... ©Aprh
Résultat de course - 27.11.2020

Grez rattrape le temps perdu

Mon cheval a eu une tendinite avant et après sa qualification.
Arnaud Desmottes

Encore inédit en début d'année à l'âge de 4 ans, Grez enchaîne actuellement les victoires. Pour ses premiers pas à Vincennes, le protégé d'Arnaud Desmottes a triomphé avec un certain style. Il s'agit de son troisième succès de rang.

Arnaud Desmottes réalise une année 2020 de toute beauté. En s'imposant avec Grez (Viking de Val) ce vendredi, le professionnel mayennais remporte sa 39ème victoire de l'année en tant qu'entraîneur (soit son meilleur millésime en nombre de victoires depuis qu'il entraîne), la septième sur la cendrée parisienne.
Il faut toujours y croire avec les chevaux même lorsque ces derniers sont victimes de gros ennuis de santé. Grez en est un parfait exemple comme nous l'a raconté son mentor. "C'est un cheval qui a commencé sa carrière tardivement. Il a eu une tendinite avant et après sa qualification. Au final, c'est un mal pour un bien. Il arrive seulement à maturité. Il est assez important physiquement. C'est un cheval polyvalent, très sympa à driver. Dès qu'il va avoir un bel engagement à son programme, il va revenir à Vincennes. La grande piste ne va pas le déranger. Dans le tournant final, je pensais avoir la mesure assez facilement du cheval de Yoann Lebourgeois, c'est pour raison pour laquelle je n'ai pas lancé franchement mon cheval. Ce n'est pas un sprinteur. Si j'avais lancé mon partenaire plus tôt, il aurait gagné plus facilement".
Pour l'avenir, il faut noter le très bon comportement de Guerch Seven, qui a fini son parcours avec beaucoup de ressources à la septième place, sans jamais pouvoir s'exprimer pleinement avec Jean-Michel Bazire. Au tracking, le fils de Oiseau de Feux a couvert son dernier kilomètre sur le pied de 1'11''5, soit les meilleurs partiels de cette épreuve.

D'où vient-il ?

Ce fils de Viking de Val appartient à plusieurs associés : Eric Lambertz, Christian Desmottes et son fils Arnaud. Ce hongre de 4 ans est le meilleur rejeton de sa mère Reine de Grez (4 victoires). Sa grand-mère Ebène de Ligny (113 196€) n'est autre que la génitrice de Pamela de Grez (118 570€) ou encore Tom de Grez (132 810€).

1ère | PRIX OTTILIA
Att - 2850 m - Course E - 26 000 €
GREZ 1'14"3
Viking de Val x Reine de Grez (Gazouillis)
Driver : A. Desmottes - Entraîneur : A. Desmottes
Propriétaire : E. A. Desmottes - Eleveur : M. A. Perroteau
2e Gigolo du Noyer 1'14"3
3e General Sly 1'14"4
4e : Gold du Chatelet - 5e : Gabin d'Eronville - 6e : Gondolier - 7e : Guerch Seven
A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite