... © Aprh
Résultat de course - 13.12.2020

Feydeau Seven contrôle l'incendie "Fire Cracker"

Il est juste en dessous des meilleurs de sa génération.
Jean-Michel Bazire

C'est avec un chrono digne d'un Groupe 1 que Feydeau Seven a remporté le Prix Narquois (Gr.3). Il faut dire que l'épreuve a été scénarisée par Fire Cracker dont on sait qu'il est maintenant revenu à son meilleur. Le grand animateur n'a baissé pavillon devant Feydeau Seven que tout à la fin.

Encore une fois, lors de cette réunion parisienne, les animateurs ont fait le spectacle. Et avec Fire Cracker (Quaro), on est rarement déçus. Le pensionnaire de Grégory Thorel a dévalé la descente pour creuser ensuite l'écart en plaine, laissant Foxtrot Sea (Olitro) en position de chasseur à la quête d'une jonction. Jamais ce dernier n'arrivera dans cette entreprise et laissera Feydeau Seven (Redeo Josselyn) en haut de la montée rejoindre l'animateur dans son numéro de soliste. Et dans le final Jean-Michel Bazire a réussi à transcender son partenaire pour lui faire prendre le meilleur à l'incendiaire Fire Cracker. Il nous a déclaré sur ce succès : « J’ai eu le parcours de rêve et le cheval a été bon car le leader n’a rien lâché. C’était un peu sa course mais rien n’est facile dans cette catégorie. C’est un cheval qui a du potentiel : n’oubliez pas qu’il avait fait une super performance dans le Critérium des 5 Ans [6e en 1’12’7 sur les 3000m de la grande piste] ! Il est juste en dessous des meilleurs de sa génération. »

La 31e victoire du meeting pour l'entraînement de Jean-Michel Bazire
Il s'agit ici de la 31e marque pour JMB, comme entraîneur, depuis le lancement du meeting d'hiver, le 28 octobre dernier. À pareille époque l'an dernier, son écurie affichait 38 titres. Il précède Laurent Abrivard dont les pensionnaires ont cumulé 18 succès (il n'en était qu'à... 3 l'an dernier à époque comparable). Le même Laurent Abrivard qui a signé, comme driver, lors de la réunion, sa deuxième victoire de l'hiver à Vincennes avec Grandiose Bey (Prodigious).

D'où vient-il ?

Ce fils de Rédéo Josselyn 1'12'' est le seul produit d'Unanime Seven 1'14'' (Orlando Vici), lauréate de trois courses pour un peu plus de 50.000 € de gains. Jean-Michel Bazire est son éleveur, comme il est son entraîneur. Il fut même le mentor de ses auteurs, y compris l'éleveur de sa mère. Si Feydeau Seven possède trois courants de sang de l'étalon de tête Chambon P (3x5x4), sa mère est consanguine, quant à elle, sur les trois quarts soeurs, par Valiant P, Halte à la Biche, mère de Quadrophénio (d'où Orlando Vici), et Hôtesse Biche, ici en lieu et place de troisième mère.

5e | PRIX NARQUOIS
Att - 2700 m - Groupe 3 - 70 000 €
FEYDEAU SEVEN 1'12"1
Redeo Josselyn x Unanime Seven (Orlando Vici)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : A. Skowronski - Eleveur : J.-M Bazire
2e Fire Cracker 1'12"2 Quaro x Urganza
3e Rebella Matters 1'12"5 Explosive Matter x Mystical News (no)
4e : Noble Superb - 5e : Foxtrot Sea - 6e : Fashion Queen - 7e : Holy Water
A voir aussi :
...
Fleur du Lupin ouvre le score à Vincennes

À 7 ans, Fleur du Lupin (Othello Bourbon) ne disputait que sa cinquième course sur la cendrée de Vincennes. Plus revue depuis un an sur cette piste, elle a passé le poteau en tête pour la première fois. ...

Lire la suite
...
Is Magic Haufor enchaîne

Après une fin de meeting précédent manquée, Is Magic Haufor (Prodigious) attaque 2022/2023 tambour battant et s'adjuge déjà sa deuxième course depuis le 3 novembre (date de lancement officiel), et imite Hannah (Vulcain de Vandel), Hoche (...

Lire la suite
...
Jablonski a de l'avenir

Un lot de poulains prometteurs a évolué dans l'épreuve de clôture ce lundi. En piste, la lutte fut belle et les trois premiers sont assurément des éléments d'avenir. Rapidement aux avant-postes, Jablonski (Gazouillis) et Jazz Up (...

Lire la suite
...
Just Lovely se montre appliquée

Coup d'essai, coup de maître, selon la formule. Pour ses premiers pas en compétition au trot monté, Just Lovely (Ubriaco) en a même profité pour ouvrir son palmarès. Son jockey Alexandre Abrivard, qui a répondu à ...

Lire la suite