... ©ScoopDyga
Résultat de course - 08.12.2020

Holero Love vire à gauche toute !

Le poulain a de vrais fers sous les pieds. Il a même des bonnes cloches aux antérieurs.
Christophe Thierry

Si on connaît le bon Hokio en tant que fils de Bolero Love, il y a désormais Holero Love. Sébastien Guarato n'est autre que l'entraîneur de ces deux poulains. Pour ses débuts à Vincennes et surtout corde à gauche, Holero Love a montré qu'il n'avait pas fini de faire plaisir à son entourage.

Bolero Love compte désormais 23 gagnants en tant qu'étalon. Les "H" sont sa première année de production. Si Histoire d'Una (53 580€) et Hokio (52 490€) sont ses deux rejetons les plus argentés, Holero Love pourrait bien les rattraper au cours des prochains mois. Le représentant de Guy Chaumont (co-propriétaire notamment des retraités Prince d'Espace et Valko Jénilat) s'est imposé plus facilement que ne l'indique l'écart à l'arrivée avec Hic du Mouchel (Look de Star). Au tracking, il a couvert son dernier kilomètre en 1'15''2 et ses derniers 500 mètres en 1'11''8. Homme de confiance de Sébastien Guarato depuis plusieurs années, Christophe Thierry s'occupe au quotidien du lauréat. Le professionnel normand nous en a appris d'avantage sur ce fils de poulain assurément doué : « Après le heat, David (Thomain) a levé les doutes sur les aptitudes du poulain corde à gauche. Il ne l'avait pas embêté dans la cuvette. J'appréhendais tout de même ses débuts corde à gauche mais finalement tout s'est très bien passé. À Caen, le poulain avait gagné "en roue libre" dans un bon chrono. Pour moi, c'est un bon élément. Je remercie Christophe Petrement qui s'en est très bien occupé au débourrage. Le poulain a de vrais fers sous les pieds. Il a même des bonnes cloches aux antérieurs. On a de la marge avec lui. David m'a dit après la course qu'il a gagné au petit trot. La montée de la grande piste ne devrait pas le déranger. »

D'où vient-il ?

Holéro Love ressortit à la première production du classique fils de Love You, Boléro Love 1'10'' (Prix de Sélection et de l'Etoile). Son entraîneur, Sébastien Guarato, est aussi son éleveur. Le poulain est le premier produit de sa mère, Black Rosa France 1'14'' (Prince d'Espace), avant Ivre d'Espace 1'17'', une fille de Booster Winner qui compte deux places, en trois sorties, après s'être qualifiée, dès le mois de juin, à Caen, et Joléro France, autre fils de Boléro Love. Black Rosa France (trois victoires et 47.690 €) avait "flirté", en son temps, avec les semi-classiques. Elle est la soeur de Quanta Rosa Sun (Kiwi), d'où la championne et millionnaire Bellissima France 1'11'' m. (Prix de Cornulier, Prix de Normandie).

5e | PRIX POLARIS
Att - 2200 m - Course E - 26 000 €
HOLERO LOVE 1'15"6
Bolero Love x Black Rosa France (Prince d'Espace)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : G. Chaumont - Eleveur : E. S. Guarato
2e Hic du Mouchel 1'15"7
3e Heradames 1'15"7
4e : Hermes Angel - 5e : Horatius d'Ela - 6e : Happy Love - 7e : Hijo Moko
A voir aussi :
...
LeTROT s'engage avec Passerelle et la Fédération Française de la Reconversion

Le bien-être équin sous sa forme retraite et reconversion était à l'honneur ce dimanche à Vincennes avec la signature de conventions entre la société-mère et deux associations, Passerelle et la Fédération Française de la reconversion (...

Lire la suite
...
TETF : Eclat de Gloire impérial à Son Pardo

La 3ème étape du Tour Européen du Trotteur Français disputée dimanche sur l'hippodrome de Son Pardo (Espagne) a été largement dominée par Eclat de Gloire. Malgré un numéro 9 en seconde ligne derrière l'autostart, le ...

Lire la suite
...
UET Suède : Calgary Games et San Moteur répondent présent

Les deux éliminatoires suédoises ont livré leur verdict en parallèle de la batterie française remportée par Hirondelle Sibey (Gazouillis) à Vincennes. Tout récent vainqueur du Derby suédois (Gr.1) et toujours invaincu en huit tentatives, Calgary ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite