... ©Scoopdyga
Résultat de course - 03.12.2020

Hallix a de quoi faire rêver Guillaume Gillot

Bien sûr que je rêve un peu avec cette pouliche.
Guillaume Gillot

Pour son premier essai au niveau groupe 3, Hallix (Roc Meslois) a fait passer un message à l'élite de sa promotion. En triomphant très facilement dans le Prix Urgent, l'élève de Guillaume Gillot pourrait bien être l'une des révélations l'an prochain.

Bertrand de Folleville et Guillaume Gillot détiennent assurément une pouliche de classe. Et pourtant en début de carrière, ce n'était pas gagné avec Hallix comme nous l'a expliqué Guillaume Gillot : "C'est une pouliche que j'ai très bien qualifiée. Ensuite, elle m'a beaucoup embêtée en faisant souvent une faute en course. Désormais, elle est parfaite. Tant mieux. Pourvu qu'elle reste comme ça." Est-ce une surprise pour son mentor de voir s'imposer sa protégée aussi facilement face à des chevaux plus expérimentés ? " Vu le chrono qu'elle a réalisé la dernière fois à Vincennes pour ses débuts sous la selle (1'14''9 sur les 2700m. grande piste), on savait qu'elle avait le niveau pour franchir un palier. Je n'étais pas sûr de mon coup car il y avait quand même des chevaux de groupe aujourd'hui. En fait, depuis son succès à l'attelage fin juillet à Cabourg, je me suis dit qu'Hallix est peut être meilleure que ce que je pensais." Cette pouliche encore toute neuve fait-elle rêver son mentor ? Le professionnel normand nous a répondu avec son franc parler habituel : "Bien sûr que je rêve un peu avec cette pouliche. Le matin, elle me montre vraiment de très belles choses. Elle ne va pas courir le Prix de Vincennes fin décembre. Je veux prendre mon temps avec elle. Normalement, elle devrait être revue la veille du Prix de Cornulier (le 23 janvier) dans un groupe 2 réservé aux pouliches (le Prix de Pardieu sur 2175 mètres). Ensuite, elle devrait suivre le parcours classique."

D'où vient-elle ?

Hallix court sous les couleurs de son éleveur, l'Ecurie Cheffreville, parée de l'emblématique casaque, jaune et noir, à croix de Lorraine, de la famille Levesque-Folleville. Elle est par Roc Meslois 1'10'' et Titania 1'16'' (Capriccio), qui échoua à gagner, mais se plaça, en un certain nombre d'occasions, en province. Les trois produits en âge de courir de Titania sont vainqueurs, Hallix étant le meilleur d'entre eux. Le plus jeune répertorié est une pouliche yearling de Prince d'Espace, baptisée Jolie Doudou. Titania est elle-même la soeur de deux lauréats, dont le meilleur fut Madrilène 1'15'' (Hêtre Vert), gagnante de huit courses et de 120.000 €. La famille remonte à Belgarde III 1'26'' (1945-Quiproquo II), génitrice de l'exceptionnelle Masina 1'16'' (Quinio). Hallix est inbred sur Quioco (5x4), un étalon ayant bien réussi aux Levesque, ne serait-ce qu'en leur ayant fourni l'étalon de tête Jiosco 1'15''.

2e | PRIX URGENT
M - 2700 m - Groupe 3 - 70 000 €
HALLIX 1'15"
Roc Meslois x Titania (Capriccio)
Jockey : E. Raffin - Entraîneur : G. Gillot
Propriétaire : E. Cheffreville - Eleveur : E. Cheffreville
2e Hispanien 1'15"3
3e Haribo du Loisir 1'15"3
4e : Happiness Ellis - 5e : Hector des Champs - 6e : Hera Landia - 7e : Hamilton Renka
A voir aussi :
...
Jean-Philippe Ducher : stats exceptionnelles en ce début d'année 2021

La réunion du jour à Saint-Galmier est une parfaite illustration du début de saison de Jean-Philippe Ducher. Deux partants, deux victoires pour le professionnel du Puy-de-Dôme.

Lire la suite
...
Les promesses d'Héros des Loyaux

Du compte-rendu global de la réunion du jour au Petit-Port on retiendra en priorité le succès d'Héros des Loyaux (Up And Quick), trotteur de 4 ans très prometteur représentant les intérêts de la famille ...

Lire la suite
...
Frégate Island renoue avec le succès

L'hippodrome du Petit Saint-Jean proposait une réunion de sept courses en ce samedi. Voici l'essentiel à retenir, à commencer par la victoire de Frégate Island (Timoko), la première depuis trois ans.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite