... © A. Viguier
Résultat de course - 17.12.2020

Dolce d'Ebane brise sa malédiction cagnoise

Pour finir, elle n'accélère pas autant ici qu'à Marseille ou à Vincennes.
Yannick-Alain Briand

La vingtième course de Dolce d'Ebane à Cagnes-sur-Mer aura été la bonne. La jument de Yannick-Alain Briand a fourni un excellent rush final pour arbitrer les débats dans les derniers mètre de course.

Yannick-Alain Briand et l'hiver à Cagnes
30 victoires en 2019/2020
+ de 600 K€ de gains
2e entraîneur (1er : Romuald Mourice)

Avant de participer à cette épreuve, Dolce d'Ebane (Kepler) avait triomphé à huit reprises, dont deux fois à Vincennes. Par contre, cette jument âgée de 7 ans avait la particularité de n'avoir encore jamais franchi le poteau en tête sur l'hippodrome de la Côte d'Azur. Ce n'est pourtant pas faute d'y avoir tenté sa chance. Dix-neuf fois avec ce jeudi béni. Le vingtième essai a a fait passer Cagnes d'hippodrome maudit à un lieu de délice comme l'a souligné son mentor sur Equidia : « On ne pourra plus dire qu'elle n'a jamais gagné à Cagnes. Pour finir, elle n'accélère pas ici autant qu'à Marseille ou à Vincennes. Je ne comprends pas pourquoi. Peut-être qu'elle est un peu défraîchie car elle a couru très régulièrement. C'est surtout les autres qui ont fini fatigué. Elle a mis un coup de reins mais pas un... grand coup de reins (rires). C'est une jument nettement mieux lorsque les courses sont rythmées. C'est pour ça qu'elle aime bien courir à Vincennes. Elle méritait de renouer avec la victoire. »
Dolce d'Ebane a bouclé son parcours dans l'excellent chronomètre de 1'13''6 sur les 2925 mètres. Sur les parcours de longue haleine, son meeting d'hiver cagnois pourrait donc changer de physionomie. Drivée par Nicolas Lefèvre, Ensoleillée (Singalo) est à créditer également d'une belle fin de course. La pensionnaire de Romuald Mourice ne devrait pas tarder à croiser le chemin des photographes.

D'où vient-elle ?

Dolce d'Ebane (166 010 €) est de loin le meilleur rejeton de sa mère Nulcinée (non qualifiée). Les époux Bigot, éleveurs de cette jument, l'ont placé en location chez Yannick-Alain Briand. Sa lignée maternelle s'appuie sur une souche Mottier qui passe par Nuhlane (91 873 €), la bisaïeule de Queroan de Jay (617 930 €).

3e | PRIX VELINOTTE
Att - 2925 m - Course E - 26 000 €
DOLCE D'EBANE 1'13"6
Kepler x Nulcinee (Viking Sun)
Driver : Y. A. Briand - Entraîneur : Y. A. Briand
Propriétaire : Y. A. Briand - Eleveur : D. Bigot
2e Ensoleillee 1'13"7 Singalo x Lambada Jet
3e Dream Along 1'13"7 Prodigious x Queen Along
4e : Darwin Star - 5e : Darco Poterie - 6e : Espoir de Bellouet - 7e : Ditha Djen
A voir aussi :
...
Ça commence fort pour Thaïs Peltier avec Folie Mix

Jeune apprentie qui a fait ses premières armes auprès de Thierry Raffegeau puis de Maxime Bézier, la jeune Mayennaise Thaïs Peltier ne pouvait espérer mieux commencer dans sa nouvelle écurie, elle qui vient tout juste ...

Lire la suite
...
Et de trois pour Ida de Boitron !

Déjà lauréate de ses deux dernières courses à Caen et à Dieppe, Ida de Boitron (Roc Meslois) confirme sur la piste de Cabourg en ouverture de ce programme de jeudi. Malgré le rendement de distance, Franck Anne lui a ...

Lire la suite
...
2022 : l'année Benjamin Rochard

L'an dernier, Benjamin Rochard avait son entrée dans le club des 100 pour la première fois. À peine dix mois plus tard, le jeune homme de 26 ans fait mieux que confirmer son ascension parmi les pilotes français. Il est ...

Lire la suite
...
Investissements français aux ventes de Lexington

Les ventes de yearlings sélectionnés de Lexington ont poursuivi sur leur lancée mercredi enregistrant des résultats toujours élevés (bien que moins spectaculaires que celles de lundi). Trois achats ont été signés par Florent Fonteyne (...

Lire la suite