... ©Scoopdyga
Résultat de course - 16.12.2020

Étonnant, ce superbe monstre gentil

Il aime dominer, quand on vient sur lui, il repart
Anthony Barrier

Le Prix Auguste François a offert un superbe spectacle sportif sous l'impulsion de son grand animateur et lauréat : Étonnant. Attaqué de toutes parts durant 1500m, le fils de Timoko a su répondre à tous les assauts pour renouer avec la victoire à Vincennes en 1'10''7, 2ème meilleur temps de la course.

Il a beau être le co-record horse de Vincennes avec Bilibili, 1'10'' lors du dernier Prix de l'Île-de-France, Étonnant avait en revanche de mal à regagner sur la cendrée de Vincennes. Même le confinement avait joué contre lui puisque le printanier Prix Perseus qu'il a gagné avait dû être délocalisé à Laval. Tout ceci n'est plus désormais que du domaine de l'anecdote et le protégé de Richard Westerink peut de nouveau ambitionner les plus grandes victoires à Vincennes. Car dans cet état de forme Étonnant peut tout faire et même sur plus long, comprenons bien sûr dans le Prix de Cornulier (2700m), son futur objectif (24 janvier 2021).
Cela dit, le parcours des 2175m lui va à la perfection. Capitalisant sur sa vitesse accumulée dans la descente, il dévore la montée tel un monstre gentil auquel il fait penser de par son physique impressionnant. Si la dernière courbe peut être un moment moins fort, sa capacité à se relancer en ligne droite et surtout son courage à toute épreuve compensent très largement. Nous avons bien à faire à un champion qui ravit son entraîneur Richard Westerink : "C'est vraiment magnifique, c'est un rêve un cheval pareil. À l'entraînement, je n'ai jamais vu un cheval aussi volontaire et démonstratif." Son jockey désormais attitré se montre lui aussi très élogieux : "Si on peut maintenant le recourir monté uniquement pour le Cornulier, à la surprise, on peut y aller avec des ambitions, étant donné son tempérament qui est le sien en ce moment. Il ne faut pas faire les fous et le garder ainsi. Je fais confiance à Richard pour le préparer au mieux."

D'où vient-il ?

Elevé par Christian-Guy Vigier et Mireille Baro, Etonnant est de grande naissance, étant par le champion aux quinze victoires de Groupe I et aux cinq millions d'euros de gains, Timoko 1'09'', et la lauréate du Prix du Président de la République, Migraine 1'13'' m. (Alligator). Avant Etonnant, Migraine a donné, principalement, Auch 1'11'' (Niky), gagnant de sept courses et de plus de 400.000 €, et Douloureuse 1'12'', propre soeur de notre sujet, lauréate de neuf compétitions et placée de Groupe II, en Scandinavie, pour 225.000 euros de gains. Migraine a une pouliche de 2 ans par Bird Parker, Inouïe, à l'entraînement chez Nicolas Mathias, et était suitée, ce printemps, de Kristie, une fille de Love You.

5e | PRIX AUGUSTE FRANCOIS
M - 2175 m - Groupe 3 - 75 000 €
ETONNANT 1'10"7
Timoko x Migraine (Alligator)
Jockey : A. Barrier - Entraîneur : R. Westerink
Propriétaire : R. Westerink - Eleveur : C. G. Vigier
2e Daida de Vandel 1'10"7
3e Carly 1'10"9
4e : Chalimar de Guez - 5e : Diamant de Treabat - 6e : Looking Superb - 7e : Unique Juni
A voir aussi :
...
Gai Matin, la signature de la
famille Gillot

Course support du Quinté+, le Prix de Pont-l'Évêque est revenu à Gai Matin qui représente le duo Eric Raffin-Guillaume Gillot (voir statistiques ci-dessous) mais surtout le label familial avec Philippe le père de Guillaume, en qualité d'é...

Lire la suite
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite