En bref - 01.12.2020

Quatre qualifiés à Amiens lundi

Petite séance de qualification ce début de semaine à Amiens. Sur les treize candidats de 2 ans présentés, quatre ont décroché leur passeport pour la compétition. Aucun n'a pu passer sous la barre des 1'20'', le meilleur temps de la séance étant signé par Ivan Le Terrible (Bilibili) en 1'20''0. Les quatre reçus sont :
Ivan Le Terrible (H) 1'20"
Bilibili - Sina des Verdières, par Land du Coglais
Entraîneur : Vincent Collard - Propriétaire : Vincent Collard - Eleveur : Vincent Collard
Indienne du Biston (F) 1'20"3
Atlas de Joudes - Udivine du Biston, par Hand du Vivier
Entraîneur : Jérémy Koubiche - Propriétaire : Yvon Bouillon - Eleveur : Yvon Bouillon
Ingala de Kemp (F) 1'20"3
Boccador de Simm - Verdillia, par Qualmio de Vandel
Entraîneur : Marcel Bouchez - Propriétaire : Marcel Bouchez - Eleveur : Patrice Thellier
Ideale d'Abbeville (F) 1'20"5
Hulk des Champs - Quittance, par Podosis
Entraîneur : Guy Verva - Propriétaire : Guy Verva - Eleveur : Eric Garbe

Daltair de Kirva domine ses cadets à Marseille

Le Grand Prix de la Fédération, disputé ce mardi à Marseille-Vivaux, a vu le succès de Daltair de Kirva (Rieussec) qui a pris le meilleur sur ses cadets Festimata (Rieussec) et Formi (Tucson). Le pensionnaire de Jean-Marie Roubaud, souvent drivé par Steve Stefano comme cette fois encore, en est à trois victoires lors du second semestre. Depuis le 1er juillet, il n'a jamais conclu plus loin que quatrième en huit tentatives.

1 500 puis 1 501 pour David Thomain

Dans l'épreuve support du Quinté+, au début de la réunion parisienne, ce mardi, David Thomain a signé sa 1 500e victoire au sulky de Fearless Jiel (Prince Gédé) [lire plus de détail en page suivante]. Une heure et demie plus tard, il a ajouté un titre supplémentaire à son palmarès grâce à Draco Jiel (Quaro), au monté cette fois, mais toujours pour le compte de la casaque de Jean Luck et l'entraînement de Jean-Luc Dersoir.

Disparition de Maurice Roger, le père de Sylvain Roger

Père de l'entraîneur Sylvain Roger, Maurice Roger est décédé en ce début de semaine. Avec sa femme, il aura joué un rôle très important dans la transmission de sa passion des courses à leur fils. Exploitant agricole et éleveur à La Pettevinière, dans le sud de l'Orne, il avait commencé avec une certaine Perce Neige R, une soeur de Larré F, qu'il avait fait naître. Maurice Roger avait développé son élevage à partir de deux souches, celle de La Pettevinière F et celle de Mizaelle, acquise auprès de Pierre Forcinal, qui sera l'origine de tous les "Larré" et "Mika". C'est en 2000 que Sylvain Roger a repris la ferme familiale de La Pettevinière pour la transformer en centre d'entraînement. Ce mardi, l'entraîneur avait deux partants dans le Quinté+, Fynio du Pommereux et Fahrenheit Flower, dont les drivers Matthieu Abrivard et Franck Ouvrie arboraient un brassard noir en hommage à Maurice Roger. À toute sa famille et à ses proches, la rédaction de 24 Heures au Trot présente ses plus sincères condoléances.

A voir aussi :
...
Ventes des Critériums Arqana Trot : quel est le concept ?

Nouvelle arrivée sur le calendrier des ventes 2022 et venant clore la toute nouvelle journée des Critériums le 18 septembre, la vente du même nom organisée par Arqana Trot se veut d'un nouveau genre. Explications avec Hugues ...

Lire la suite
...
Heliade du Goutier en lice dans le Championnat Européen des juments

Save The Quick (Jasmin de Flore), Anna Mix (Ludo de Castelle), sans oublier Uza Josselyn (Love You). Tels sont les noms français figurant au palmarès du Championnat Européens des Juments - Prix Maharajah, qui aura lieu mercredi ...

Lire la suite
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite