... ©Scoopdyga
Actualité - 14.08.2020

La matrone de la semaine Girl Blanche

Cette rubrique est consacrée aux poulinières qui font l’actualité par leurs meilleurs produits interposés. Aujourd’hui, c’est à une matrone d’hier que nous nous intéressons, à la descendance particulièrement vivante cependant, s’agissant de la championne de Georges Moreau, Girl Blanche, troisième mère du prometteur 2 ans Idéal Ligneries (Repeat Love) -en photo-, qui vient de faire impression à Enghien, mais aussi, pour ne citer que lui, dans ce préambule, d’un certain Davidson du Pont (Pacha du Pont).

Intarissable Girl Blanche !

Girl Blanche 1’17’’ (1972-Seddouk), issue de l’élevage Maillet, fut l’une des plus talentueuses compétitrices des années 1970, sous les couleurs de Georges Moreau et l’entraînement de Gérard Mascle, tandem phare du trot à cette époque. Elle a ainsi inscrit trois classiques à son palmarès, à savoir le Critérium des Jeunes, le Prix Capucine, aujourd’hui Prix Albert Viel, et le Critérium des 5 Ans, dans lequel elle devançait ses grandes rivales, les « Bellaigue » Gamélia et Gadamès. Elle se classa aussi deuxième de deux Prix de l’Etoile, de même que du Critérium Continental, ou encore troisième du Critérium des 3 Ans. Une fois poulinière, Girl Blanche a essaimé en tous sens. D’abord conservée par les héritiers de Georges Moreau, elle leur a donné, avec le concours de Paléo, Parenchyma 1’22’’ m., honnête en course, mais surtout brillante au haras, où on lui doit une douzaine de vainqueurs, au premier rang desquels le tout bon cheval monté Historien 1’14’’ (14 victoires et près de 500.000 euros), 3ème de First de Retz et Gobernador dans une édition du Prix de Cornulier, mais également lauréat semi-classique à l’attelage, à la faveur du Prix Ovide Moulinet. Les filles de Parenchyma ont, en outre, été, à son image, des reproductrices prolifiques et douées. Il serait fastidieux de citer toutes leurs contributions à notre sport. On se contentera donc de mentionner celles d’Udolita 1’17’’, devenue la grand-mère de Passion du Ham 1’11’’ (plus de 350.000 euros de gains), d’Eau Claire 1’19’’, génitrice de Romcok de Guez 1’12’’ (douze victoires et plus de 400.000 euros), ou encore d’Indienne 1’15’’, qui courut bien dans un Critérium des 3 Ans, voilà une vingtaine d’années (septième d’Install), et qui a produit la semi-classique sous la selle Quérida d’Hermès 1’11’’ (près de 400.000 euros de gains).

Une judicieuse acquisition d’Albert Rayon

C’est Albert Rayon qui, ensuite, acheta, judicieusement, Girl Blanche. Il eut la chance d’en obtenir plusieurs femelles, à commencer par Rolls du Pont 1’17’’, la meilleure sur l’hippodrome (10 victoires et plus de 200.000 euros), ainsi qu’au haras, puisqu’elle se trouve être la grand-mère de l’actuel crack maison aux quatre Groupes I, plus que millionnaire, Davidson du Pont 1’10’’, mais aussi du semi-classique Rachmaninov Seven 1’11’’ (12 succès et plus de 400.000 euros). Le jeune Idéal Ligneries 1’17’’, invaincu en deux sorties et premier 2 ans de sa promotion à, de la sorte, faire coup double, descend, quant à lui, d’une autre fille de Girl Blanche, en l’occurrence l’inédite Happy Girl du Pont, dont le meilleur produit, Ouragane 1’13’’, lauréate du semi-classique Prix Ariste Hémard, a précisément mis bas le fils de Repeat Love, sans oublier l’aînée de celui-ci, la semi-classique Douce Lignerie 1’13’’. Sœur cadette d’Ouragane, Quouragane 1’18’’ n’avait pas sa qualité, ayant signé seulement deux succès provinciaux, mais elle a procuré la classique montée Beauty Turgot 1’12’’ (plus de 450.000 euros de gains). On pointera enfin que le croisement de la famille avec Repeat Love, ayant fourni Idéal Lignerie, a également donné le semi-classique Eagle Lignerie 1’12’’, dont la mère, Soragane, non qualifiée, est une autre continuatrice de Happy Girl du Pont.

A voir aussi :
...
Alcoy meilleur sprinteur
dans le Prix Pierre-Désiré Allaire

Meilleure épreuve du jour, labellisée Groupe 3, le premier Prix Pierre-Désiré Allaire, rendant hommage au charismatique professionnel décédé en octobre dernier, revient à Alcoy qui vise ici juste. C'était sa cible principale de l'hiver.

Lire la suite
...
Charlène Callico joue les prolongations chez les apprentis et s'impose

Un peu plus de 48 heures après avoir atteint le seuil des 50 victoires à Toulouse sur Flash Ouest, synonyme de passage dans le rang des professionnels, Charlène Callico a joué les prolongations à Vincennes ce vendredi. La jeune femme béné...

Lire la suite
...
Davidson du Pont,
un pari dans le Paris

Son cas n’est ni simple, ni compliqué à relater. Davidson du Pont a été l’un des acteurs principaux du meeting d’hiver de Vincennes. Avec une victoire (Prix de Belgique) et la place de prestige qui va bien (2e ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite