... © A. Viguier
Résultat de course - 21.12.2020

Evariste du Bourg l'adepte des quintuplés

Il a perdu un peu d'influx avant la course mais, comme il est bon, il a quand même gagné.
Jean-Marie Roubaud

En s'imposant ce lundi à Cagnes-sur-mer, Evariste du Bourg signe une belle entame de meeting et réalise simultanément une passe de cinq succès consécutifs, ce qui n'a rien de très banal. Ce qui l'est encore moins, c'est qu'il avait déjà débuté son année par un premier quintuplé !

Avec lui, les choses vont par cinq. Entre novembre 2019 et février 2020, Evariste du Bourg (Jasmin de Flore) avait réalisé une série de cinq succès consécutifs, qui pouvait se voir comme une récompense au choix de son entourage de son transfert de l'effectif de Sébastien Guarato à celui de Jean-Marie Roubaud. Après deux échecs à Cagnes durant l'été, la série victorieuse était relancée. Pourtant, le retour sur la piste des délits estivaux pouvait créer quelques troubles auprès des siens. Et la longue attente au départ n'a rien fait pour arranger les choses comme l'a expliqué Jean-Marie Roubaud sur Equidia Racing : « On a trouvé le temps long avant le départ parce qu'il n'aime pas cela quand on reste longtemps en piste. Avec lui, c'est bien que, quand on rentre en piste, cela parte rapidement. Il a perdu un peu d'influx avant la course mais, comme il est bon, il a quand même gagné. Pour l'instant, dans ce genre de catégorie, on profite de sa forme et il peut encore continuer à briller. »

Cagnes, c'est mieux l'hiver
En dépit de ses deux disqualifications sur cette piste cagnoise durant l'été, il ne s'agit pas d'une première pour Evariste du Bourg. Il s'était imposé ici en décembre dernier, lors de sa première tentative sur cette piste. Cagnes lui semble donc plus profitable en hiver. Il s'agit d'une deuxième victoire du meeting pour Jean-Marie Roubaud qui en a enregistré 11 lors du précédent exercice.
L'animateur Corps et Ame (Jag de Bellouet) n'a pu contester la supériorité du lauréat dans le final et a dû sortir le grand jeu pour résister à Diana de Monti (Ouragan de Celland).

D'où vient-il ?

Fils du regretté Jasmin de Flore 1'13'', Evariste du Bourg, élevé par Frédérique Brion, est le deuxième produit d'une jument par Défi d'Aunou qui ne brilla guère sur les pistes. Au haras, c'est le seul à s'être qualifié parmi ceux en âge de l'être. Sous la quatrième mère, on trouve Luza, multiple gagnante à Vincennes, et mère de Brainstorm (310 720 €).

3e | PRIX DE LA VALLEE DU PAILLON
Att - 2925 m - Course E - 26 000 €
EVARISTE DU BOURG 1'14"2
Jasmin de Flore x Saratoga du Bourg (Defi d'Aunou)
Driver : S. Stefano - Entraîneur : J. M. Roubaud
Propriétaire : E. P. Pilarski - Eleveur : F. Brion
2e Corps Et Ame 1'14"3
3e Diana de Monti 1'14"3
4e : Baccarat Tejy - 5e : Eros du Fosse - 6e : Eureka du Fosse - 7e : Cash Drive
A voir aussi :
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Ils seront 15
à la conquête de Paris

Le dernier volet hivernal des Ultimate Finals des Prix d’Amérique Races ZEturf se courra à quinze dimanche. Des seize engagés de mercredi, seul Jerry Mom a quitté la liste définitive. Hormis Face Time Bourbon, le Groupe 1 sur ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite