... ©Scoopdyga
Résultat de course - 26.11.2020

Baron Daidou fait frissonner Cyril Chenu

Il a toujours autant de mordant. Il n'est pas fatigué.
Cyril Chenu

Cyril Chenu tient sa première victoire en tant que driver à Vincennes face aux professionnels. C'est avec Baron Daidou, le fer de lance de son écurie, qu'il a surpris tout son monde à la cote de 76/1.

Le 13 décembre 2001, c'est la date du dernier succès de Cyril Chenu dans le temple du Trot. Ce jour-là, le professionnel basé dans la Manche a triomphé en tant que driver amateur. Dix-neuf ans plus tard, c'est face aux meilleurs drivers parisiens qu'il a franchi le poteau en tête en tant que professionnel avec un cheval qu'il aime tout particulièrement. "La dernière fois à Vincennes, mon cheval courait bien mais il avait mal aux pieds", nous a expliqué Cyril Chenu. Face à ses cadets ce jeudi, Baron Daidou partait avec la confiance de son mentor : "Il est toujours meilleur en courant avec de la fraîcheur. Mon cheval a fait une très belle carrière jusqu'ici. Comme quoi à Vincennes, les parieurs font plus confiance aux jockeys qu'aux chevaux. Baron Daidou n'a pas couru pendant plus d'un an et demi. Avant qu'il arrive chez moi dû à des problèmes de jambes, Thierry Duvaldestin m'avait dit que c'était un très bon cheval. Je n'ai pas beaucoup de chevaux à l'entraînement. Je peux donc passer beaucoup de temps dessus. Au passage du poteau, j'étais content de gagner à Vincennes mais surtout pour mon cheval. Le cheval ne souffle jamais après les courses. Ses jambes ne m'embêtent pas. Il a toujours autant de mordant. Il n'est pas fatigué. A neuf ans, il a couru seulement un peu plus de 60 fois." Le 28 octobre 2014, Baron Daidou s'imposait à Vincennes à la fin de son année de 3 ans. Il aura donc fallu attendre un peu plus de six années pour que le fils de Saxo de Vandel réédite ce classement grâce au travail d'orfèvre de Cyril Chenu.

D'où vient-il ?

Né des oeuvres de Saxo de Vandel 1'11'', Baron Daidou est l'un des cinq vainqueurs engendrés, pour l'heure, par Orange Douce 1'20'' (Viking's Way), avec, au premier chef, la classique Vive Daidou 1'12'' (Ouragan de Celland), lauréate du Prix Guy Le Gonidec (Groupe II) et troisième du Prix de Sélection. Dans la fratrie, on pointe également Avenir de Daidou 1'15'' (Ganymède), gagnant de neuf courses et de plus de 100.000 euros. Au printemps dernier, Orange Douce était suitée de Korange, une fille de Cristal Money. Il y a aussi une pouliche de 2 ans, J'Aime L'Orange, par Uniclove. Orange Douce est elle-même la soeur de Quandice 1'13'' (Cézio Josselyn), qui ne gagna pas moins de dix-huit courses, de 3 à 7 ans, dans le Midi, sous la houlette de Yannick-Alain Briand, pour quelque 375.000 euros de gains, et d'Ubrine 1'13'' (Podosis), qui s'imposa à onze reprises, sous la responsabilité du même, et amassa près de 250.000 euros.

5e | PRIX DE SILLE LE GUILLAUME
Att - 2850 m - Course C - 49 000 €
BARON DAIDOU 1'13"4
Saxo de Vandel x Orange Douce (Viking's Way)
Driver : C. Chenu - Entraîneur : C. Chenu
Propriétaire : L. Legardinier - Eleveur : E. Daidou
2e Dona Viva 1'13"5
3e Dreamer Boy 1'13"6
4e : Berry Felin - 5e : Conchitana Jenilou - 6e : Datcha - 7e : Carnaval du Vivier
A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite