... ©Scoopdyga
Actualité - 04.05.2023

Quand Jadrius de Guez nous ramène sur les traces d'Ourasi

Voilà une décennie, déjà, le phénomène aux quatre Prix d’Amérique, Ourasi, nous quittait, à l’âge, vénérable, de 33 ans. Pour lui rendre hommage et célébrer le dixième anniversaire de sa disparition, Jadrius de Guez, dont la mère est une descendante, en ligne directe, de Fleurasie, génitrice du fameux crack, a fait exploser le chronomètre dans la première épreuve qualificative menant au championnat des 4 ans montés, le Prix du Président de la République. Le trait d’union interpelle, forcément, et mérite le détour.

À la veille d’un week-end du 1er mai riche en émotions sportives, Jadrius de Guez (Shadow d’Odyssée) a placé la barre très haut, faisant sensation dans le Prix René Palyart-Etrier 4 Ans Q1 (Groupe 2, 2.175 mètres), où il s’est imposé dans le temps record de 1’10’’5, ce qui en fait le sujet de 4 ans le plus rapide, à cet âge, sous la selle, sur le parcours de vitesse de la grande piste de Vincennes. Un exploit que n’aurait pas renié, assurément, le grand ancien auquel il est apparenté.

Avec Fleurasie pour ancêtre

C’est que Jadrius de Guez a pour cinquième mère Fleurasie 1’25’’ (1971-Remember), la matrone à laquelle on doit le plus célèbre trotteur des temps modernes, le roi Ourasi (Greyhound), vainqueur de quatre Prix d’Amérique, de troisPrix de France, de quatre Grands Critériums de Vitesse de la Côte d’Azur, de quatre Prix de l’Atlantique, de deux Prix René Ballière, etc (N.D.L.R. : pour plus de détails, voir notre encadré). Un Ourasi coaché et mené par Jean-René Gougeon, puis par le frère de celui-ci, Michel, pour le compte de son éleveur, Raoul Ostheimer, qui, non seulement le fit naître, mais le façonna, avant de le confier aux soins du pape de Vincennes.

Poulinière, décidément, hors du commun, Fleurasie procurera, quelques années plus tard, aux Ostheimer, la très talentueuse Vourasie 1’12’’ (Fakir du Vivier), qui, sans valoir son glorieux aîné –comment cela eût-il été possible ?–, ne s’en forgera pas moins un palmarès de choix, orné de succès dans le Prix de Paris, par trois fois, le Prix de l’Atlantique, à deux reprises, et le Prix de France, sans oublier ses deux places de deuxième dans le Prix d’Amérique.

Quatre pour aller jusqu’à Jadrius

Jadrius de Guez descend de Fleurasie par l’entremise de Tourasia, une fille de Florestan 1’15’’ qui fut disqualifiée, lors de sa seule sortie, à 3 ans. Poulinière, Tourasia engendra une demi-douzaine de vainqueurs, au nombre desquels figure Estelle d’Aussy 1’16’’, l’arrière-grand-mère de Jadrius de Guez. Estelle d’Aussy a couru beaucoup et longtemps, de 3 à 9 ans, pour quelque douze victoires, notamment à Caen, La Capelle ou Reims, et près de 80.000 euros de gains. Notons qu’elle est par Mon Tourbillon 1’11’’, qui fut, en son temps, l’un des principaux adversaires d’Ourasi.

Au haras, Estelle d’Aussy n’aura que trois produits, dont une gagnante à Vincennes, Rozelle de Guez 1’15’’ (Ténor de Baune), et Qualie de Guez, qui ne courut qu’une fois, à 2 ans, pour une disqualification. Fille d’Elvis de Rossignol 1’13’’, cette dernière mettra bas quatre utiles gagnants, telle Calamity de Guez 1’15’’, lauréate de ses deux premières courses, à 3 ans, sur l’hippodrome de Sablé-sur-Sarthe, puis éternelle placée, y compris à Paris. Or, cette Calamity de Guez se trouve être la mère de Jadrius de Guez. N’ayant eu, à ce jour, que des mâles, au nombre de cinq, cette petite-fille de Love You 1’10’’, via le décevant Quatre Juillet 1’13’’, est encore une jeune mère, dont les poulains suivants se nomment Kodiac de Guez (Ouragan de Celland), qualifié, Lilius de Guez (Scipion du Goutier), à l’entraînement, et Monzor de Guez (Django Riff), à l’élevage.

Où l’on parle, aussi, d’Echo de Chanlecy
L’actualité de la famille maternelle d’Ourasi, c’est aussi celle d’Echo de Chanlecy 1’11’’ (Quinoa du Gers), tenant du titre dans le Grand National du Trot et récent vainqueur du Grand Prix d’Angers-Loire Métropole (Groupe 3). Ce gagnant de quatorze courses et de plus de 600.000 euros a, en effet, pour mère Nina d’Urzy 1’20’’ (Fortuna Fant), elle-même petite-fille de la grande ancêtre, Fleurasie.

Le petit frère Kodiac débute dimanche à Savenay
Qualifié en novembre dernier et toujours entier, Kodiac de Guez, petit frère de Jadrius de Guez va effectuer ses débuts ce dimanche 7 Mai à Savenay dans le Prix du Lac.


Urfist des Pres 1'14''8 Borgia Iii
Shadow d'Odyssee 1'12''1 Javastrale 1'22''9
Battante d'Odyssee 1'23''3 Fakir du Vivier
JADRIUS DE GUEZ Nymphe d'Odyssee 1'17''5
Quatre Juillet 1'13''0 Love You 1'10''2
Calamity de Guez 1'15''0 Hangone
Qualie de Guez Elvis de Rossignol 1'13''0
Estelle d'Aussy 1'16''8
©Aprh
Le profil atypique de Shadow d’Odyssée

Shadow d’Odyssée 1’12’’, le père de Jadrius de Guez, n’a pas un profil courant dans le trot d’aujourd’hui, en ce sens que son pedigree est totalement exempt de jeune sang américain. Il est le fils d’un étalon améliorateur, Urfist des Prés 1’14’’, père également de Quoumba de Guez 1’10’’ et Nègre du Digeon 1’12’’ m., tous deux millionnaires en euros, ou encore de Rapide du Digeon 1’11’’ m., Fiesta d’Anjou 1’11’’ et Ico Kiki 1’11’’, dont les gains dépassent, quant à eux, le demi-million d’euros. Shadow d’Odyssée gagna, lui-même, un peu plus de 500.000 euros, à la faveur d’une longue et dense carrière de compétiteur, qui le vit s’imposer à treize reprises, jusqu’à l’âge de 9 ans, sur tous les types d’hippodromes et de parcours. Particulièrement à son affaire sur l’anneau d’Enghien, il y signa deux de ses performances de pointe, comme troisième des Prix de Buenos Aires (Groupe 2) et de New York (Groupe 3). Il vainquit aussi plusieurs fois à Vincennes, principalement dans le Prix de Strasbourg, une course catégorisée A. Sa mère est par Fakir du Vivier 1’14’’, lequel a donné, rappelons-le, avec Fleurasie, l’ancêtre de Jadrius de Guez, l’excellente Vourasie, évoquée par ailleurs.

L’aptitude à la selle de Jadrius de Guez lui vient, assurément, de son père, dont la famille maternelle –celle, comme son nom, l’indique, des « Odyssée »– est bien connue dans ce registre depuis des lustres. En outre, si Urfist des Prés ne courut pas monté, son père, Borgia III 1’19’’ m., fut un champion dans cette spécialité, n’ayant qu’un tort, à savoir celui d’être né la même année qu’un certain Bellino II, dont il fut le constant et émérite rival, le battant dans un Prix des Centaures, mais subissant sa loi dans les Prix du Président de la République, de Normandie, des Elites et de Cornulier. Shadow d’Odyssée se plaça, du reste, à l’échelon semi-classique, sous la selle, à 4 ans. Etalon au Haras du Plessis, chez Jacques Maignan, en Mayenne, il a une production pour l’heure emmenée par deux performers montés, Jadrius de Guez et Granit Meslois 1’11’’ m. (six victoires et près de 250.000 euros de gains).

Hétérosis en vue

Le pedigree de Jadrius de Guez est particulièrement ouvert, ne présentant aucun inbreeding sur cinq générations, ce qui est exceptionnel de nos jours. En prolongement, il a un père « franco-français » et ne véhicule ni le sang de Ready Cash et de Viking’s Way, ni celui de Goetmals Wood et d’And Arifant. Seuls Love You et Coktail Jet sont de la partie, mais assez lointainement, aux troisième et quatrième générations. Autrement dit, lorsqu’il entrera au haras, le cheval aura un vrai intérêt génétique pour les éleveurs à la recherche de la toujours profitable hétérosis.

A voir aussi :
...
Leader de Joudes avec brio

Dans une course qui a vu son favori Lugano De Lou (Up And Quick) faire la faute à l’amorce du premier tournant et être disqualifié, c’est l’écurie de Thierry Duvaldestin et la casaque de Philippe Beauvisage qui se ...

Lire la suite
...
À la santé
d'Hurricane Carter !

Le boxeur Rubin Carter, surnommé Hurricane par Bob Dylan, avait gagné 27 de ses combats. Le trotteur Hurricane Carter (Niky) en est lui à 14 victoires consécutives ! Il est le cheval du moment et nous avons voulu savoir comment cette histoire s'est ...

Lire la suite
...
Fakir du Lorault n'est plus

Nous avons appris ce mercredi après-midi la disparition du champion français Fakir Du Lorault (Vaillant Cash) à l'âge de 9 ans. Il n'a pas survécu à une fracture consécutive à une accident à l'entraînement en Suisse, pays qu'il avait ...

Lire la suite
...
Victoire par KO pour Monzon Normand

Lauréat de la première course réservée à la génération de 2022 qui a eu lieu sur l’hippodrome de Bernay, devant sa compagne d'entrainement Melody Cool (Ready Cash) qui s'est ensuite imposée à Enghien, Monzon Normand (...

Lire la suite