... ©ScoopDyga
En bref - 28.11.2020

Elodie Let's Go et Barbara Guenet, les reines des amateurs

L'arrivée du Prix Maurice Thévenon, finale de la Coupe des Amateurs, ce samedi à Vincennes, a produit un résultat d'une implacable logique. La gagnante est Barbara Guenet, au sulky d'Elodie Let's Go (Let's Go Along). Ce couple avait remporté sa demi-finale de la Coupe la semaine dernière, en dominant Brume de Lunes (Lupin de l'Odon) et Elmer du Belver (Soleil d'Enfer). Ces derniers complètent à nouveau le podium ce samedi mais dans l'ordre inversé. L'autre demi-finale a fourni les deux placés suivants de la finale. Ses deux premiers, Divine Monceau (Uniclove) et Célia de Feugères (Jag de Bellouet), ont en effet obtenu respectivement la cinquième et quatrième place.
Cette épreuve permet à la casaque de Barbara Guenet de s'imposer pour la deuxième fois en trois présentations seulement. La driver nous a déclaré : « C’est super de gagner cette finale à Vincennes avec mes couleurs. Elle a repoussé facilement les attaques et est meilleure que ses adversaires du jour. » De son côté, l’entraîneur de la lauréate Guillaume Gillot a ajouté : « On craignait le fait de courir de façon rapprochée mais elle le fait facile. On va un peu à la plage avec elle entre les courses et elle aime ça. Si elle récupère bien, elle va revenir dans la finale du GNA (Grand National des Amateurs) le week end prochain. C’est un peu la mascotte actuellement à la maison. On l’a depuis son début de carrière et, forcément, elle a une place particulière dans le cœur de Barbara. L'année prochaine, elle reviendra dans les courses pour professionnels. »

Doruck de toute une distance à Marseille-Vivaux

L'épreuve d'ouverture de Marseille-Vivaux, ce samedi en milieu d'après-midi, par ailleurs temps fort de la réunion, a donné à voir un étonnant final. Doruck (Jet Fortuna) s'est imposé de la tête et des épaules laissant à vingt-cinq mètres derrière lui son premier dauphin Epic Julry (Nice Love) qui lui rendait... vingt-cinq mètres. En terme de réduction kilométrique, les deux premiers ont signé le même chrono de 1'14''3. Cette marque permet d'ailleurs à Doruck d'égaler le record du parcours de 2 650 mètres codétenu depuis septembre 2013 par Quel Instant et Slow du Beauvoisin.

Jacques Pauc sort un livre mémoire sur le trot

Il est l'une des personnalités du trot les respectées. Jacques Pauc a été journaliste hippique à Paris-Turf où il a couvert l'actualité du trot pendant trente-cinq ans. Egalement pronostiqueur vedette, il a accumulé une culture et une bibliothèque d'histoires et d'anecdotes à nul autre pareil. Voilà la toile de fond de l'ouvrage qu'il vient faire paraître, intitulé "50 ans de courses et de rencontres". Selon l'éditeur, sur le site internet où il est mis en vente (accessible par ce lien), ce livre de 320 pages avec 150 photos « vous emmène vous promener dans l’histoire des courses au Trot (et un peu de Galop), mais pas que ! » On y trouvera notamment des portraits des grands champions du trot, d'Uranie à Face Time Bourbon, en passant par le crack pur sang Sea Bird. Jacques Pauc parle également des grandes figures qu'il a côtoyées et rencontrées pendant son long mandat hippique.

A voir aussi :
...
Idao de Tillard,
quelque chose en plus

Elogieux avant de se rendre sur la piste avec Idao de Tillard, Clément Duvaldestin n'avait pas caché l'estime qu'il portait sur ce fils de Sévérino. Si tous les paramètres n'étaient pas réunis pour qu'il ...

Lire la suite
...
Fanal du Garden,
le pur droitier

Redoutable sur les pistes plates corde à droite, Fanal du Garden n'a pas manqué son objectif du jour en triomphant en force avec son mentor Laurent David à son sulky. Ce hongre de 6 ans est assurément à l'aube d'une belle saison estivale ...

Lire la suite
...
Hoyee et Franck Nivard :
une association de feu

En forme olympique depuis le début du mois de février, Franck Nivard a signé sa 28ème victoire de l'année en menant au succès une pouliche intéressante. Son nom : Hoyee. Cette fille de Charly du Noyer ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite