... ©Scoopdyga
Résultat de course - 15.04.2023

Iroise de la Noé prête pour une odyssée

Comme son père l'avait fait avant lui, Thomas Levesque remporte la course hommage à son arrière-grand-père, Henri Levesque. Avec une jument qu'il verrait bien écrire un bout d'histoire du trot français.

" Elle sort de l’ordinaire et n’a pas encore montré toute l’étendue de ses moyens. Elle a un excellent mental. Elle est parfois un peu brutale, mais c’est une guerrière." C'est ainsi que Thomas Levesque qualifiait Iroise de la Noé dans notre édition de vendredi dont il faisait la une à la veille de ce qui devait être pour lui une grande journée. Cette fois la fille de Tornado Bello a montré de quoi elle est vraiment capable, bouclant donc son parcours dans une réduction kilométrique de Prix d'Amérique Legend Race (tout du moins 2023) après avoir évolué à l'extérieur de l'animatrice et devant résister à une pisteuse de la qualité d'Inmarosa (Amiral Sacha). Sans s'être jamais caché, affichant clairement sa confiance bien (pour les plus attentifs) avant l'heure, Thomas Levesque pouvait après course faire dans le dithyrambique : "C’est une phénomène, une jument comme on n'en a pas beaucoup dans une vie. Aujourd’hui c’était un vrai test mais j’avais confiance. Je pensais venir prendre la tête plus facilement mais David Thomain avait les ordres de rester devant. J’ai pris mon temps, je suis venu en progression et j’ai fait parler la classe de bonne heure car c’est une jument qui peut être battue par une pointe. C’est un rouleur compresseur, elle est impressionnante. C’était l’objectif car on affrontait que les femelles. Les mâles se sont des chevaux de Prix d’Amérique. Chaque chose en son temps pour les affronter. On va prendre notre temps, elle n’est pas trop chargée en gains. Remporter le Prix Henri Levesque a une saveur particulière c’est certain. On a toujours pour objectif de gagner cette course dans la famille."
Dans cette aventure qui l'attend, Thomas Levesque amène avec lui sa famille, père, mère, soeur étaient sur le podium mais aussi l'éleveur d'Iroise de la Noé, Jean-Paul Masson, l'homme du label "de la Noé", ému de voir une telle démonstration de son élève : "C’est une journée rare mais espérée car la pouliche avait quand même gagné cinq courses à la suite. La dernière fois c’était une course de préparation et une course école. Thomas a carte blanche avec. La jument a un physique imposant et pas précoce. Il a su gérer sa carrière et faire les bons réglages. Il a été patient. C’est un peu un rêve qui se réalise en tant qu’éleveur, on souhaite toujours avoir des juments de groupe. On travaille pour ça. Ma première jument gagnante à Enghien est Kinote de la Noé (il y a deux générations de K en arrière !). J’ai 83 ans, et je reste pour le plaisir des chevaux. Une sœur par Carat Williams est née il y a 1 mois..."

Le programme futur d'Iroise de la Noé reste à définir. Si le Prix de Normandie était avant le coup dans les plans préférentiels, une suite à l'attelé même face aux mâles est possible. À Thomas Levesque d'écrire la suite de l'histoire de sa jument comme il l'entend.

Prochains rendez-vous semi-classique pour les 5 ans - Sulky
▶️ 6 mai : Prix Albert Demarcq
▶️ 10 juin : Prix Jean Le Gonidec

D'où vient-elle ?

Iroise de la Noé 1’12’’ (Tornado Bello) est doublement frappée du sceau Levesque : son père, élève de Rémi Boucret, a fait carrière sous la férule de la famille, terminant sa carrière millionnaire, tandis que, du côté maternel, la souche remonte à Belgarde III (1945-Quiproquo II), ici en position de sixième mère, génitrice de la grande championne d’Henri Levesque, Masina 1’16’’ (Quinio), lauréate du Prix d’Amérique, de 2 Prix de Cornulier, des Prix de France et de Paris, du Critérium des 5 Ans, des Prix de Normandie et du Président de la République, de 2 Prix de Sélection et d’un Prix des Elites.
Iroise de la Noé a pour mère Pollenza de la Noé 1’13’’(Kiwi), gagnante de 150.000 euros, et sœur aînée de Sindy de la Noé 1’12’’ (Goetmals Wood), qui enleva le semi-classique Prix Ariste Hémard (Groupe 2) et se classa deuxième du même Prix Henri Levesque (Gr.2).

8e | PRIX HENRI LEVESQUE
Att - 2700 m - Groupe 2 - 120 000 €
IROISE DE LA NOE 1'11"7
Tornado Bello x Pollenza de La Noe (Kiwi)
Driver : Th. Levesque - Entraîneur : Th. Levesque
Propriétaire : Ec. Th. Levesque - Eleveur : E.A.R.L. de la Noe
2e Inmarosa 1'11"7 Amiral Sacha x Varkava
3e Ilaya 1'12"4 Rodrigo Jet x Viatka
4e : Ivanka de Jilme - 5e : Imperiale de Bais - 6e : Iseult Flower - 7e : Inoubliable

C’est un rêve qui se réalise en tant qu’éleveur.
Jean-Paul Masson

Jag de Bellouet 1'09''9 Viking's Way 1'15''6
Tornado Bello 1'11''8 Vaunoise 1'26''0
Enfilade 1'19''4 Tarass Boulba (US) 1'18''8
IROISE DE LA NOE Tableau (US)
Kiwi 1'11''2 Coktail Jet 1'11''2
Pollenza de La Noe 1'13''3 Fantasia
Juvamie 1'19''0 Jiosco 1'15''8
Padoue 1'19''3
A voir aussi :
...
Lambada du Goutier avec de la marge

Doublement étoilée par Province Courses l'hebdo lors de sa qualification au trot monté à Grosbois le 3 novembre en 1'17''5 (voir son passage ICI), Lambada du Goutier (Carat Williams) s'est jouée de ses adversaires dans le Prix Chaldaea. Trè...

Lire la suite
...
Rentré à domicile, Serge Peltier pense à son retour

Tombé lourdement dans l'ultime épreuve de la réunion de Vichy ce lundi soir au sulky de Lorenzo d'Eva (Ni Ho Ped d'Ombrée), Serge Peltier a perdu un instant connaissance avant de reprendre ses esprits. Rapidement pris en charge ...

Lire la suite
...
Les Banville prêts
pour une incroyable journée

La Journée des Champions sera exceptionnelle. Sept Groupes sont à l’affiche dont cinq Groupes 1. Les champions du moment, génération par génération, répondront à l’appel. Pour tout éleveur, se voir représenter dans ces temps ...

Lire la suite
...
Kill Bill Piya réalise une sacrée performance

Au galop derrière l'autostart, Kill Bill Piya (Fabulous Wood) perd plusieurs dizaines de mètres avant même le départ. "Il est vraiment très désagréable dans la bouche avant le départ et je crois ...

Lire la suite