...
Hohneck (à gauche) et Hooker Berry
En bref - 03.12.2020

Syndication des 3 ans Hooker Berry et Hohneck

La syndication de deux éléments de top niveau chez les 3 ans a été lancée ces derniers jours, en l'occurrence Hooker Berry (Booster Winner) et Hohneck (Royal Dream). Les deux seront des protagonistes logiques du prochain Critérium des 3 Ans (Gr.1).
Titulaire de 5 victoires dont deux semi-classiques (Gr.2) et des premiers accessits dans les Critérium des Jeunes (Gr.1) et Prix Albert Viel (Gr.1), Hooker Berry 1'10'' possède le record de France des 3 ans en 1'10''6 (à Enghien sur le mile). Sa mère Osaka Berry (263 740 € de gains) a déjà donné Darling Berry (287 540 €) et Eliska Berry (213 405 €). Elle est par ailleurs une soeur de la classique Quokine Berry et des semi-classiques Tequila Berry et Dayana Berry. L'actuelle syndication du pensionnaire de Jean-Michel Bazire, gérée par KS Courtage (Kamel Slimani), comprend la mise sur le marché de 20 part à 18 000 € HT l'unité. Il effectuera la saison de monte 2021 au Haras d'Avireau au tarif de 200 € HT à la réservation) et 3 300 € HT poulain vivant.
De son côté, Hohneck 1’12’’ vient d’être syndiqué, entre mardi et mercredi, par le courtier Frédéric Sauque. Une cinquantaine de parts ont été cédées au prix de 35 000 euros l’unité, sachant que le cheval fera sa première saison de monte l’an prochain, au Haras de Bouttemont, au prix de 9 000 € HT (1 000 € HT à la réservation et 8 000 € HT poulain vivant). Hohneck compte huit victoires, dont deux semi-classiques, en 14 tentatives et affiche 222 590 € de gains. Sa grand-mère est la classique Sanawa (486 195 €) et sa mère est la propre-sœur des tout bons Gotland (547 500 €) et Dawana (701 100 €).

Jean-Michel Bazire, Mathieu Mottier et l'Ecurie Quick Star, les meilleurs du début de meeting

Après cinq semaines de meeting, dont le lancement remonte au mercredi 28 octobre, les leaders des différents tableaux de cette première partie de meeting se précisent de façon assez nette. Chez les entraîneurs, Jean-Michel Bazire a signé le début d'exercice que l'on attendait avec 22 victoires et presque 700 000 € d'allocations cumulées. Il précède Laurent Abrivard (10 succès et 350 500 €) et Thierry Duvaldestin (10 titres et 185 560 €). Chez les drivers, le même JMB dirige les débats avec 18 succès et précède Eric Raffin (14) et Matthieu Abrivard (11). Dans le rang des jockeys, Mathieu Mottier est le leader avec 9 victoires et en profite pour prendre une option sérieuse dans la course à l'Etrier d'or, sachant que son dauphin est dans les deux cas (meeting et Etrier d'or) Alexandre Abrivard (6 succès depuis le lancement du meeting), ex aequo avec Eric Raffin (6 victoires en meeting). Avec 5 titres et 124 850 € de gains, l'Ecurie Quick Star est pour le moment en tête du classement des propriétaires. Elle précède l'Ecurie Christian Bigeon (4 victoires et 106 060 €).

Ready Cash domine les premières semaines de meeting

Sans surprise le numéro 1 français des étalons Ready Cash domine de son côté les classements des étalons depuis le lancement du meeting d'hiver de Vincennes. Ses produits se sont imposés 13 fois et ont collecté dans leur ensemble 361 110 €. Ready Cash précède Royal Dream (6 titres et 225 630 €) et Timoko (6 succès et 192 320 €).

A voir aussi :
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite
...
Chevaux plaqués ou munis de fers en plastique interdits sur l'herbe jusqu'à nouvel ordre

Cela aura été l'incident, l'accident même, de trop. La chute d'Emeline Desmigneux le 31 juillet dernier à Carentan était consécutif à la glissade du cheval qui la précédait, lequel avait totalement perdu l'adhérence sur l'herbe. Il était plaqué. ...

Lire la suite