... ©ScoopDyga
Résultat de course - 01.12.2020

Harbour d'Orgères et Laurent Abrivard : du 100/1 !

Je voulais comprendre pourquoi il ne confirmait pas en course ce qu’il montre le matin.
Laurent Abrivard

Il faut toujours se méfier d'un professionnel aussi titré que Laurent Abrivard. Alors qu'on le pensait en mode réglage avec son pensionnaire Harbour d'Orgères, ce mardi, il est venu déposer tout son monde à la fin. Et le duo fait afficher un retentissant 118/1.

C'est une fusée qui a jailli à la fin en pleine piste pour s'imposer dans le Prix de Quincy-sous-Senart. Harbour d'Orgères (Bird Parker) s'était fait oublier du parcours pour ne faire que les cinq cents derniers mètres. À son sulky, Laurent Abrivard a retrouvé le chemin du succès comme driver à Vincennes après 47 sorties infructueuses et un dernier titre qui remontait au 31 octobre 2017, associé à Dalabama. L'entraîneur qui laisse désormais sa place en courses à ses fils Alexandre et Léo nous explique les raisons de sa présence aux commandes du lauréat : « Pourquoi ne pas être plus souvent sur le sulky ? Parce qu’on a un métier très prenant. Je ne peux pas être le matin à l’entraînement et l’après-midi aux courses. Ce n’est pas possible. Cette fois, j’avais décidé de me mettre au sulky car Harbour d’Orgères travaillait bien le matin mais restait sur deux mauvaises courses. Il devait partir au repos et je voulais du coup comprendre pourquoi il ne confirmait pas en course ce qu’il montre le matin avant qu’il ne parte. Il devait courir il y a huit ou dix jours mais il avait fait un peu de température et j’avais oublié de le faire forfait ici. Et aujourd’hui, il s’est comporté comme le matin ! Cette fois, je l’ai moins allégé que ses dernières sorties avec les garçons. »

L'anecdote du jour : le plus gros rapport au simple depuis le début du meeting
118/1 en rapport gagnant au PMU : c'est tout simplement le plus gros rapport au jeu simple depuis le début du meeting.

D'où vient-il ?

Elevé dans l'Orne, par Annie Gauthier-Macaire, qui en est demeurée la propriétaire, Harbour d'Orgères descend de Rostrale d'Orgères 1'16'' (1983-Jet du Vivier), qui fut une valeureuse jument de tiercé dans les années 1980, chez Jean-Pierre Bizoux, et courut beaucoup et longtemps, de 2 à 8 ans, pour une demi-douzaine de victoires et nombre d'accessits à Paris et dans les Grands Prix, en province. Jument de coeur, d'Annie Gauthier-Macaire, Rostrale d'Orgères lui procurera sept utiles vainqueurs, dont ne fait cependant pas partie Passion d'Orgères 1'20'' (Kiwi), celle de ses filles qui nous emmène à Harbour d'Orgères, via Urfa d'Orgères 1'15'' (And Arifant). Harbour d'Orgères est le premier produit de cette gagnante de deux courses et de près de 60.000 €, avant Invictus d'Orgères, un fils d'Atlas de Joudes qui vient de se qualifier, à Caen, Jéricho d'Orgères un yearling de Vanishing Point, et Kanami d'Orgères, un fils de Dollar Macker dont la jument était suitée ce printemps. Urfa d'Orgères est, en outre, la soeur d'Amitié d'Orgères 1'12'' (Défi d'Aunou), lauréate de la bagatelle de seize courses, pour plus de 250.000 € de gains.

8e | PRIX DE QUINCY SOUS SENART
Att - 2850 m - Course E - 26 000 €
HARBOUR D'ORGERES 1'15"4
Bird Parker x Urfa d'Orgeres (And Arifant)
Driver : L. Cl. Abrivard - Entraîneur : L. Cl. Abrivard
Propriétaire : A. Gauthier-macaire - Eleveur : A. Gauthier-macaire
2e Hic du Mouchel 1'15"5 Look de Star x Perle du Mouchel
3e Hidelto de Houelle 1'15"5 Coquin Bebe x The Queen
4e : Hip Hop Haufor - 5e : Handy Jet - 6e : Hengy du Pommereux - 7e : Horyvil des Moyeux
A voir aussi :
...
Le Prix Roland Jaffrelot marqué par le succès de Douceur du Chêne et l'émotion de Jean-Charles Féron

Au service de Roland Jaffrelot lorsqu'il était apprenti, Jean-Charles Féron était très ému ce lundi sur la Riviera lorsqu'il a triomphé avec Douceur du Chêne (Quif de Villeneuve) dans le Prix Roland Jaffrelot (course A). Décé...

Lire la suite
...
Ghost poursuit sa belle moisson

Son année 2022 est tout simplement remarquable. Lauréat au courage ce lundi aux Sables-d'Olonne pour la cinquième fois depuis le 1er janvier, Ghost (Royal Dream) ne cesse d'apporter des satisfactions à sa propriétaire Mauricette De Sousa, aussi bien ...

Lire la suite
...
Sécheresse : Cherbourg prend les devants

Àdeux semaines de son rendez-vous estival, l'hippodrome de Cherbourg a préféré prendre le temps de bien s'organiser afin d'offrir aux professionnels et à son public les meilleures conditions possibles d'une réunion de courses. Dès dimanche soir, Jea-Philippe ...

Lire la suite
...
Kocktail Love offre un premier succès à Yann Barberot à Bréhal

Pour son premier partant en tant que propriétaire d'un trotteur, Yann Barberot (entraîneur de plat installé à Deauville) a vu ses couleurs briller d'entrée de jeu ce lundi à Bréhal avec Kocktail Love (Love You), un poulain entraî...

Lire la suite