... © Aprh
Résultat de course - 10.12.2020

Horsy Dream reprend sa partition parfaite

Pour la première fois, il était plaqué et n'avait pas de bottines aujourd'hui.
Fabrice Souloy

On attendait à un match entre Hôtel Mystic et Hyacinto Bello. Les deux poulains ont fait beaucoup d'efforts et n'ont pas terminé sur le podium. En fait, ce sont les attentistes qui se sont payé la part du lion. Pour sa sixième sortie, Horsy Dream s'impose une cinquième fois. Aux dires de son entourage, il sera encore plus performant l'an prochain en étant pieds nus. Ça promet.

Lors de sa cinquième apparition sur un hippodrome, Horsy Dream (Scipion du Goutier) avait connu sa première défaite le 30 novembre. C'était à Vincennes. Défaite relative puisque le poulain entraîné par la team Billard/Souloy concluait deuxième. Il n'aura donc pas mis de temps à rebondir et à renouer avec le succès. « C'est un poulain qui n'est pas démonstratif le matin au travail. Pour la première fois, il était plaqué et n'avait pas de bottines aujourd'hui [lire jeudi]. Ça améliore forcément les jeunes éléments, surtout quand c'est la première fois », nous a expliqué Fabrice Souloy. Les "H" pourront être déferrés à partir du 1er janvier prochain. Est-ce que cela pourra être le cas pour Horsy Dream ? Eléments de réponse avec Fabrice Souloy : « Quand il sera déferré des quatre pieds l'an prochain, il va encore franchir un cap, c'est certain. Le poulain va encore courir une fois avant qu'on le préserve un peu. Il a une belle course fermée à 65 000 € le 19 décembre. Quand il va approcher la barre des 100 000 €, ça va être plus dur. »
C'est un couplé de "Dream" qui compose l'arrivée. Have A Dream (Royal Dream) se rachète pleinement de sa dernière disqualification en se classant bon deuxième. Le représentant de Luc Roelens est titulaire du meilleur temps Tracking sur le dernier kilomètre qu'il a couvert dans la réduction de 1'13''3, contre 1'13''5 pour le vainqueur.

D'où vient-il ?

Elevé, en association, par son propriétaire, l'Ecurie du Closet, et Jean-Marie Deschamps, Horsy Dream (Scipion du Goutier) est issu d’une jeune poulinière, Bonanza du Closet (Prince Gédé), dont il est le deuxième produit, après Gunner 1'14'' (Boccador de Simm), gagnant, pour l'heure, de trois courses et de près de 45.000 €. Les produits suivants de Bonanza du Closet sont Indian Castel, un propre frère de Horsy Dream, Jonanza Castel, une fille de Clif du Pommereux, et Konanza Castel, une fille de Booster Winner. Bonanza du Closet s'est qualifiée, mais n'a pas performé. C'est une soeur de Turbo Jet 1'11'' (Joyau d'Amour), vainqueur du Groupe III Prix du Luxembourg, et de Rambo Jet 1'12'' (Goetmals Wood), plus que millionnaires en euros à eux deux.

3e | PRIX DE LA DROME
Att - 2700 m - Course B - 37 000 €
HORSY DREAM 1'14"7
Scipion du Goutier x Bonanza du Closet (Prince Gede)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : P. Billard
Propriétaire : E. d. Closet - Eleveur : J. M. Deschamps
2e Have A Dream 1'14"8
3e Humble Stance 1'14"9
4e : Hyacinto Bello - 5e : Hastronaute - 6e : Hety du Goutier - 7e : Hotel Mystic
A voir aussi :
...
Éric Raffin
pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion du clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec ...

Lire la suite
...
Votez pous vos champions jusqu'à dimanche

Les 24H au Trot Awards 2021 sont ouverts jusqu'à dimanche soir minuit. Encore deux jours pour élire les acteurs, chevaux comme hommes et femmes, mais aussi de désigner les moments les plus forts du meeting. Six catégories sont proposé...

Lire la suite
...
Le PMU diminue le plancher
du rapport simple placé à 1,05

Jamais le PMU n'avait produit un rapport inférieur à 1,1 (soit un gain net de 10 % de la mise). Il vient d'annoncer qu'il va baisser ce plancher minimum à 1,05, à partir du 31 mars. C'est la conséquence d'une série de gros enjeux enregistré...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite