...
photo ©Aprh
Résultat de course - 22.12.2020

Go Go Gigi met à l'honneur Jean-Louis Labigne

Plus ça va, mieux elle est
Jean-Louis Labigne sur Equidia

Jean-Louis Labigne, l'homme de Paradis Cordière est à l'honneur à Vincennes grâce à Go Go Gigi (Lilium Madrik), lauréate de ce Prix de Gambais, course C.

Si elle n'a pas toujours été très sage à des moments décisifs, Go Go Gigi a souvent montré de réels moyens et avec la confiance de son entraîneur et de son pilote attitré Pierre-Yves Verva, nous retrouvons à l'aube de ses 5 ans, une jument capable de faire parler d'elle ces prochains mois, les choses allant clairement dans le bon sens. Pour son entraîneur, interviewé sur Equidia : "C'est une victoire méritée ! Plus ça va, mieux elle est, elle s'améliore."
Pour son pilote, les progrès sont perceptibles, à tous les étages : "Elle était bien aujourd'hui et, dès le heat, elle était parfaite. C'est vraiment de mieux en mieux, même à l'attelage. Elle est de plus en plus à l'aise, plus franche : elle s'améliore et elle murit tout simplement."
Venue relayée sa future dauphine Grandvillaise Bleue (Jag de Bellouet), Go Go Gigi a accéléré progressivement durant le dernier kilomètre pour remporter la 2ème victoire de sa carrière, la première en 2020, après plusieurs accessits honorables.

Placé de Groupe 1 (3ème du Prix René Ballière 2008 d'Exploit Caf), Paradis Cordière avait apporté de vives joies à son entraîneur Jean-Louis Labigne et c'est déjà Go Go Gigi qui lui avait permis en 2019, onze ans après, de renouer avec le succès à Vincennes.

D'où vient-elle ?

Fille du classique Lilium Madrik 1'13'', Go Go Gigi est, pour l'heure, l'unique vainqueur -et même le seul produit qualifié, sur quatre en âge de l'être- engendré par Totoya 1'20'' (Hand du Vivier), laquelle n'a pas gagné, ne pouvant que se placer dans de petits tournois provinciaux. Totoya est cependant bien née, sa mère, Noblesse du Digeon (Urfist des Prés), étant une propre soeur, non qualifiée, du valeureux Ico Kiki 1'11'' (vingt-cinq victoires et 670.110 €), qui était aussi doué attelé que monté. En amont, c'est la souche des "Perrine". Sissi Perrine (Amour N), la grand-mère de Noblesse du Digeon, est ainsi la soeur de Tina Perrine 1'21'' (Fanacques), mère du double vainqueur classique Gavroche Perrine 1'11'' (Critérium des 3 Ans, Prix de Sélection).

7e | PRIX DE GAMBAIS
M - 2850 m - Course C - 33 000 €
GO GO GIGI 1'14"3
Lilium Madrik x Totoya (Hand du Vivier)
Jockey : P. Y. Verva - Entraîneur : J. L. Labigne
Propriétaire : J. L. Labigne - Eleveur : C. Rambure
2e Granvillaise Bleue 1'14"7 Jag de Bellouet x Lady de Brevol
3e Greta du Chatelet 1'14"8 Utoky x Torpille de Rouez
4e : Galeo du Tordoir - 5e : Galactique Merite - 6e : Girly Beco - 7e : General
A voir aussi :
...
In Love de Blary fait jouer son point fort

On ne saura jamais quelle aurait été l'issue du Prix Le Loir, jeudi à Laval, si Illico de Lou (Real de Lou) ne s'était montré fautif juste avant la sortie du dernier tournant alors qu'il attaquait l'animatrice In Love de ...

Lire la suite
...
Esperanza Idole
ou le défi de la confirmation

Le Prix Henri Desmontils est le dernier né des Groupes 1 français. Il porte à 29 le catalogue annuel national du plus haut niveau de compétition et devient le 16ème Groupe 1 du meeting d’hiver de Vincennes. Dans sa première é...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard se déplace samedi pour l'Etrier d'Or

Victime d'un accident de la route le 13 janvier, Alexandre Abrivard est actuellement en session de rééducation, au Medical Stadium de Bordeaux. Libre de son emploi du temps les week-ends, il a décidé de venir à la Cérémonie ...

Lire la suite
...
Horatius d’Ela, un lutteur né

Formidable lutte tout au long de la ligne droite finale du Prix d'Helsinki entre Horatius d’Ela (Brillantissime) et Gatsby Wic (Real de Lou). C'est le premier des deux qui en est sorti vainqueur, du plus petit des nez. Il ...

Lire la suite