... ©Aprh
Résultat de course - 29.11.2020

Fresneaux a dû sortir le grand jeu

Les 300 derniers mètres de course étaient plus faciles que les premiers 1500 !
Christophe Martens sur Equidia

Courageux en diable, Fresneaux a su repousser toutes les attaques dans la phase finale, signant une troisième victoire consécutive. Face à ses aînés en province, le pensionnaire de Vincent Martens ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin.

Depuis le mois de juin, les frères Martens ont pris l'option de présenter Fresneaux sur les hippodromes provinciaux et laisser de côté les courses à Paris. Bien leur en a pris puisque le fils de Timoko et Perrière a repris du mordant en découvrant des tâches plus faciles qu'à Vincennes.
En triomphant ce dimanche dans la ville rose, Fresneaux, associé comme à l'accoutumée à Christophe Martens, enregistre une quatrième victoire lors de ses cinq dernières apparitions. "C'était plus facile les 300 derniers mètres de course que les premiers 1500", a déclaré le pilote belge sur Equidia Racing. Il lui a en effet fallu batailler pour prendre une bonne place dans le peloton et pour s'en extraire un peu plus tard.
Si Bunker du Prieuré (Ready Cash) a terminé dans une plaisante action à la deuxième place, remonter complètement Fresneaux était impossible. Christophe Martens a continué de débriefer sa course au micro d'Equidia en tenant les propos suivants : "La course a été très rythmée le premier tour de piste. A un moment, je me suis fait du souci car j'étais mal "parké" en troisième épaisseur. Finalement, j'ai pu bien me faire ramener jusqu'à l'entrée du tournant final où j'ai laissé souffler mon cheval derrière l'élève de Denis Brossard. Fresneaux a su remettre un bon coup de reins à mi-ligne droite car c'est un petit dur. Je suis content de lui."

Avec plus de 200 000€ de gains sur son compte en banque, Fresneaux va disposer de bons engagement tout au long de l'hiver sur la Riviera. Le meeting de Cagnes-sur-Mer approche à grands pas : coup d'envoi le samedi 12 décembre et nous aurons l'occasion d'y revenir dans ces colonnes bien sûr.

D'où vient-il ?

Elevé par Etiennette Dubois, Fresneaux est le deuxième produit le plus riche de Perrière. Sa sœur n'est autre que Viva la Vida (248 052 € - lauréate de Groupe 2). Dans sa souche maternelle, on retrouve la millionnaire Autour d’Aunou (Championnat européen des 3 ans (Gr.1) 1991 - Prix de Sélection (Gr.1) 1992), mais aussi Hooper (273 882 €).

1ère | GRAND PRIX BARON D'ARDEUIL AOC BUZET
Att - 2950 m - Course D - 28 000 €
FRESNEAUX 1'14"9
Timoko x Perriere (Defi d'Aunou)
Driver : C. Martens - Entraîneur : V. Martens
Propriétaire : E. Meydan - Eleveur : E. Dubois
2e Bunker du Prieure 1'15"1
3e Christmas du Cebe 1'15"1
4e : Elvis d'Evron - 5e : Esbeirit - 6e : Dauphin du Lot - 7e : Eureka du Fosse
A voir aussi :
...
PMU : échanges tendus avant une Assemblée Générale jeudi prochain

Une semaine après la révélation d'un désaccord profond entre Cyril Linette et les deux Présidents Rothschild et Barjon, la situation a connu un nouvel épisode ce vendredi. Philippe Augier, Président du Conseil d'Administration du ...

Lire la suite
...
Grand Prix du Sud-Ouest : un
nouveau challenge pour Cleangame

Le Grand Prix du Sud-Ouest, dont la quarante-quatrième édition est programmée dimanche sur l’hippodrome de Beaumont-de-Lomagne, constitue l’événement de ce week-end. En quête d’un quarantième succès et d’une deuxième ...

Lire la suite
...
12 et fractions : le tarif pour Fantaisie

Lauréate en 1'12''5 en mai à Caen, en 1'12''1 (!) au Mont-Saint-Michel en septembre, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) signe une troisième victoire 2021 en moins d'1'13'' en remportant le Prix de Coquainvilliers à Cabourg ce samedi. Pour ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite