... © ScoopDyga
Résultat de course - 20.12.2020

Hells Bells fait encore sonner les cloches

On va faire une année supplémentaire avec elle.
Thierry Duvaldestin

Hells Bells ne finit pas de faire plaisir à son nouvel entourage, à savoir l'écurie Duvaldestin, depuis son achat à réclamer le 8 octobre dernier. À tel point que Thierry Duvadestin a décidé de faire des prolongations avec elle l'année prochaine.

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, selon le dicton populaire. Si l'on ajoute que les données ont manifestement changé depuis le passage de Hells Bells (Charly du Noyer) dans l'effectif de Thierry Duvaldestin, le nouveau cap donné par le professionnel à sa représentante n'en est que plus logique. En quatre sorties à Vincennes durant le meeting, elle a signé deux victoires et une deuxième place. Preuve que cette pouliche de 3 ans n'a vraiment pas encore montré tout son potentiel et que le changement de décor de vie lui a été profitable. L'entraîneur-propriétaire est revenu sur les motivations qui l'ont conduit à acquérir Hells Bells (les cloches de l'enfer en Français) lors d'un réclamer à Enghien le 8 octobre : « C’est une pouliche qui nous plaisait avant même sa course à réclamer. Quel que soit son résultat, on avait décidé de l’acheter ce jour-là. C’est une fille de Charly du Noyer et sa mère est une sœur du crack Scipion du Goutier. Depuis, elle nous fait vraiment plaisir ! Dès le début, j’ai annoncé vouloir la rentrer au haras de bonne heure, à la fin du meeting d’hiver. Mais, depuis, j’ai réduit un peu mon effectif avec 2 ou 3 juments qui vont partir à l’élevage. Du coup, on va faire une année supplémentaire avec elle. Elle est gentille et agréable. » La pouliche offre à son éleveur Hugues Rousseau un joli doublé, après le succès de Gribouille en début de journée.
Pour s'imposer, Hells Bells a dû produire un premier effort tôt pour recoller aux basques de Hora Bot Eur Moel (Prodigious), qui a rapidement joué la fille de l'air avant de montrer une belle résistance comme l'a confirmé Thierry Duvaldestin : « Je pensais ne faire qu’une bouchée de notre adversaire dans la ligne d’arrivée mais l’autre nous a répondu sérieusement. »

D'où vient-elle ?

Hells Bells est née dans la pourpre. D'une part, son père est le double gagnant de Critérium (Crit. des 3 Ans et des 4 Ans) Charly du Noyer 1'10'', fils de Ready Cash et auteur, au premier chef, du jeune champion Helgafell 1'12''. D'autre part, Théta du Goutier 1'17'' (Infant du Bossis), sa mère, est la soeur cadette du sextuple lauréat de Groupe I sous la selle Scipion du Goutier 1'11'' m. (Goetmals Wood), vainqueur des Prix d'Essai, des Elites, de Vincennes, des Centaures, à deux reprises, et du Président de la République. Hells Bells est son troisième produit, mais son unique vainqueur. Hugues Rousseau, le directeur général d'Arqana Trot, est l'éleveur de la fille de Charly du Noyer, ayant acquis sa mère à la vente du Prix d'Amérique 2016, pleine de Quido du Goutier, pour 4 500€ seulement. Elle en aura, quelques mois plus tard, Globe Trotteuse, qui ne fera pas parler d'elle, à l'inverse de Hells Bells, son produit suivant, le dernier répertorié à ce jour.

7e | PRIX DE CANCALE
Att - 2850 m - Course B - 37 000 €
HELLS BELLS 1'14"1
Charly du Noyer x Theta du Goutier (Infant du Bossis)
Driver : Th. Duvaldestin - Entraîneur : Th. Duvaldestin
Propriétaire : Ec. Th. Duvaldestin - Eleveur : H. Rousseau
2e Hora Bot Eur Moel 1'14"1 Prodigious x Oeurmoel
3e Hollywood Night 1'14"4 Boccador de Simm x Night In London
4e : Help Me Win - 5e : Harmonie Baroque - 6e : Harvest Home - 7e : Hyacinthe Daxel
A voir aussi :
...
Heliade du Goutier en lice dans le Championnat Européen des juments

Save The Quick (Jasmin de Flore), Anna Mix (Ludo de Castelle), sans oublier Uza Josselyn (Love You). Tels sont les noms français figurant au palmarès du Championnat Européens des Juments - Prix Maharajah, qui aura lieu mercredi ...

Lire la suite
...
Première victoire prémium pour Alexandre Guérin

La joie d’Alexandre Guérin faisait plaisir à voir au passage du poteau du Prix de l’AFASEC dans la deuxième épreuve d’Amiens. La casaque de l’écurie de l’Iton s’est illustrée pour la quinziè...

Lire la suite
...
Il était
une fois Grosbois (2/2)

Suite et fin de notre rétrospective et de notre dossier sur Grosbois, à la faveur du soixantième anniversaire de son acquisition, par la Société du Cheval Français, le 26 juillet 1962. Grosbois n’est pas seulement un centre d’...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard joue sur tous les tableaux

Àla consultation des différents classements du trot, il est saisissant de voir qu'une tête se répète plus que régulièrement. Déjà leader des classements Sulky d'Or, Étrier d'Or et combiné (il nous en parlait ...

Lire la suite