...
En bref - 11.12.2020

Le meeting d'hiver de la Côte d'Azur sur les RS avec Kassandra Fresneau

Depuis l’an dernier, Kassandra Fresneau s’occupe des relations presse, des invitations et des événements de la société des courses de la Côté-d’Azur. À quelques heures du lancement du meeting d’hiver de trot de Cagnes-sur-Mer, samedi 12 décembre, la chargée de mission communication nous présente les axes développés cet hiver pour faire vivre le meeting en temps de crise sanitaire. L’une des clés s’appelle les réseaux sociaux.

24H au Trot.- Kassandra Fresneau, beaucoup vous connaissent comme driver amateur. Comment êtes-vous arrivée dans l’équipe de Cagnes-sur-Mer ?
Kassandra Fresneau.- En effet, je me suis beaucoup investie dans ma carrière de driver amateur et j’ai été championne de France en 2018, tout en faisant, en marge de cette activité, des études de communication à Aix-en-Provence. Après avoir été sacrée championne, j’ai décidé de mettre en pause ma vie de driver et j’ai pu entrer au service de l’hippodrome de la Côte-d’Azur. Je continue à courir mais de manière moins intense et, c’est vrai que lorsqu’il y a des meetings, j’ai moins le temps.

Vous vous occupez des réseaux-sociaux de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Sur Twitter, vous avez près de 2 500 abonnés. Comment gérez-vous les différentes plateformes ?
Sur Twitter, nous avons une population qui est plus axée professionnelle. Je publie les arrivées au fur et à mesure, pour que les personnes soient informées en direct. Sur Instagram (@hippocotdaz), je fais deux à trois publications par semaine. Et sur les « stories », qui sont également publiées sur Facebook, je mets des vidéos prises pendant la réunion. Sur une journée, je fais deux à trois prises de vues sous des angles différents, comme un saut d’obstacle, l’arrivée aux balances, etc.

Comment adaptez-vous votre communication en cette période de huis clos sur les hippodromes ?
C’est vrai que c’est un meeting un peu particulier car, pour l’instant et comme sur tous les hippodromes de France, nous ne pouvons pas recevoir du public. On va essayer de faire quelques immersions, au format vidéo, pour faire connaître l’hippodrome. J’en ai déjà publié une sur Facebook la semaine dernière, sur la préparation du meeting. On compte bien en faire d’autres dans les semaines à venir, dont une pour montrer le déroulement d’une journée de courses, de l’ouverture à la fermeture de l’hippodrome.

Pensez-vous que votre stratégie pourrait inspirer d’autres hippodromes ?
Bien sûr ! Grâce à la Fédération Nationale, il y a de nombreux échanges entre les hippodromes et on se donne des conseils entre nous. Notre démarche va se partager et doit aussi servir à d'autres sociétés de courses.

A voir aussi :
...
Clarck Sotho fait vibrer les "Martin"

Une victoire en famille, cela s'arrose. Même si pour Guillaume Martin, le pilote et neveu de Loïc Martin l'entraîneur de Clarck Sotho (Oiseau de Feux), en matière d'arrosage il a certainement eu son quota ! Disputée ...

Lire la suite
...
Banco pour Gitano de Féline

Difficile d'imaginer un scénario plus idéal. Ligoté en troisième ligne dans le dernier virage de ce tournoi régional de l'Open des 5 ans, Gitano de Féline (Vanishing Point) et surtout Thierry Busset ont vu devant eux ...

Lire la suite
...
Le calendrier du Tour Européen du Trotteur Français

Après un arrêt en 2020 suite à la saison de crise sanitaire, le Tour Européen du Trotteur Français fait son retour sur les calendriers 2021. Cinq étapes dans cinq pays différents pour sacrer le meilleur trotteur qui voudra ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite