... ©ScoopDyga
Résultat de course - 02.12.2020

Flamme Vive met le feu à la cendrée

La meilleure jument a tout simplement gagné.
Eric Raffin

Préparée avec soin par Franck Leblanc pour cette épreuve, transformée en objectif, Flamme Vive a facilement dominé ses adversaires du jour. La fille de Scipion du Goutier n'avait plus été déferrée depuis le mois de février, ce qui l'a grandement aidée dans sa tâche pour signer sa septième victoire.

Dans une épreuve où bon nombre de juments ont couru tout au long de l'année, Flamme Vive (Scipion du Goutier) avait pour elle d'afficher plus de fraîcheur que ses opposantes. Après deux parcours de remise en jambes, la pensionnaire de Franck Leblanc a montré de quoi elle était capable elle était vraiment capable ce mercredi. Son driver Eric Raffin n'était pas du tout surpris de la performance de sa partenaire : « Il ne fallait pas oublier que la jument avait les mêmes gains que l'an dernier lorsque je m'étais imposé avec elle à Vincennes. La meilleure jument a tout simplement gagné. La dernière fois, elle avait quatre aciers sous les pieds (quatre gros fers). Elle m'avait bien plus. Sans ses "chaussures", elle a été nettement plus forte. Au poteau des derniers 500 mètres, j'avais peur de la jument de Matthieu (Abrivard), Fasty du Luot. J'ai mis un "go" au bon moment. Elle sera encore meilleure la prochaine fois. » Ménagée tout au long de l'année, Flamme Vive devrait logiquement continuer à gonfler son compte en banque cet hiver.

Un wagon de trois à la peine à l'intersection des pistes
Troisième de ce Quinté+ avec Frégate Mesloise (Roc Meslois), Pierre Belloche était lui aussi satisfait de la prestation de sa jument : « C'est une bonne jument qui va bien vieillir. Je me suis trouver loin. C'est dommage que le wagon de trois n'a pas avancé à l'intersection des pistes. Elle aurait pu terminer deuxième. Ma jument a beaucoup couru depuis le déconfinement mais elle est loin d'être défraîchie. J'ai des bonnes juments de 5 ans dans mon écurie. »

D'où vient-elle ?

C'est la forme, à Vincennes, pour Scipion du Goutier 1'11'' m., qui donne le vainqueur de la sixième course, hier, en la prometteuse Idylle Winner 1'17'' et qui réédite d'emblée, aujourd'hui, dans la première compétition, avec Flamme Vive. Une Flamme Vive qui est la soeur utérine du hongre aux treize victoires et aux 331.440 € de gains, Utile Lebel 1'12'' (Biesolo). Leur mère, Jernasca 1'19'' (Sancho Pança), n'avait pu que se placer, en province. En revanche, la deuxième mère, Vernasca 1'15'', amassa plus de 200.000 €, au cours d'une longue et dense carrière (quatre-vingt-quinze courses, de 3 à 9 ans). Le pedigree est marqué par un bel inbreeding sur l'étalon de tête Jet du Vivier (3x3).

1ère | PRIX DE ROZAY EN BRIE
Att - 2700 m - Course C - 37 000 €
FLAMME VIVE 1'13"8
Scipion du Goutier x Jernasca (Sancho Panca)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : F. Leblanc
Propriétaire : E. d. l' Empereur - Eleveur : A. Mauger
2e Fasty du Luot 1'13"9
3e Fregate Mesloise 1'14"
4e : Flore Merite - 5e : Feria de l'Iton - 6e : Flicka Julry - 7e : Fashion Touch
A voir aussi :
...
Éric Raffin
pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion de clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec ...

Lire la suite
...
Votez pous vos champions jusqu'à dimanche

Les 24H au Trot Awards 2021 sont ouverts jusqu'à dimanche soir minuit. Encore deux jours pour élire les acteurs, chevaux comme hommes et femmes, mais aussi de désigner les moments les plus forts du meeting. Six catégories sont proposé...

Lire la suite
...
Le PMU diminue le plancher
du rapport simple placé à 1,05

Jamais le PMU n'avait produit un rapport inférieur à 1,1 (soit un gain net de 10 % de la mise). Il vient d'annoncer qu'il va baisser ce plancher minimum à 1,05, à partir du 31 mars. C'est la conséquence d'une série de gros enjeux enregistré...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite