Résultat de course - 17.12.2020

Effigie Madrik, véritable image de la ténacité

C'est une bonne jument, assez dure, qui a été capable de faire deux efforts dans le parcours.
Alexandre Abrivard

Alexandre Abrivard a eu raison de faire le déplacement de Grosbois en direction de Meslay-du-Maine. Pour son unique drive de la réunion, le fils de Laurent Abrivard a mis le but au fond des filets avec la bonne Effigie Madrik.

Tandeam A. Abrivard / L.-C. Abrivard
depuis le 28/10 (début du meeting d'hiver)
93 courses avec 54 chevaux
15 victoires
42% de réussite sur le podium

Jugée sur sa troisième place dans le Quinté+ du 9 décembre à Vincennes derrière Eadshot Josselyn (The Best Madrik) et Equinoxe (Texas Charm), Effigie Madrik (Un Mec d'Héripré) avait la première chance de cette course réservée aux chevaux d'âge. Léo Abrivard, driver attitré d'Effigie Madrik, étant sous le coup d'une mise à pied, c'est son frère aîné, Alexandre, qui l'a parfaitement suppléer. En remportant facilement cette épreuve, la protégée de Laurent Abrivard brille pour la quatrième fois cette année. « Je me doutais que beaucoup d'attentistes voudraient mon dos. À un tour de l'arrivée, j'ai dû demander à ma partenaire de faire un effort assez important. C'est une bonne jument, assez dure, qui a été capable de faire deux efforts dans le parcours », a déclaré Alexandre Abrivard sur Equidia.
Une nouvelle fois pieds nus ce jeudi, Effigie Madrik soigne ses statistiques "sans chaussures" depuis le déconfinement (soit à partir de la mi-mai). Elle en est à 13 courses pour 4 victoires et 5 places sur le podium. Avec un compte en banque qui approche des 200 000 €, cette jument de 6 ans va découvrir des bons engagements à son programme face à ses aînés. Aussi à l'aise corde à droite que corde à gauche, il faudra donc la suivre en province mais aussi dans la capitale. Les réguliers Design Jénilou (Rockfeller Center) et Elegant du Lupin (Jasmin de Flore) complètent le podium.

D'où vient-elle ?

Cette fille d'Un Mec d'Héripré est la soeur des bons Orélie Madrik (221 820), Sinou Madrik (148 217€) ou encore Tison Madrik (260 270€). Elle a été élevée par Emmanuel Leclerc et l'écurie Deloison. Si elle porte la casaque de Gérard Augustin-Normand, trois autres co-propriétaires sont également associés sur cette jument : l'écurie Deloison, Laurent Abrivard ainsi que l'écurie les Boulaies.

8e | PRIX LES CARRIERES DE CHAFFENAY
Att - 2600 m - Course D - 27 000 €
EFFIGIE MADRIK 1'13"2
Un Mec d'Heripre x Fidji du Buisson (Kimberland)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. Augustin-normand - Eleveur : E. Leclerc
2e Design Jenilou 1'13"4
3e Elegant du Lupin 1'13"4
4e : Emencourt Blequin - 5e : Eminent d'Orgeres - 6e : Carthago d'Ela - 7e : Disco d'Occagnes
Orlando Vici 1'12''7 Quadrophenio 1'13''9
Un Mec d'Heripre 1'09''4 Irlande du Nord
I Love You Darling 1'19''0 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
EFFIGIE MADRIK Bye Bye Darling
Kimberland (US) Nevele Pride (US)
Fidji du Buisson 1'18''3 Astrasia
Aube du Buisson Passionnant 1'15''1
O Hara du Buisson
A voir aussi :
...
Triplé Éric Raffin samedi aux Sables d'Olonne

La dernière réunion de l'année à l'hippodrome de la Malbrande (Sables d'Olonne) a été marquée du sceau d'Eric Raffin, auteur d'un triplé. Deux succès à l'attelé pour le double Sulky d'Or, avec In Chenu (Meaulnes du Corta) ...

Lire la suite
...
Gwendolo Bello décroche un premier titre européen

Il s'agissait d'un engagement à ne pas manquer. Idéalement placé au premier échelon de départ, à la limite du recul pour... vingt euros, Gwendolo Bello (Booster Winner) a livré une grande prestation. Arrivé en tête par le jeu des ...

Lire la suite
...
Iway en impose dès sa rentrée

Malgré quasiment cinq mois sans compétition - sa dernière tentative remonte au 29 mai -, Iway (Look de Star) a fait preuve d'une grosse autorité dans le Prix d'Agen-Le Passage. Le pensionnaire de Sébastien Guarato s'est imposé à la ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite