... © Aprh
Résultat de course - 10.12.2020

Ce Bello Romain : à fond le sprint !

Sur les 2100 mètres grande piste derrière l'autostart, c'est pour moi un cheval d'exception.
Sylvain Dupont

Véritable fer de lance de l'écurie de Sylvain Dupont, Ce Bello Romain n'a fait qu'une bouchée de ses adversaires dans l'important Prix Jean Boillereau. Le fils de Jam Pridem a fait afficher l'excellente réduction kilométrique de 1'10''6 sur les 2 100 mètres de la Grande Piste (départ autostart).

Au fil des années, Ce Bello Romain (Jam Pridem) a beaucoup progressé sur les tracés de vitesse, encore plus derrière l'autostart. Depuis le début de la saison, le hongre de 7 ans s'est montré à son avantage en remportant notamment les prisés Prix de New York et Prix de Bruxelles (Gr.3). Ce jeudi, il a une nouvelle fois comblé de joie son mentor Sylvain Dupont : « Sur les 2100 mètres grande piste derrière l'autostart, c'est un cheval d'exception. Quand il a un parcours caché comme aujourd'hui, il a encore prouvé qu'il était redoutable sur 250 mètres. Il a quand même laissé sur place des très bons chevaux. Comme quoi, aujourd'hui, Milliondollarrhyme a été à la bagarre et il a montré qu'il n'était pas meilleur que nous. Il a conclu à la septième place fatigué. Quand ce trotteur suédois avait gagné, tout le monde s'était emballé. Les chevaux, il ne faut pas les juger sur une course mais sur plusieurs courses. » Après ce brillant succès, quel pourrait être la suite de son programme ? Son mentor nous a répondu sans hésitation : « Normalement, le cheval va aller à Bordeaux pour le Grand prix d'Hiver le 22 décembre. Ce jour là, il devra rendre la distance. Cela lui permettra de se maintenir en condition en vue de participer au Prix du Forez le 16 janvier prochain (course fermée à 595 000 €). On vit des choses exceptionnelles avec ce cheval-là. Cette victoire, je la dédie à tous les proches de Jean Boillereau. Je pense fort à eux. »

D'où vient-il ?

Fils de Jam Pridem 1'11'', Ce Bello Romain est le frère de deux vainqueurs, dont le meilleur est Topaze Bella 1'15'' (Hermès du Buisson), gagnante de cinq courses et de 111.780 €. Il est cependant lui-même nettement supérieur à sa soeur aînée, du haut de son demi-million d'euros de gains. Miss Echo Bella (Echo), leur mère, ne s'est pas qualifiée. Elle est la soeur de deux lauréats assez modestes. Il faut, en vérité, remonter plus loin dans la famille pour trouver des éléments qui se distinguent, la quatrième mère, Vassilia (1965-Chardonneret) étant la trois quarts soeur du classique et étalon Ohé Saint Urbain 1'18'', deuxième d'un Prix de France ou encore troisième d'un Prix de Sélection.Vassilia est, en outre, la demi-soeur du semi-classique Icarios 1'16'' (Grand Prix de Vincennes, à Cagnes-sur-Mer, Grand Prix de Nantes, deuxième des Prix Doynel de Saint-Quentin et Marcel Laurent).

1ère | PRIX JEAN BOILLEREAU
Att - 2100 m - Course A - 67 000 €
CE BELLO ROMAIN 1'10"6
Jam Pridem x Miss Echo Bella (Echo)
Driver : A. Barrier - Entraîneur : S. G. Dupont
Propriétaire : E. S. Dupont - Eleveur : J. Bourreau
2e Calina (nor) 1'11"
3e Dreambreaker 1'11"
4e : Alcoy - 5e : Blues d'Ourville - 6e : Calle Crown - 7e : Milliondollarrhyme
A voir aussi :
...
Des débutantes montées
qui inspirent la méfiance

Premier rendez-vous monté labellisé Groupe pour les pouliches de 3 ans, le Prix Holly du Locton pourrait revenir à des novices sous la selle. Trois candidates titrées à l'attelé se lancent en effet ici dans le grand bain du monté.

Lire la suite
...
I Love You Nobless vs Ici C'est Paris
déjà le match 4

Le départ du Prix Édouard Marcillac s'annonce crucial. Tour à tour, I Love You Nobless (Singalo) et Ici C'est Paris (Dollar Macker) ont en effet hypothéqué leurs chances de victoire au signal. Pour gagner, il leur faudra être irré...

Lire la suite
...
Objectif transformé
pour Harvest de Bulière

Absent durant la première partie du meeting, Harvest de Bulière n'avait qu'un objectif sur la période : le Prix de Monpazier ce mercredi. Objectif transformé avec assurance.

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite