... © A. Viguier
Résultat de course - 17.12.2020

Dayan Winner, le cheval de coeur d'Hugues Monthulé

Depuis deux ans, on a souvent été battus du minimum.
Hugues Monthulé

Point serré au passage du poteau d'arrivée, Hugues Monthulé était fier de Dayan Winner. Pour l'ancien ange gardien de Bold Eagle, ce cheval représente beaucoup. Ensemble, ils ont triomphé à huit reprises.

Si le meeting d'hiver cagnois avait mal débuté pour Hugues Monthulé avec la disqualification d'Et Voilà de Muze (Royal Dream) dans l'épreuve majeure du programme samedi dernier, le fils de Pascal Monthulé a rapidement trouvé le chemin du poteau d'arrivée de Cagnes-sur-Mer. Il y a signé son premier succès ce jeudi avec Dayan Winner (Offshore Dream), expliquant sur Equidia Racing : « Depuis ses débuts en compétition, c'est moi qui drive Dayan Winner. Cela fait donc cinq années que je vis des belles choses avec ce cheval-là. J'ai rapidement remporté sept courses avec lui. Depuis deux ans, on a souvent été battus du minimum. Ce soir, la chance était avec moi. Samedi dernier, je faisais la grimace puisque le meeting pour mon chef [Sébastien Guarato] avait mal commencé. Ce succès me fait vraiment plaisir. Dayan Winner est mon cheval de coeur. » Très à l'aise piste plate, Dayan Winner (Offshore Dream) renoue donc avec le succès qui le fuyait depuis le 8 octobre 2019 sur l'hippodrome de Hyères. C'était Adrien Lamy qui était sur son dos ce jour-là. Présent pour la première fois sur place pour le meeting d'hiver cagnois avec des chevaux de Sébastien Guarato, Hugues Monthulé a expliqué le choix de son patron : « On a décidé de faire le déplacement cet hiver. Douze chevaux sont là pour le meeting. Ils ont des bons engagements cet hiver et on espère gagner quelques courses. »
Le grand favori, Eden Basque (Singalo), s'est perdu dans ses allures pour finir, ce qui a motivé sa disqualification de la quatrième place après enquête des commissaires.

D'où vient-il ?

C'est le meilleur des trois produits de sa mère Tempête Winner (2 victoires) en âge de courir. Sa grand-mère Gerbe Bleue a donné naissance à des chevaux de qualité comme Lear Fan (234 670 €), Nora de Lou (167 064 €), Palio de Lou (146 140 €) ou encore Riviera de Lou (125 490 €).

4e | PRIX MAGE DE LA MERITE
Att - 2925 m - Course C - 34 000 €
DAYAN WINNER 1'13"3
Offshore Dream x Tempete Winner (Jag de Bellouet)
Driver : H. Monthule - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : E. Breizh d'Espace - Eleveur : S. Winner
2e Dolina des Plaines 1'13"4
3e Abzac de Fontaine 1'13"4
4e : Cristal du Lupin - 5e : Celtic Commander - 6e : Carina Beji - 7e : Delmonica
A voir aussi :
...
Izoard Védaquais, un 3 ans toujours sans limites

Six sorties et six victoires. Izoard Védaquais (Bird Parker) est toujours invaincu au terme de son succès, en force et souplesse à la fois, dans le Prix de Gien (Gr.3). Pourtant le représentant de Philippe Allaire effectuait une ...

Lire la suite
...
Le meilleur Hédé Darling est de retour, un an après

Un an quasiment jour pour jour. Voilà le laps de temps qu'il faut remonter pour retrouver le dernier et précédent succès de Hédé Darling (Password), lauréat du Prix Caecila (Gr.3). C'était à Laval, le 13 juin 2020 ...

Lire la suite
...
Caïd Doré n'a peur de personne

Difficile de lui résister actuellement. Caïd Doré (Corot) signe ce vendredi à Nantes son troisième succès lors de ses quatre dernières sorties. Son entraîneur Bruno Marie était aux commandes comme c'est normalement le cas depuis ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite