en disent long sur son potentiel du moment : 1'13''1 pour ses derniers 1000 mètres, 1'12''9 pour ses derniers 500 mètres. Elle a même été chronométrée sur le pied de 1'07''9 sur 200 mètres à la sortie su tournant final.

D'où vient-elle ?

Hells Bells est née dans la pourpre. D'une part, son père est le double gagnant de Critérium (Crit. des 3 Ans et des 4 Ans) Charly du Noyer 1'10'', fils de Ready Cash et auteur, au premier chef, du jeune champion Helgafell 1'12''. D'autre part, Théta du Goutier 1'17'' (Infant du Bossis), sa mère, est la soeur cadette du sextuple lauréat de Groupe I sous la selle Scipion du Goutier 1'11'' m. (Goetmals Wood), vainqueur des Prix d'Essai, des Elites, de Vincennes, des Centaures, à deux reprises, et du Président de la République. Hells Bells est son troisième produit, mais son unique vainqueur. Hugues Rousseau, le directeur général d'Arqana Trot, est l'éleveur de la fille de Charly du Noyer, ayant acquis sa mère à la vente du Prix d'Amérique 2016, pleine de Quido du Goutier, pour 4 500€ seulement. Elle en aura, quelques mois plus tard, Globe Trotteuse, qui ne fera pas parler d'elle, à l'inverse de Hells Bells, son produit suivant, le dernier répertorié à ce jour.

4e | PRIX D'ANGLES
Att - 2700 m - Course B - 37 000 €
HELLS BELLS 1'15"
Charly du Noyer x Theta du Goutier (Infant du Bossis)
Driver : T. Duvaldestin - Entraîneur : T. Duvaldestin
Propriétaire : E. T. Duvaldestin - Eleveur : H. Rousseau
2e Help Me Win 1'15"2
3e Hollywood Night 1'15"2
4e : Harmony Love - 5e : Hora Bot Eur Moel - 6e : Hyacinthe Daxel - 7e : Histoire d'Una
A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite