... Aprh
Résultat de course - 12.08.2020

Elie de Beaufour s'amuse

Il a très peu couru et est désormais endurci.
Jean-Michel Bazire

Cheval de classe, Elie de Beaufour était attendu au tournant dans le Prix de la Porte de Versailles, dernier rendez-vous du meeting estival d’Enghien. Il n’a pas souffert pour s’imposer dominant un bon lot de 5 et 6 ans.

Deuxième de ce Prix de la Porte de Versailles l’an dernier avec Ghazi B.R., Jean-Michel Bazire a réussi, cette fois, à monter sur la plus haute marche du podium avec Elie de Beaufour (Royal Dream). Lauréat de 15 de ses 20 courses avant cette sortie, le représentant d’Eric Levallois s’est montré intraitable pour enregistrer la 16e victoire de sa carrière. Ménagé par Jean-Michel Bazire, ce hongre de 6 ans est tout "neuf" et devrait réaliser un somptueux meeting d’hiver. L’homme aux vingt Sulkys d’Or a tenu les propos suivants sur Equidia Racing : « En face, le cheval ne demandait qu’à avancer. J’ai gagné très facilement. Aujourd’hui, il était proche de son top niveau. Il est plus agréable à driver qu’auparavant. Il a très peu couru et est désormais endurci. Il va bien finir par s’arrêter de gagner mais le plus tard sera le mieux. Dans quinze jours, il sera encore plus performant. »
A plusieurs longueurs d’Elie de Beaufour, Espoir d’Avril (Ouragan de Celland) conserve du minimum la deuxième place aux dépens du tenace Echo de Jiel (Néoh Jiel). Très loin au moment du sprint final, Elite de Jiel (Niky) n’a jamais fait illusion et s’est même perdue dans ses allures en fin de parcours.

Jean-Michel Bazire post-déconfinement : pareil !
S’il a fortement diminué son activité en tant que driver, Jean-Michel Bazire continue d’être toujours aussi efficace sur les pistes. Depuis le déconfinement, ses statistiques sont remarquables. En 105 courses courues avec 73 chevaux différents, le mentor de Cleangame a remporté pas moins de 37 victoires et s’est placé dans les trois premiers à 21 reprises, soit un pourcentage de réussite de plus de 55 % sur le podium.

D'où vient-il ?

Royal Dream 1'10'' est un étalon en pleine réussite et il s'illustre ici grâce à Elie de Beaufour, qui s'impose, une fois de plus, aisément. Elie de Beaufour est le frère utérin de Buster de Beaufour 1’12'' m. (243.890 €), Athos de Beaufour 1'13'' (145.870 €) et Dinata de Beaufour 1’15'' (41.040 €). Leur mère, Pignata 1’17'' (Capriccio), a gagné trois courses et 23.630 €. Elle est d'une grande famille Levesque, celle de Plume Au Vent 1'16'' (1981-Bellino II), sa grand-mère, d'où Ingen 1’11'' (488.550 €), Barcarolle 1’15'' (213.093 €), Calumet 1'14'' (172.33 €) ou encore Falkland 1'14'' (157.709 €). Les produits répertoriés les plus récents de Pignata sont Iman de Beaufour, un mâle de Dollar Macker, et Jet Dream Beaufour, propre frère d'Elie de Beaufour.

8e | PRIX DE LA PORTE DE VERSAILLES
Att - 2875 m - Course A - 50 000 €
ELIE DE BEAUFOUR 1'15"4
Royal Dream x Pignata (Capriccio)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. Levallois - Eleveur : E. Cheffreville
2e Espoir d'Avril 1'16"2
3e Echo Jiel 1'16"2
4e : Fille du Chene - 5e : Esprit Occagnes - 6e : French Lover - 7e : Ezio Josselyn
A voir aussi :
...
Vol de sulkys : un réseau démantelé

C'est une longue enquête qui a permis de démanteler un réseau, dont les commanditaires seraient basés en Italie avec des ramifications jusqu'à Malte, à l'origine de nombreux vols de sulkys - on parle d'une cinquantaine de vols, ...

Lire la suite
...
Vernissage Grif vainqueur en Suède, Bahia Quesnot 6ème

Groupe 2 international disputé ce samedi à Östersund, le Jämtlands Stora Pris (2140m) réunissait un lot de haut niveau. Bien que parti avec le numéro 9, l'Italien Vernissage Grif (Varenne) a remporté une victoire de prestige en venant à bout de ...

Lire la suite
...
Grande Copine en lever de rideau

La journée de Thierry Raffegeau avait bien débuté grâce au succès convaincant de Grande Copine (Royal Dream), son premier dans la spécialité du monté. Le chrono est excellent, 1'12''9 sur les 2850m de la ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite