... ©Scoopdyga
Résultat de course - 30.11.2020

Dreamer de Chenu résiste du minimum à la meute

Désormais avec lui, il faut viser juste car il n'a plus de marge.
Pierre Pellerot

La septième participation de Dreamer de Chenu dans un Quinté+ aura été la bonne. Son succès, il ne le doit à personne dans la mesure où c'est lui qui a pris ses responsabilités pour franchir le poteau en tête, tout en conservant un minime avantage aux dépens de Douxor de Guez et Desperado.

Ce prix de Meslay-du-Maine était une épreuve visée depuis plusieurs semaines par les entraîneurs en l'absence des chevaux européens. A ce niveau de compétition, la plupart des protagonistes doivent compter sur un parcours au millimètre pour donner leur maximum dans la phase finale. Et dans ce cas, la pole-position est aussi fondamentale que pour Lewis Hamilton et Dreamer de Chenu était capable de la prendre. Son nouveau pilote, David Thomain, a su profiter de cet atout. La tactique s'avère payante et le représentant de la famille Pellerot a eu le dernier mot dans la phase finale. "Au travail, je m'étais sérieusement occupé de lui depuis sa dernière course pour préparer au mieux ce bel engagement où les européens n'étaient pas présents", a déclaré Pierre Pellerot.
Si le cheval restait sur deux disqualifications, il a su remettre les pendules à l'heure de la plus belle des manières, s'offrant pour l'occasion une troisième victoire sur la cendrée parisienne. "Je suis content car le cheval s'est montré très accrocheur pour gagner. Si David (Thomain) avait attendu un peu plus longtemps avant de le lancer franchement, peut-être aurait-il gagné plus facilement. L'essentiel, c'est qu'il ait gagné. Désormais avec lui, il faut viser juste car il n'a plus de marge. Cet hiver, il faudra éviter d'affronter les chevaux européens." Retour au propos de départ.

D'où vient-il ?

C'est l'élevage et l'entraînement Pellerot. Il s'agit du premier produit, par le champion Timoko 1'09'', de Révolte de Chenu 1'13'' (103.910 €). Cette fille de Buvetier d'Aunou 1'14'' a ensuite donné trois chevaux qui se sont placés, mais ne sont pas parvenus à vaincre. Elle a une pouliche yearling par Prince Gédé, Jiosca de Chenu. La deuxième mère, Enigme de Chenu 1'14'' (Le Loir), bonne jument, gagnante de dix courses et de 323.085 €, compte plusieurs accessits de Groupe, principalement provinciaux. Elle n'a eu que quatre produits, tous utiles gagnants. Elle est la soeur d'Indien de Chenu 1'12'' (dix-huit victoires et 324.442 €) et de Premier Avril 1'13'' (huit victoires et 176.140 €), parmi la bagatelle de dix-sept frères et soeurs. Le pedigree de Dreamer de Chenu est très "outcross", dans la mesure où aucun inbreeding ne se fait jour au sein des cinq premières générations.

1ère | PRIX DE MESLAY DU MAINE
Att - 2700 m - Course C - 48 000 €
DREAMER DE CHENU 1'13"2
Timoko x Revolte de Chenu (Buvetier d'Aunou)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : F. Pellerot
Propriétaire : E. F. Pellerot - Eleveur : F. Pellerot
2e Douxor de Guez 1'13"2
3e Desperado 1'13"2
4e : Destin Carisaie - 5e : Divine de Navary - 6e : Dextase Montaval - 7e : Chilkoot Trail
A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite