...
Résultat de course - 12.08.2020

I Am Crazy lance Captain Crazy

Le jour de sa première course, je lui avais appris à courir.
Sylvain Dieudonné

Après l’impressionnante victoire d’Idéal Ligneries mardi à Enghien, Philippe Billard a vu son entraînement s’imposer une deuxième fois avec un 2 ans dans la même journée, cette fois à Cabourg en fin de soirée. L’auteur des faits est I Am Crazy.

Les 2 ans à la loupe
14 courses de 2 ans disputées
2 vainqueurs de l'Ecurie Le Trémont
Idéal Ligneries, seul double vainqueur

L’écurie Le Trémont, animée par Fabrice Souloy, a connu de belles satisfactions en 2015 avec Captain Crazy, vainqueur de trois Groupes 2. Handicapé par des problèmes de santé, le fils de Quaro a rapidement été écarté de la compétition. Cinq ans plus tard, ses premiers rejetons sont en piste. Dix-sept poulains de 2 ans sont nés en 2018, trois d’entre eux sont déjà qualifiés. I Am Crazy est la première à briller. Troisième pour ses débuts le 2 août à Rânes avec Sylvain Dieudonné à son sulky, la pensionnaire de Philippe Billard s’est montrée très appliquée pour s’imposer dans l’excellente réduction kilométrique de 1’15’’8 sur 2 050 mètres (autostart). Pour situer cette performance, il suffit de rappeler que le prometteur Inoui Danica a réalisé 1’15’’7 vendredi dernier sur le même parcours. « C’est une pouliche très sérieuse qui travaille bien le matin, a précisé Sylvain Dieudonné sur Equidia. Le jour des débuts, à Rânes, je lui ai appris à courir. Il y a eu beaucoup de train ce soir (lire mardi) avec la pouliche de Sébastien Guarato. J’ai toujours suivi facilement dans son dos et lorsque j’ai décalé ma pouliche à l’entrée de la ligne droite, elle a fait facilement la différence. Elle est aussi à l’aise corde à droite que corde à gauche. »
Avec Idéal Ligneries (Repeat Love) et Ivoli Zeus (Ganymède), du côté des mâles, et Idylle A Vie (Ready Cash) et I Am Crazy, chez les femelles, l’entraînement de Philippe Billard est bien armé dans la promotion des 2 ans.
Deux faits de course sont à retenir. D'une part, la grandissime favorite, Irish Melody (Ready Cash), n'a pu être jugée. Elle a pris le galop lors de l'appel derrière l'autostart, évoluant rapidement plusieurs dizaines de mètres derrière le peloton. D'autre part, la délicate Ialka Jenilat (Kepler) est cette fois restée sage, sous la conduite de Sébastien Guarato lui-même. C'est à elle, comme animatrice zélée, que revient l'excellente réduction kilométrique de la lauréate.

D'où vient-elle ?

Sa mère (non qualifiée) est une sœur de Pinoche du Rib (145 860€ - triple lauréate sous la selle en région parisienne), elle même génitrice de Darling Lorraine (200 610€). I am Crazy a été élevée par Pierre-Antoine Thinet, maréchal-ferrant chez Philippe Billard.

9e | PRIX DES GAZANIES
Att - 2050 m - Course D - 16 000 €
I AM CRAZY 1'15"8
Captain Crazy x Cumina Lorraine (Goetmals Wood)
Driver : S. Dieudonne - Entraîneur : P. Billard
Propriétaire : E. Le Tremont - Eleveur : P. A. Thinet
2e Ialka Jenilat 1'16"4
3e Irinushka 1'16"5
4e : Infusion du Bocage - 5e : Issime Madrik - 6e : Ibiza du Bas Bosq - 7e : Iena de Suhardiere
A voir aussi :
...
Gai Matin, la signature de la
famille Gillot

Course support du Quinté+, le Prix de Pont-l'Évêque est revenu à Gai Matin qui représente le duo Eric Raffin-Guillaume Gillot (voir statistiques ci-dessous) mais surtout le label familial avec Philippe le père de Guillaume, en qualité d'é...

Lire la suite
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite