... ©Scoopdyga
Résultat de course - 13.12.2020

Green Grass est une valeur sûre

Elle a beaucoup changé, prenant confiance en elle.
Sébastien Guarato

24h après les poulains dans le Prix Octave Douesnel, les pouliches avaient rendez-vous ce dimanche dans le Prix Ariste Hémard. Green Grass a donc confirmé son rang de 2020 : elle est une valeur sûre chez les 4 ans.

Elle est même la plus riche de la génération, avec désormais un compte en banque gonflé de plus de 600 000€ de gains. Si la lauréate du Critérium des Jeunes avait eu un peu de mal à totalement confirmer lors de sa saison de 3 ans, sa saison de 4 ans frôle la perfection comme elle a frôlé la victoire dans le Grand Prix de l'UET en octobre dernier (2ème, battue d'un rien par Power). Son association avec Mathieu Mottier marche parfaitement et le duo signe sa troisième victoire. Entre temps ils étaient monté quatre fois sur le podium. Ils se comprennent bien et Mathieu Mottier d'être associé aux deux meilleures pouliches de la promotion, lui qui est le pilote monté de Gladys de Plaines.
Pour Sébastien Guarato, 35 minutes après la victoire de Face Time Bourbon, c'est un nouveau succès de Groupe 2 au cours de ce meeting d'hiver : "Après le forfait de Gunilla, c'était sa course. La pouliche était parfaite aujourd'hui. Même s'il a fallu contrer une adversaire, elle a réussi à repartir. À la maison, on a changé la méthode d'entrainement avec elle, travaillant en heats désormais. Elle est beaucoup plus calme et, du coup, elle encaisse mieux. Direction le Critérium Continental." C'est en effet la prochaine étape tout indiquée pour cette promotion, le 27 décembre, face aux mâles bien sûr et aux européens.
Gunilla d'Atout a été déclarée non-partante par Sébastien Guarato ce dimanche. La pouliche n'est pas venue jusqu'à Vincennes après que son entraîneur a découvert un problème à un pied.

D'où vient-elle ?

Green Grass (Bold Eagle) a été acquise 42.000 €, yearling, sur le ring d’Arqana Trot, lors de l'édition 2017 de la vente du Prix d'Amérique, par Sébastien Dewulf, en provenance de l'élevage de Frédéric Brouilloux. Sa mère, Tootsie Smiling 1’14'' (Goetmals Wood), lauréate de trois compétitions, a aussi donné Fresh Bidder 1’12'' (Quaker Jet), gagnant de deux courses et de plus de 80.000 €. Plus récemment, Tootsie Smiling a eu Irish Whisky, un 2 ans de Charly du Noyer qui reste à qualifier, Joe Louis, un yearling par Eridan, et King Elvis, un foal par Bold Eagle, propre frère, donc, de Green Grass. Des inbreedings, significatifs, sur Tahitienne (5x3), And Arifant (5x3) ou encore Speedy Crown (5x5) parsèment ce pedigree.

5e | PRIX ARISTE HEMARD
Att - 2700 m - Groupe 2 - 85 000 €
GREEN GRASS 1'13"7
Bold Eagle x Tootsie Smiling (Goetmals Wood)
Driver : M. Mottier - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : S. Dewulf - Eleveur : F. Brouilloux
2e Gloria Berry 1'13"8
3e Goldy Mary 1'13"8
4e : Galilea Money - 5e : Glorissima - 6e : Gloria du Gers - 7e : Gaya de Bellouet
A voir aussi :
...
Ventes de Magny-Cours : sous la ligne de flottaison

Bien qu'elles ne revendiquent pas plus que le statut de ventes de services, la vacation de Magny-Cours, organisée par l'Association des Éleveurs de Trotteurs du Centre-Est à la Ferme du Marault, a eu du mal à générer de l'activité. ...

Lire la suite
...
Instant Grave ou la troisième de Matthieu Abrivard

Après la déception causée par Haldo des Champs en début de réunion, Matthieu Abrivard a vite retrouvé le sourire. Son bilan après six courses faisait ainsi afficher trois victoires ! Vainqueur pour son entraînement ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard monte d'un palier avec style

Passer d'un succès à Montignac à une épreuve Premium à Amiens pouvait, sur le papier, ne pas être une sinécure. Cela n'a nullement perturbé Idao de Tillard (Severino) qui a signé ce mercredi son quatrième succès en cinq tentatives. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite