... © Aprh
Résultat de course - 04.12.2020

Goéland d'Haufor prend de la hauteur

On fonde beaucoup d'espoirs en lui. On espère qu'il va faire une grande carrière.
Charles Bigeon

Déjà lauréat de deux courses l'hiver dernier à Vincennes, Goéland d'Haufor a déjà fait aussi bien au cours de ce meeting. Pieds nus, le protégé de Christian Bigeon a mis un uppercut à ses rivaux à la sortie du tournant final. Son succès ne sera à coup sûr pas sans lendemain.

Lorsque l'on regarde de près les 4 ans entraînés par Christian Bigeon, on comprend vite que Goéland d'Haufor (Voltigeur de Myrt) est le meilleur élément de cette génération au sein de son écurie. Si Génial Haufor (Love You) et Gamin d'Haufor (Aladin d'Ecajeul) sont des sujets intéressants du professionnel mayennais, Goéland d'Haufor a prouvé, ce vendredi, qu'il avait plus de classe que ses compagnons de boxe. En couvrant son dernier kilomètre sur le pied de 1'12''6 au tracking, le fils de Voltigeur de Myrt s'est envolé dans la phase finale, faisant dire à son driver Charles Bigeon les propos suivants sur Equidia Racing : « C'est un très bon cheval qui sait tout faire dans un parcours. Il a pour lui d'être très maniable. Je n'ai pas voulu laissé faire Matthieu (Abrivard) avec son cheval. J'ai donc décidé de me rapprocher en face à ses côtés. Dans le dernier tournant, je savais que c'était presque gagné. On fonde beaucoup d'espoirs en lui. On espère qu'il va faire une grande carrière. » Ménagé depuis ses débuts, ce hongre de 4 ans enchaîne donc un deuxième succès de rang depuis le début du meeting d'hiver et approche gentiment de la barre des 100 000€. En treize sorties, il a déjà signé cinq victoires et a terminé trois fois sur le podium.

La ligne crédible de Gounit de l'Airou
Ce vendredi, Goéland d'Haufor a surtout réussi à dominer sans forcer son talent l'estimé Gounit de l'Airou (Quinoa du Gers). Ce pensionnaire de Sébastien Guarato restait sur deux succès et venait de battre Gims du Plessis, lui-même une bonne valeur de la région ouest. Goéland d'Haufor pourrait bien être l'un des tubes de l'hiver au sein de l'écurie de Christian Bigeon.

D'où vient-il ?

Fils de Voltigeur de Myrt 1'09'', Goéland d'Haufor est le cinquième produit et le quatrième qualifié de Santa Haufor 1'18'' (Kaisy Dream), assez modeste gagnante en province. Il a notamment pour aînés Costa Haufor 1'11'' (huit victoires et 264.050 €), une fille de Saphir d'Haufor, et El Santo Haufor (six victoires et 179.520 €), un fils de Paris Haufor. Santa Haufor est, pour sa part, la sœur de Be Bop Haufor 1'12'' (Notre Haufor), gagnant de dix courses et de 381.490 €. Quatre courants de sang de Florestan (5x5x5x5) drainent le pedigree de Goéland d'Haufor.

1ère | PRIX DIKE
Att - 2100 m - Course D - 29 000 €
GOELAND D'HAUFOR 1'13"6
Voltigeur de Myrt x Santa Haufor (Kaisy Dream)
Driver : Ch. J. Bigeon - Entraîneur : Ch. Bigeon
Propriétaire : Ec. Ch. Bigeon - Eleveur : Ch. Bigeon
2e Gounit de l'Airou 1'13"9
3e Garou Pierji 1'14"
4e : Ganymed de Corbery - 5e : Gatsby Wic - 6e : Gaelic du Rocher - 7e : Go Fast Roc
A voir aussi :
...
Goeland d'Haufor contrôle et sprinte

Neuvième victoire de la carrière de Goëland d'Haufor (Voltigeur de Myrt), la neuvième dans le cadre d'un meeting d'hiver. Triplement lauréat durant le meeting 2019-2020, quadruple vainqueur lors de l'exercice précédent, le voici ...

Lire la suite
...
18 restants engagés dans la Q#2 Prix d'Amérique Races ZEturf

Après l'enregistrement des forfaits ce mercredi, 18 restants figurent sur la liste des engagés à la Qualif#2 Prix d'Amérique Races ZEturf (Gr.2). Les montes de Face Time Bourbon (Ready Cash), Davidson du Pont (Pacha du Pont), Délia du ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#9)
Goût Baroque 1'11''

Haras de Vains (50) 300 €, à la réservation, + 2.500 €, poulain vivant Goût Baroque 1’11’’, c’est, d’abord, un palmarès, solide, étoffé, circonstancié. Dix succès, à ce jour, pour plus de 350.000 euros de gains. Un palmarès classique, qui l’a vu ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite