... ©ScoopDyga
Résultat de course - 01.12.2020

Idylle Winner en mode survol

C’est la moins fatiguée qui a gagné.
Alexandre Abrivard

Il n'y a pas eu de lutte finale dans le Prix des Gardénias tant la domination d'Idylle Winner a été manifeste. La partenaire d'Alexandre Abrivard s'était pourtant montrée brillante lors du premier tour de piste.

La position d'Alexandre Abrivard dans le dernier tournant ne laissait pas planer de doute sur les ressources dont disposait encore sa partenaire Idylle Winner (Scipion du Goutier). Mais c'est aussi du côté du tracking qu'il fallait jeter un oeil pour comprendre ce qu'il allait se passer dans les derniers mètres de course. Depuis le début de l'épreuve, les différentes animatrices de cette épreuve pour 2 ans sur 2 850 mètres (dont Idylle Winner comme toute première) avaient, en effet, toujours emmené l'aiguille du compteur sur la vitesse de 1'16'' (en réduction kilométrique). Et il y a eu une brusque trou d'air après la marque du dernier kilomètre quand les leaders Infinity Jyv (Riesling) et Indye du Chêne (Charly du Noyer) vont commencer à avoir les chaussures lourdes. Sur la deuxième ligne, Alexandre Abrivard ronge son frein mais et se met en position de contre. Et dans la ligne d'arrivée, sa partenaire se montre très supérieure avec Ironie du Guelier (Quaker Jet) qui effectue également un bon effort final. Pour le pilote de la lauréate, le déroulement de l'épreuve a mis ses rivales au tapis : « J’ai trouvé que j’avais fait fort le premier tour car elle était tendue et avait du gaz. Ensuite, les autres ont continué et, dans le dernier tournant, nos adversaires étaient fatigués. Du coup, c’est la moins fatiguée qui a gagné. La dernière fois, sur 2 100 mètres, j’avais voulu lui mettre des petites œillères car je l’avais trouvée froide au heat et elle avait fait la faute au départ en se précipitant. Là, elle m’a rappelé qu’elle n’est pas froide et avait beaucoup de gaz au début. Il faut qu’elle reste calme. Elle a encore du poids aux antérieurs. Si elle récupère bien et dispose d’un bel engagement, elle va revenir cet hiver. »

D'où vient-elle ?

Goetmals Wood 1'11'' donne le lauréat de la course précédente, Disco, et son fils, Scipion du Goutier 1'11'' m., parachève l'ouvrage en fournissant Idylle Winner, qui ouvre ici son palmarès parisien, de belle façon. C'est, à la fois, l'élevage et l'entraînement de Laurent-Claude Abrivard. Super Graziella 1'13'', (Niky), la première mère, était déjà une "Abrivard". Gagnante de six courses, dont deux à Vincennes, et d'un peu plus de 90.000 €, elle en est à son troisième vainqueur, après Django Winner 1'12'' (Késaco Phédo) -onze victoires et 139.540 €- et l'actuelle semi-classique Haziella d'Amour 1'13'' (Un Amour d'Haufor), récente placée du Groupe II Prix Reine du Corta. Les produits les plus récents de Super Graziella sont Joyeux Dragon, un fils de Dragon du Fresne, et Kaporal Winner, un "Booster Winner". Graziella de Lou 1'15'' (six victoires et 119.947 €), la deuxième mère, est la soeur, par Biesolo 1'15'', de la millionnaire Paola de Lou 1'10'' m. (Podosis), excellente compétitrice montée, multiple lauréate de Groupe II et deux fois deuxième du "Cornulier".

6e | PRIX DES GARDENIAS
Att - 2850 m - Course D - 24 000 €
IDYLLE WINNER 1'17"3
Scipion du Goutier x Super Graziella (Niky)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. L. Abrivard - Eleveur : L. C. Abrivard
2e Ironie du Guelier 1'17"5
3e Indye du Chene 1'17"7
4e : Iriance de Guez - 5e : Ines du Maxfran - 6e : Ines Picarde - 7e : Infinity Jyv
A voir aussi :
...
Idao de Tillard,
quelque chose en plus

Elogieux avant de se rendre sur la piste avec Idao de Tillard, Clément Duvaldestin n'avait pas caché l'estime qu'il portait sur ce fils de Sévérino. Si tous les paramètres n'étaient pas réunis pour qu'il ...

Lire la suite
...
Fanal du Garden,
le pur droitier

Redoutable sur les pistes plates corde à droite, Fanal du Garden n'a pas manqué son objectif du jour en triomphant en force avec son mentor Laurent David à son sulky. Ce hongre de 6 ans est assurément à l'aube d'une belle saison estivale ...

Lire la suite
...
Hoyee et Franck Nivard :
une association de feu

En forme olympique depuis le début du mois de février, Franck Nivard a signé sa 28ème victoire de l'année en menant au succès une pouliche intéressante. Son nom : Hoyee. Cette fille de Charly du Noyer ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite