... (© APRH)
Résultat de course - 06.12.2020

Hatchet Man, un physique de jeune premier

C'est un super poulain. Il est dur et est très bien reparti sous les attaques.
David Thomain

Sans surprise, les deux poulains les plus en vue de de cette finale des 3 ans de LeTROT Open des Régions se sont retrouvés aux prises dans la phase finale. C'est Hatchet Man qui a supporté le poids de la course qui s'est montré le plus fort aux dépens de son adversaire, bon finisseur.

Ce dimanche s'achève une semaine au cours de laquelle David Thomain aura été plus souvent qu'à son tour sur le devant de la scène. Il a en effet gagné la 1500ème course de sa carrière mardi avec Fearless Jiel (Prince Gédé) mais aussi sa 1000ème à l'attelé avec Italienne samedi, déjà sous les couleurs de Kévin Tébirent. Au cours de la première réunion du week-end, le fils de Jean-Pierre Thomain a aussi remporté le second Groupe 3 réservé aux 2 ans avec Italiano Vero (Ready Cash). Ce dimanche, c'est encore avec un représentant de Philippe Allaire, avec Hatchet Man (Goetmals Wood) en l'occurrence, qu'il remporte la Finale de LeTROT Open des Régions des 3 Ans. Ce dernier est d'ailleurs un très proche parent d'Italienne. "C'est un super poulain. Il est dur et est très bien reparti sous les attaques. Etre plaqué pour la première fois l'a aussi bien aidé", a jugé son driver. On le voit, Hatchet Man a beaucoup du parfait jeune premier, y compris le physique. Un physique qui lui joue parfois des tours, par manque de maturité ce qui peut encore se comprendre en son hiver de 3 à 4 ans où il lui a fallu contrer plusieurs attaques de rivaux qui ont fini par s'y casser les dents, comme lors de ses deux tentatives sous la selle. C'est pourtant bien grâce à cette capacité à enrouler de loin, avec un abattage à faire des jaloux, qu'il a forgé son succès du jour. "On l'a toujours tenu en haute estime et ira aussi monté à l'avenir, soutient d'ailleurs Simon Rousselle, le bras droit de Philippe Allaire, mais, pour le moment, ce n'est pas encore possible, car il n'est pas soudé, ni venu." Cela promet !

D'où vient-il ?

Il s'agit d'un fils de Goetmals Wood 1'11'' et de la classique sous la selle Suricate 1'14'' m. (Ludo de Castelle), lauréate du Prix Pierre Gamare (Groupe II) et quatrième du Saint-Léger des Trotteurs (Groupe I). Six des sept produits de Suricate en âge de le faire se sont qualifiés, le plus riche d'entre eux, à ce jour, étant la classique Epatante 1'13'' m. (Village Mystic), deuxième du Prix d'Essai (Groupe I). Il convient d'ajouter que Suricate est une soeur de Ready Cash 1'10'' (Indy de Vive) - rien que cela ! - et que Italienne 1'16'' (Goetmals Wood), trois quarts sœur de Hatchet Man, en provenance du même élevage Tébirent et courant sous la même casaque de Kévin Tébirent, est la gagnante, en 2020, du Groupe III Prix Vourasie.

2e | LETROT OPEN DES REGIONS - 3 ANS
Att - 2850 m - Groupe 3 - 60 000 €
HATCHET MAN 1'14"2
Goetmals Wood x Suricate (Ludo de Castelle)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : P. Allaire
Propriétaire : K. Tebirent - Eleveur : M. Tebirent
2e Handy Bourbon 1'14"2
3e Houston Disa 1'14"5
4e : Heidi Loulou - 5e : Hollywood Torino - 6e : Havanaise - 7e : Histoire d'Una
A voir aussi :
...
Hugo Abergs Memorial :
le sprint royal scandinave

C'est le grand événement du trot scandinave au coeur de l'été. Le Hugo Abergs Memorial est fort d'une riche histoire mais se veut aussi très attractif avec un peu plus 157 000€ promis à son vainqueur. En monnaie locale, cela ...

Lire la suite
...
Prosperous tout en puissance

S'il s'est déjà imposé sur la grande piste de Vincennes, qui plus est sur le parcours des 2850m., le 7 ans suédois Prosperous (Prodigious) semble quand même plus dans son élément sur une piste plate comme celle ...

Lire la suite
...
Trophée Vert : les cartes sont rebattues

À six semaines de la finale du Trophée Vert à Craon (le 6 septembre), le dénouement du circuit sur les meilleures pistes en herbe est loin d’être connu. En effet, Détroit Ace, le maillot jaune, est sur la touche ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite