... ©Scoopdyga
Actualité - 17.05.2023

Et la SECF devint la Société du Trotteur Français

Parmi les nombreuses annonces révélées dans le compte-rendu du Comité du 16 mai 2023, celle du changement de nom de la société-mère est par essence une annonce-phare. Un mélange de symbolique et de fondamental. La SECF ou/et LeTROT vont laisser place à la Société d'encouragement à l'Elevage du Trotteur Français, dit Société du Trotteur Français ou SETF.

Cette décision a été votée à la quasi unanimité et n'a finalement laissé place qu'à très peu de discussion. À part celle de savoir si, comme pour faire miroir avec l'autre société-mère, 'France Trot' pourrait être une option valable. Cela faisait certes sens mais la dimension indispensable de réaffirmer l'objet social même de la société-mère, à savoir le soutien à l'élevage, devait perdurer dans le sigle et le nom.
Par ailleurs, pourquoi parler de cheval quand l'identité même est le trotteur ? C'est pourquoi a été proposée la SETF, Société d'encouragement à l'Elevage du Trotteur Français, sigle regroupant tous les critères recherchés et qui, par contraction naturelle, deviendra de fait dans les différents échanges oraux et plus, la 'société du Trotteur Français', comme auparavant on parlait de 'Cheval Français'. Le nom historique évolue et cela va bien sûr au-delà du seul symbole. Ce changement accompagnera le momentum institutionnel des courses hippiques en 2023 : la réunion des sociétés-mères, du PMU et de la FNCH sous un même toit, dans le 17ème arrondissement à Paris (bâtiment Thémis), à la rentrée. On en veut pour preuve le rétro-planning détaillé par Valérie François, la Directrice de la Communication et du Marketing de la société du Trotteur Français :
● validation du Comité le 16 mai 2023
● changement de nom sur les supports et nouveau logo au 3 juillet au moment du déménagement vers Thémis
● la SETF sortira également à cette date son nouveau site internet (qui gardera son nom de domaine leTROT.com) après dix-huit mois de travail
● grande journée portes ouvertes aux sociétaires pour découvrir la SETF au sein de la maison des courses à la veille de la journée des Critériums (17 septembre)

Un peu d'histoire
➤ Créée le 21 octobre 1864, à Caen, par une trentaine de passionnés de la race du Trotteur français, la première société a pour nom Société à l'Amélioration du Cheval Français de Demi-Sang et a pour but d'encourager en France l'élevage de cette race par l'organisation de courses de trot avec allocations.
➤ En 1947 elle se transforme en association loi 1901.
➤ En 1949 elle devient Société d'Encouragement à l'Élevage du Cheval Français.
➤ En 2012, le nom générique de LeTROT devient la marque de la SECF
➤ En 2023, la SECF devient la Société du Trotteur Français.

Ce qui va découler de cette nouvelle identité
La première conséquence sera visuelle et un nouveau logo sera dévoilé au début de l’été. L’objectif est multiple et réunit les différentes hypothèses suivantes :
- donner au logo la dimension d’excellence d’un groupe d’individus, les éleveurs et les pros du trot quand celui d’aujourd’hui représente avant tout une allure
- savoir mettre en lumière les deux spécialités du trot, attelé (Sulky) et monté (Étrier) quand l’actuel ne fait figurer qu’un trotteur attelé
- appuyer la dimension statutaire et historique de la société-mère, son poids en qualité d’institution

Quant au développement de la marque LeTROT, elle s’effacera de façon logique au profit des marques de compétitions ou d’événements récemment créées comme l’explique Valérie François : "Pour le grand public, nos prises de paroles s’articulent autour des grands rendez-vous sportifs comme les Prix d’Amérique Races, les Cornulier Races, les Critériums, les Étrier 3/4/5 ans ou encore la Journée des Champions. Le tout sur des sites eux aussi bien identifiés comme l’Hippodrome Paris-Vincennes et Hippo’Fest pour Caen".

L'élevage au milieu du village
Si la dimension d'encouragement à l'élevage revient donc au centre des pré-occupations de la société-mère même en termes de symboliques, une autre annonce figurant dans le compte-rendu de cet avant dernier Comité de la mandature 2019-2023 (voir notre édition datée d'hier) a retenu notre attention. Elle concerne les nouvelles règles émanant de la Commission Élevage "aboutissant à des propositions de relance de l’activité, avec pour objectif une stabilisation du nombre de poulinières saillies". Elles sont de quatre natures :



● Admission dès l'âge de 3 ans des pouliches issues de juments de 1ère catégorie
● Admission des pouliches issues de juments classées en 2ème catégorie à l'âge de 4 ans et non qualifiées
● Prise en compte de la qualification d'un poulain âgé de 2 ans dans le ratio nbre de produits / nbre de qualifiés
● 1 victoire à Vincennes = 1 performance de 1ère catégorie (sauf courses à réclamer et courses d'amateurs).

Autant d'orientations qui devront être discutées puis entérinées lors de la prochaine Commission du Stud-Book le 13 juin.

Afin de renforcer l’identité de la société-mère du Trot et de permettre une meilleure identification de son objet social, il est proposé de substituer l’intitulé Cheval Français par Trotteur Français dans la dénomination de la société-mère.
Extrait de l'intention de modification des statuts présentée et votée en Comité mardi

©JLL-LeTROT

A voir aussi :
...
Une double étoilée de 2 ans débute à Bréhal lundi

La sixième épreuve ouverte à la promotion née en 2022 se disputera ce lundi à Bréhal. Les cinq précédentes ont permis de couronner, dans l'ordre chronologiques : 1️⃣ Monzon Normand (Hohneck) à Bernay le 7 juillet pour l'entraînement de Philippe Allaire ; 2️⃣ ...

Lire la suite
...
Jason Ginyu confirme son retour au premier plan

Auteur d'un début de carrière presque sans accros, Jason Ginyu (Saxo de Vandel) avait ensuite connu une période un peu plus délicate. "Le cheval a été victime d'un virus à l'automne dernier étant forcément dimunué, ce ...

Lire la suite
...
Keengame enchaîne au trot monté

Arrivée dans l'écurie de Jean-Philippe Monclin le 19 avril dernier, Keengame (Express Jet) s'est montrée indélicate lors de ses deux premières sorties sous son nouvel entraînement avant d'enregistrer une première victoire sous la selle, ...

Lire la suite
...
Lovino Bello, le premier 3 ans
sous les 1'10 en France

C'est une performance qui restera dans l'histoire du trot hexagonal. On se souviendra que, dans le Prix Henri Cravoisier (Gr.3) 2024, Lovino Bello a été le premier 3 ans à passer sous la barre des 1'10 en France. Le partenaire d'Eric Raffin a ...

Lire la suite