... © Aprh
Résultat de course - 13.12.2020

Gu d'Héripré et Gelati Cut plus forts que Galius

Galius va encore progresser là-dessus.
Yoann Lebourgeois

Galius n'a pas réussi à aller jusqu'à treize sorties sans défaite. La marche semi-classique a été trop haute mais l'alezan de Séverine Raimond a néanmoins été remarquable pour prendre la troisième place, tout près de ses tombeurs : Gu d'Héripré et Gelati Cut.

C'est une vraie course de costauds que le Prix Octave Douesnel (Gr.2) a mis en scène. Les premières centaines de mètres ont été marquées d'emblée par un duel entre les favoris, Gu d'Héripré (Coktail Jet) et Galius (Love You), comme si il fallait impressionner l'autre le plus tôt possible. C'est ensuite Galius qui a pris le train à son compte, offrant un dos royal à son rival lequel a mis du temps à trouver le jour dans la ligne d'arrivée avant de "gicler" pour s'imposer. Le pensionnaire de la team Billard/Souloy a fait dire à Fabrice Souloy : « Le cheval court de première même si j’ai eu peur qu’il ne reste dans la boîte. Lorsque Franck [Nivard] a pu le décaler, il a mis un sacré coup de jarret ! C’est un cheval gentil et complet. On ne peut rien lui reprocher. Direction le Critérium Continental. » Bon finisseur, Gelati Cut (Coktail Jet) a fait plaisir à son entraîneur Romain Larue : « Le cheval a eu un bon parcours mais a dû virer un peu au large dans le dernier tournant alors que les autres sont passés en dedans. Il a été très bon et répète toutes ses courses. »
Battu mais pas groggy, tel pourrait être le principal enseignement de la première défaite de Galius. Yoann Lebourgeois nous a appris : « On a dû faire un bout devant les tribunes et Gipson Creek nous a fait rouler pendant le parcours un peu inutilement. J’ai essayé de me sauver quand les autres sont venus en dehors mais Gu d’Héripré a trouvé l'ouverture. Mon cheval n’a pas démérité pour sa première à ce niveau. On est battus que par les meilleurs mâles de la génération. Il va encore progresser là-dessus. Le déferrage ne l’a pas dérangé mais ne l’a pas non plus transcendé. »

D'où vient-il ?

Fils de l'étalon phare Coktail Jet 1'10'', Gu d'Héripré est issu de Vedetta d'Héripré 1'15'' (Orlando Vici), qui était toute bonne, gagnant quatre de ses sept courses et se classant deux fois deuxième, avant d'être accidentée et de devoir interrompre sa carrière. Vedetta d'Héripré est, de surcroît, la soeur cadette du champion Rolling d'Héripré 1'10'' (Dahir de Prélong), triple gagnant de Groupe I, à la faveur du Prix de Sélection, puis du Critérium des 4 Ans et du Critérium Continental. Avant Gu d'Héripré, Vedetta d'Héripré a eu Falco d'Héripré 1'11'' (155.020 €) et, juste après, elle a mis bas Hérik d'Héripré 1'13'' (76.520 €). Ses produits les plus récents sont Iraty d'Héripré 1'16'', un fils de Love You, propre frère d'Hérik d'Héripré et trois quarts frère de "Gu", qui a débuté victorieusement, il y a peu, à Meslay-du-Maine, Just d'Héripré, un fils de Prodigious, et Kéola d'Héripré, une fille du jeune Fabulous Wood.

3e | PRIX OCTAVE DOUESNEL
Att - 2700 m - Groupe 2 - 85 000 €
GU D'HERIPRE 1'12"7
Coktail Jet x Vedetta d'Heripre (Orlando Vici)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : P. Billard
Propriétaire : E. d' Heripre - Eleveur : E. d' Heripre
2e Gelati Cut 1'12"8
3e Galius 1'12"8
4e : Gamble River - 5e : Girolamo - 6e : Gipson Creek - 7e : Gangster du Wallon
A voir aussi :
...
Profiter du contexte européen
pour réussir à se relancer

Une seule éliminatoire au Grand Prix de l'UET (course A) cette année en France. Avec un champ de sept partants, on peut ajouter que l'appel européen et ses mannes (400.000 € sont distribuées dans la finale du Grand Prix ...

Lire la suite
...
Explication entre millionnaire
et aspirant millionnaire

Rendez-vous important pour les meilleurs chevaux d'âge sous la selle, le Prix Georges Dreux (Gr.3) n'a réuni que sept partants. Les trois candidats les plus riches, dont l'ogre Clegs des Champs, devront rendre 25 mètres à un quatuor incluant ...

Lire la suite
...
Matthieu Abrivard: le record avec Evita

Au sulky d'Evita Peron (Saxo de Vandel), Matthieu Abrivard lève le bras en signe d'allégresse : il tient sa vingt-cinquième victoire au cours du meeting de Vichy, commencé au début du mois de mai et se terminant ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite